• Semaine 8 : processus du double-élément

    Par Coline Boyer, Anne-Sophie De Pesters, Sara Mistro, Liubov Kharisova, 02/11/15


    Image Sun Nov 08 2015 18:57:59 GMT+0100 (CET)


    Première recherche de forme et d'espace du double élément, ainsi que sur l'évolution d'un corps couché, passant de la position allongé à la position foetale.

    Image Mon Nov 02 2015 09:03:19 GMT+0100 (CET)

    Deuxième dessin de recherche sur les flux de mouvements dans l'espace.

    Cela nous a permis de déterminer l'espace que prendrait de l'alcôve la plus idéale par rapport au passage.

    Ses bords sont ainsi les vecteurs de ces flux qui dévient le mouvement entre les deux portes. La position de l'alcôve se détermine par l'axe intermédiaire entre les deux façades et l'endroit où l'accumulation des flux est la plus grande. La base est déterminée par la vision qu'aurait une personne se trouvant dans cet espace, entre la baie-vitrée de Lausanne et la porte de Paris.

    Sa forme force la personne à se mettre dans la position foetale, car elle correspond aux proportions humaines et les bords sont parallèles aux différentes parties du corps. 

  • Semaine 7 : Maquettes de recherche

    Par Anne-Sophie De Pesters, Sara Mistro, Liubov Kharisova, Coline Boyer, 01/11/15

    Image Sun Nov 01 2015 21:25:03 GMT+0100 (CET)

    Maquettes de recherche de la forme du lit en fonction des flux du passage entre Lausanne et Paris.

    Image Sun Nov 08 2015 22:41:58 GMT+0100 (CET)


  • Semaine 7 : Processus du Double élément

    Par Anne-Sophie De Pesters, Sara Mistro, Liubov Kharisova, Coline Boyer, 01/11/15

    Image Sun Nov 01 2015 21:12:11 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 01 2015 21:12:11 GMT+0100 (CET)

    Pour le projet du Double Éléments, nous nous sommes intéressées à la porte du n° 29 de la rue d’Enghien à Paris et à sa relation avec une baie-vitrée du 11 place de la Cathédrale à Lausanne.

    Sur la maquette en plâtre du scénario on voit que la proximité des façades des deux bâtiments crée un espace interstitiel à la fois intérieur et extérieur entre ces deux éléments.

    Entre ces deux portes un passage peut être perçu, lien imaginaire entre deux lieux normalement séparés de plusieurs kilomètres, Paris et Lausanne.

    Nous nous sommes attachées au thème du passage, aux différents flux que ce lieu engendrait.

    Image Sun Nov 01 2015 21:12:11 GMT+0100 (CET)

    Pour le manifeste nous avons donc cherché les mots « privacy », « interior », « intimacy », « collective », « movement », « street »,« passage », etc.


    Image Mon Nov 09 2015 02:58:42 GMT+0100 (CET)


    Entre ces deux hautes façades, l’espace étroit, à la fois intérieur et extérieur traduit une sorte d’intimité.

    C’est à travers le manifeste et cette idée d’intimité que nous avons choisit de prendre comme second élément le lit.

    Image Sun Nov 01 2015 21:12:11 GMT+0100 (CET)

    Nous nous sommes demandé : qu’est-ce ressentirait un être humain immobile s’il se trouvait au milieu de ces flux ? et plus, en étant couché dans cet environnement mouvant ?

    A cause du flux permanent, le lit devient un refuge, où la personne est forcée de prendre une position de protection – une position fœtale-, pour se cacher de ce mouvement oppressant, pour garder son intimité.

    Image Sun Nov 01 2015 21:12:11 GMT+0100 (CET)


  • Semaine 6 : Fragments 1:1

    Par Anne-Sophie De Pesters, Sara Mistro, Liubov Kharisova, Coline Boyer, 26/10/15

    Image Mon Oct 26 2015 00:38:55 GMT+0100 (CET)Image Mon Oct 26 2015 00:25:17 GMT+0100 (CET)Image Mon Oct 26 2015 00:25:17 GMT+0100 (CET)Image Mon Oct 26 2015 00:25:17 GMT+0100 (CET)


    Détails de construction de la maquette à l'échelle 1:1.


  • Semaine 6 : Maquette 1:5

    Par Anne-Sophie De Pesters, Sara Mistro, Liubov Kharisova, Coline Boyer, 22/10/15


    Image Thu Oct 22 2015 10:13:27 GMT+0200 (CEST)

    Image Thu Oct 22 2015 10:13:27 GMT+0200 (CEST)