• WEEK 3

    Par Achille Pidoux, 02/12/17

    Redimensionnement de l'escalier. Taille doublée et premier test en plâtre du nouveau système d'accrochage à la protostructure.

    Deux matériaux ont été testé pour le coffrage (carton (1.6mm) et bois contreplaqué (0.8mm)). Le bois contreplaqué permet une meilleure précision pour les arrêtes.




    Image Sat Dec 02 2017 23:33:59 GMT+0100 (CET)Monge moule de l'escalier 80 cm de long,   échelle 1:20


    Image Sat Dec 02 2017 23:33:59 GMT+0100 (CET)

    Détail coffrage escalier,   échelle 1:20


    Image Sat Dec 02 2017 23:33:59 GMT+0100 (CET)Image Sat Dec 02 2017 23:33:59 GMT+0100 (CET)

    Plâtre intégré dans la protostructure,   échelle 1:20





    Image Sat Dec 02 2017 23:33:59 GMT+0100 (CET)

    Détail plâtre, échelle 1:20





  • WEEK 2

    Par Achille Pidoux, 26/11/17

    Recherche sur la forme de l'escalier. Il doit permettre le passage d'un volume que l'on peut aisément imaginer gravir à un plan dont l'inclinaison et la fragilité ne permettent qu'à l'esprit rêveur de s'y élever.




    Image Sun Dec 03 2017 18:47:18 GMT+0100 (CET)


    Monge,  échelle 1:20



    Image Sun Nov 26 2017 17:35:02 GMT+0100 (CET) Image Sun Nov 26 2017 17:35:02 GMT+0100 (CET) Image Sun Nov 26 2017 17:35:02 GMT+0100 (CET)

    Maquette carton, échelle 1:20




  • Week 1

    Par Achille Pidoux, 21/11/17

    « Les mots — je l'imagine souvent — sont de petites maisons, avec cave et grenier. Le sens commun séjourne au rez-de-chaussée, toujours prêt au « commerce extérieur », de plain-pied avec autrui, ce passant qui n'est jamais un rêveur. Monter l'escalier dans la maison du mot c'est, de degré en degré, abstraire. Descendre à la cave, c'est rêver, c'est se perdre dans les lointains couloirs d'une étymologie incertaine, c'est chercher dans les mots des trésors introuvables. Monter et descendre, dans les mots mêmes, c'est la vie du poète. Monter trop haut, descendre trop bas est permis au poète qui joint le terrestre à l'aérien. »


    La poétique de l’espace, Gaston Bachelard, 1957



    Image Tue Nov 21 2017 12:57:15 GMT+0100 (CET)

    Proun 3, El Lissitzky , 1921



    L’idée directrice du projet Planes est la connexion entre deux espaces par un escalier. Contrairement à un simple outil de passage, il doit permettre à son utilisateur de vivre la lente transformation de l’espace communément établi, physique, en celui du rêve où les pensées s’abstraient, ceci en se métamorphosant peu à peu.

  • CRITIQUE ELEMENTS

    Par Achille Pidoux, Amélie Gaillet, Driss Veyry, Duncan Fouchet, elena chiavi, Franck Ahandza Bekolo, Léna Reesink, Mélodie Amorim Natario, Noah Ajani, Nolwenn Chamorel, Paola Bergier, Rémi Madrona, Sébastien Hasler, Victoire Joëssel, Yasmine Sefraoui, Yassine Sam, 20/11/17


                     Image Mon Nov 20 2017 09:10:27 GMT+0100



                     Image Mon Nov 20 2017 09:10:27 GMT+0100



                     Image Mon Nov 20 2017 09:10:27 GMT+0100



                    Image Mon Nov 20 2017 09:10:27 GMT+0100



  • SYNTHESE : ELEMENTS

    Par Driss Veyry, Achille Pidoux, Franck Ahandza Bekolo, Yasmine Sefraoui, 14/11/17


    Image Tue Nov 14 2017 18:31:20 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 14 2017 18:31:20 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 14 2017 18:31:20 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 14 2017 18:31:20 GMT+0100 (CET)
    Image Tue Nov 14 2017 18:31:20 GMT+0100 (CET)