• WEEK II

    Par Léna Reesink, 26/11/17




    INTEGRATION DU PROJET DANS LA PROTOSTRUCTURE 





    VARIATION I. 


    Image Sun Nov 26 2017 18:29:14 GMT+0100 (CET)

    Vue en plan - détail



                 Image Sun Nov 26 2017 17:58:57 GMT+0100 (CET)              Image Sun Nov 26 2017 17:58:57 GMT+0100 (CET)             Image Sun Nov 26 2017 17:58:57 GMT+0100 (CET)        

                                    0°                                                                           45°                                                                              90°

                                                
              Image Sun Nov 26 2017 17:58:57 GMT+0100 (CET)               Image Sun Nov 26 2017 17:58:57 GMT+0100 (CET)             Image Sun Nov 26 2017 18:29:14 GMT+0100 (CET)

                                  

                                            135°                                                            180°                                                                         270°                                                                                                                                       


                  Image Sun Nov 26 2017 18:29:14 GMT+0100 (CET)         

    Différence de niveaux - détail





    Image Fri Dec 01 2017 12:05:51 GMT+0100 (CET)

    Monge 1:40  Variation I.






  • PLANES, W1

    Par Yasmine Sefraoui, 20/11/17


    SEMAINE 1



    I n s p i r a t i o n s


    “...the people who move through the streets are all strangers. At each encounter, they imagine a thousand things about one another; meetings which could take place between them, conversations, surprises, caresses, bites. But no one greets anyone; eyes lock for a second, then dart away, seeking other eyes, never stopping...something runs among them, an exchange of glances like lines that connect one figure with another and draw arrows, stars, triangles, until all combinations are used up in a moment, and other characters come on to the scene…”

     

     Italo Calvino, Invisible Cities




    Image Mon Nov 20 2017 18:15:33 GMT+0100 (CET)                                   Image Tue Nov 21 2017 14:21:21 GMT+0100 (CET)

                                               El Lissitzky, Prouns                                                                                                                     Victor VASALERY, Jalons







    Inspiration de la phase précédente Elements:  Convergence des lattes vers le tronc d'arbre: créer une tension.  Elément fixe dans un lieu mouvementé par les flux.



    M o t s - c l é s


    Connexion:

    « Action de lier par des rapports étroits ; fait d'être lié ; liaison, enchaînement : Établir des connexions entre la situation intérieure et les événements extérieurs. »

    « Ensemble des liens (contact, articulation, innervation, irrigation) d'un organe animal avec les organes et tissus avoisinants. »

    « Réunion provisoire de deux machines entre elles pour se compléter ou fonctionner simultanément. »




    Convergence:

    « Fait de converger, de tendre vers un même point. »

    « Fait de tendre vers un même but ou un même résultat. »

    « Fait de présenter des analogies, des points communs. »




     V e r t i c a l i t é   e t   H o r i z o n t a l i té


    Idée: Superposition de plans horizontaux qui convergent vers un centre et créent un vide vertical. Celui-ci devient en quelque sorte un monolithe immatériel et s’oppose à la notion d ‘« extrêmement matériel » à laquelle il est rattaché.


    « This plan is extremely material. It has no interior in itself, but immediately creates a condition of interiority as it has the power of attraction. »

    ALICE - CODEX







  • PLANES - WEEK 1

    Par Driss Veyry, 20/11/17


    INSPIRATIONS


    « En se voyant ils imaginent mille choses les uns sur les autres, les rencontres qui pourraient se produire entre eux, les conversations, les surprises, les caresses, les coups de dents. Mais personne ne salue personne, les regards se croisent un instant et aussitôt se fuient, cherchent d'autres regards, ne s'arrêtent pas. »

    « Même à Raïssa, ville triste, court un fil invisible qui par instants réunit un être vivant à un autre et se défait, puis revient se tendre entre des points en mouvement, dessinant de nouvelles figures rapides, si bien qu'à chaque seconde la ville malheureuse contient une ville heureuse sans même qu'elle sache exister. »


    Les villes invisibles, Italo Calvino




    Image Mon Nov 20 2017 18:15:19 GMT+0100 (CET)

    Prouns, El Lissintzky


    DEFINITIONS 


    Convergence :

    "Fait de converger, de tendre vers un même point."

    Flux :

    "Grande abondance de choses ou de personnes qui semblent couler."

    "Abondance passagère qui amène à un changement inéluctable dans une durée de temps indéterminée."


    IDEE DIRECTRICE : NARRATION


    Je viens d’un pays calme, trop calme. Je ne l’ai jamais quitté. Or je rêve d’aventure, j’imagine mille paysages, mille matières, mille visages. Alors je pars, je m’élance, je descends la passerelle vers le monde extérieur. 

    Me voilà confronté à une brutalité étrangère, une violence inconnue. Les paysages, les matières, les visages rêvés se jettent sur moi et hurlent.  Mes tympans tremblent, et mon corps se fige. 

    Déclic. Je cours, je fuis, le terrain monte, les bruits s’estompent, la présence alentour se dissipe. Toujours précipité, je me retourne et vois l’enfer que j’ai traversé : capharnaüm impétueux. 

