• ELEMENTS

    Par Foehrenbacher Antoine, Frey Marine, Schroff Mélanie, Vanpoulle Prudence, 22/10/17



                    

                                            Image Sat Nov 11 2017 13:54:30 GMT+0100 (CET)

    ELEMENTS

    Première utilisation de notre projet final

    WEEK 8


    L’élément développé s’adresse à des personnes que l’on pourrait qualifier de disponibles, c’est-à-dire avec une certaine ouverture d’esprit et une envie de découverte, de sortir du quotidien pour venir se perdre dans une parenthèse de Malley.

    Premièrement le regard bute, il est coupé par ce que nous avons qualifié d’une porte, des questions commencent à se poser.

    Il faut donc soulever cette porte, et la faire glisser, elle créée un passage entre un lieu connu et un nouvel espace, inconnu. Celle-ci sert de transition, d'ouverture. Une échelle est alors dévoilée et va donner accès au visiteur et lui permettre de s’immerger dans ce nouvel espace.

    Ses sens se mettent en éveil, en équilibre, il va découvrir un nouveau point de vue, mais également entendre de nouvelles choses dû à l’écho créé sous l’arche du viaduc. Afin de lui permettre de vivre cette nouvelle expérience, un second élément est présent et va servir de lieu de détente où l’on peut s’allonger pour profiter de cette réalité cachée alors découverte.


    Image Sat Nov 18 2017 20:05:47 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


    Image Sat Nov 18 2017 17:49:46 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


    Axonométrie de l'élément // 1:10





    WEEK 7


    La porte, élément de passage, transition entre deux réalités a été source de réflexion. Principalement d’une manière de constructivité, il y avait plusieurs doutes quant à son poids et le système de pivot/glissement. C’est pourquoi une série de test au 1:1 a été effectuée afin de pouvoir maîtriser au mieux l’élément.

    Image Sat Nov 11 2017 14:14:20 GMT+0100 (CET)

    Il y a également eu une recherche sur l’allègement de la structure du lit pour qu’il ne casse pas l’effet allongé et fin que nous avions décidé de lui donner. Ce choix s’inscrit dans le site, enjambant les citernes présentes comme une envie de légèreté, de lit flottant dans ce nouvel espace.




    WEEK 6


    Inaccessible, en temps normal, le site choisi suit une problématique vue lors de la phase Measures par nos deux groupes. La notion de limite est alors évoquée. Composé de citernes, déchets et ronces, ce lieu est impraticable aux premiers abords. On peut le qualifier de non propice, or en dépassant ce jugement et changeant de point de vue, notre vision devient différente.

    Ce procédé s’applique à la définition que l’on avait donnée à la limite, après Measures, Elements nous a permis de donner une nouvelle dimension à celle-ci.


    Image Sat Nov 18 2017 22:10:22 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)



    L’évolution de la forme de l’élément suit une recherche de simplification mais également une envie de ne pas en dévoiler trop afin de mener le visiteur à un questionnement.



    Image Sat Nov 18 2017 17:44:03 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)

    Axonométrie éclatée de l'élément et recherches détails




    WEEK 5


    Discret, végétal, singulier et inaccessible, tels sont des adjectifs qui décrivent un espace méritant une attention particulière. En effet, ce lieu propose une atmosphère originale qui fait appel principalement à la vue et l’ouïe qui mèneront à ce que l’on pourrait qualifier d’une réalité cachée.


    Image Sat Nov 18 2017 16:06:32 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


    Surréaliste, la réalité de ce lieu comme l’on n’est pas habitué à la percevoir, mérite l’insertion d’un objet qui permettra de faire partager une expérience spécifique de cette réalité.


    « Il [René Magritte] cherchait avant tout un moyen susceptible de donner à voir cette réalité qui selon lui est une porte ouverte sur le mystère qui échappe à ceux qui ne sont pas disponibles. »

    Blavier 1979 : 643

    Image Sat Nov 18 2017 16:06:32 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)

    Une volonté, de développer un objet s’insérant au mieux au site et pouvant permettre une immersion dans cette réalité cachée, a donc guidé notre processus.

    Le concept s’est alors axé sur un besoin alliant une notion de passage vers un nouvel espace et de détente pouvant offrir les éléments nécessaires menant à une immersion totale.



    Image Sat Nov 18 2017 16:57:39 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)

    Monge du site et de l'élément // 1:20


  • MEASURES

    Par Foehrenbacher Antoine, Schroff Mélanie, 21/10/17



    MEASURES.

    C'est par la mesure que débute notre nouvelle vie d'apprenti architecte. En effet, MEASURES est une phase de découverte et de compréhension d'un espace. La mesure est la base de tout croquis, esquisse  d'un architecte. Elle est au fondement du cheminement et des réflexions que celui-ci va avoir afin de mener à bien un projet.





    WEEK 4


    Un travail de décomposition de l'espace s'est alors mis en place, afin de mieux comprendre le terrain. La végétation, omniprésente sur le site, a été source de réflexion menant à divers questionnement dont notamment celle de la limite.

    Image Sat Oct 21 2017 20:04:12 GMT+0200 (CEST)



    Image Sat Oct 21 2017 19:56:04 GMT+0200 (CEST)    Image Sat Oct 21 2017 20:04:12 GMT+0200 (CEST)

                                      Perspective point de vue externe                     Perspective point de vue interne 


    Image Sat Oct 21 2017 19:56:04 GMT+0200 (CEST)

    WEEK 3


    Le choix des limites imposées au plâtres sont le résultat des espaces appropriés par la végétation. En effet ces lieux où règne la nature, n'ont pas pu être traités de la même manière que les autres espaces gardés accessibles pour l'homme. L'outil de mesure n'a pas été le même ainsi que la représentation de ces divers espaces sur le plâtre n'a pas été la même également. Une recherche de dialogue s'est développée pour illustrer l'essence même de chaque espace avec leurs caractéristiques spécifiques.

    Image Sat Oct 21 2017 19:56:04 GMT+0200 (CEST)


    Image Sat Oct 21 2017 19:56:04 GMT+0200 (CEST)



    WEEK 2


    Marcel Duchamp, recherche à illustrer le mouvement, abstrait, fluide, complexe. Pour ce faire il va le décomposer, et s'inspirer des études du mouvement de Marey et Muybridge afin de mieux le comprendre, le maîtriser. Il va ensuite utiliser le parallélisme élémentaire pour traduire le mouvement dans sa toile, une représentation étudiée, linéaire, abstraite et successive en découle.

    Il y a là un lien avec le travail effectué pour comprendre notre site et la recherche d'illustration de celui-ci. La relation se crée au travers d'un travail de décomposition, mais de l'espace.

    Image Sat Oct 21 2017 19:56:04 GMT+0200 (CEST)

      "Les rythmes se décomposent selon une succession de plans stratifiés brisés, répondant à la coupe géologique d'un terrain en pente"
                                                                                    Marcel Duchamp, 1912



    Image Sat Oct 21 2017 19:56:04 GMT+0200 (CEST)

                                               Moule 1 // 1:66



    WEEK 1


    Découverte d'un site attitré, développement d'un outil de mesure et appropriation de cet espace.


    Image Sat Oct 21 2017 19:56:04 GMT+0200 (CEST)

                                                                                                                          Projection de Monge // 1:66




    Image Sat Oct 21 2017 19:56:04 GMT+0200 (CEST)Image Sat Oct 21 2017 19:56:04 GMT+0200 (CEST)
    Image Sat Oct 21 2017 19:56:04 GMT+0200 (CEST)