    J’arrive dans une halle, vaste surface et grande hauteur. Le calme est revenu. 



  • WEEK 4

    Par Amélie Gaillet, Léna Reesink, Paola Bergier, 13/11/17





    HYBRIDE FINAL


    Par le biais de notre hybride nous souhaitons pousser l'observateur à percevoir le site différemment, tout en l'intégrant à celui-ci. 

    Il nous est donc nécessaire de casser avec le parallélisme du lieu et cette envie de passage précipité face aux façades étroitement juxtaposées.

    L'hybride épouse délicatement la forme d'une bulle, sans pour autant la toucher, s'adaptant ainsi de façon plus subtile au site. 

    Le statisme de notre élément est brisé lorsque l'on pivote sa partie centrale.

    Celui-ci s'ouvre physiquement mais également psychiquement, dans l'intention de saisir une perception nouvelle du lieu, forçant l'observateur à s'allonger et prendre le temps de s'attarder sur d'autres points de vue.

    Une porte s'ouvre, puis, un lit soit l'inversion de la courbe de la bulle-même, est créé, gardant ainsi cette notion de continuité.




    DOCUMENTATION




    Elément à l'échelle 1:1

    Image Mon Nov 13 2017 21:55:54 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Nov 13 2017 21:55:54 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Nov 13 2017 21:55:54 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Nov 13 2017 21:55:54 GMT+0100 (CET)    Image Mon Nov 13 2017 21:48:32 GMT+0100 (CET)

                                        Cadre - détail constructif                                                                                          Pivot - détail constructif


    Image Mon Nov 13 2017 21:55:54 GMT+0100 (CET)



    Image Mon Nov 13 2017 21:55:54 GMT+0100 (CET)       Image Mon Nov 13 2017 21:55:54 GMT+0100 (CET)

    Deux points de vue de l'observateur : nature / trafic 


    Image Mon Nov 13 2017 21:55:54 GMT+0100 (CET)

    Utilisation du lit 



    INSPIRATION 


    Image Mon Nov 13 2017 23:42:45 GMT+0100 (CET)


    La Création d'Adam - Michel-Ange 





    CONSTRUCTION






    DESSINS



    Image Thu Dec 28 2017 02:52:13 GMT+0100 (CET)


    Monge - Situation dans le site 

    1:33





    Image Thu Dec 28 2017 02:52:13 GMT+0100 (CET)


    Axonométrie - Détails constructifs

                                                                                                                        1:1 - 1:2 - 1:5





    Image Thu Dec 28 2017 02:52:13 GMT+0100 (CET)


    Monge - Détail de l'Hybride

    1:20


                                             


  • BED'S NARRATION

    Par Achille Pidoux, Amélie Gaillet, Driss Veyry, Duncan Fouchet, elena chiavi, Franck Ahandza Bekolo, Léna Reesink, Mélodie Amorim Natario, Noah Ajani, Nolwenn Chamorel, Paola Bergier, Rémi Madrona, Sébastien Hasler, Victoire Joëssel, Yasmine Sefraoui, Yassine Sam, 12/11/17

    BED'S NARRATION


    La phase de MEASURES nous a fait étudier la structure du quartier de Malley; tenté de comprendre son organisation et son activité, et nous avons aussi rencontré ses résidents curieux de nos prises de mesures au pull ou bien aux écouteurs, alors qu'un mètre était probablement délaissé quelques mètres plus loin. Le quartier est soit urbain, soit industriel, mais toujours bruyant,agité et les friches oppressantes.

    Il manquait quelque chose : sans se concerter, l'idée du lit est toujours revenue, tout comme celle d'un  endroit de repos et de protection. Nous avons donc une preuve de 4 éléments, qui vient souligner ce manque d'espace où l'on peut contempler ou simplement être passif. Chaque lit est une interprétation de l'objet; et au lieu d'en créer un réplique fonctionnelle, il nous est paru évident d'en tirer l'essence, se focaliser sur une seule caractéristique : le cocon protecteur ou alors un espace qui convie un passant au repos; une structure qui se fond dans son décor ou bien qui vient briser une logique.


      



    Cette manière de se fondre dans le décor a été déterminante, et chaque groupe est venu se fondre dans son espace, en utilisant chaque rebord, ligne structurelle ou objet, pour s'asseoir, se coucher ou s'accrocher : cette notion de point d'appui est capitale pour que l'hybride s'intègre dans une spatialité, et ne soit plus un module mais une nouvelle partie de celle-ci. Une fois le lit intégré dans l'hybride, notre soucis de coloniser Malley s'est découpé en stratégies multiple : utiliser une bulle ou une pente comme support, un arbre comme lien vertical, un rebord comme pilier. Les questions de contact ou de cohérence structurelle poussent les morceaux de bois à se joindre afin d'être utile ou alors visuellement révélateur d'une courbe, d'un axe ou d'une vue. 


      



    Chacun des projets a sa propre histoire, son message a révéler, tout en partageant sa base de lit, et de point d'appui.