• Extension Factice

    Par Sarah Von Steiger, Raoul Cordoba, Vlora Seljmani, 13/11/17

    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_05



    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_06



    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_07  ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_08

    Intériorité et extériorité délimité par un jeu de matière 


    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_09  ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_10

    Horizontalité qui redéfinit un espace, une intimité


    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_11  ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_12 



    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_13


    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_14


    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_15    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_16


  • Reimagining_a_Horizon

    Par Hibiki Masaki, Amélie Chiffelle, Luca Hoser, Tina Regelin, 05/11/17

        horizon (n) : 

            1.  Partie de la surface terrestre où se termine notre vue

            2.  Limite subjective (spatiale, temporelle ou morale), depuis un point de vue particulier

          Etymologie:  Du grec ancien horízôn. Dérivé du verbe horízô : « limiter », « borner »


    ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_26ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_27


     « L’architecture est la projection de mon corps »

    - Paul Valérie 


    La fin du XXième siècle et début du XXIième sont marqués par un accroissement massif des mobilités à l’échelle de la ville.

    Se pose donc la question du rapport entre l’échelle humaine et l’échelle du bâtiment qui s’exprime à la fois en termes d’accessibilité et d’hospitalité.

    L’échelle humaine peut être considérée comme une fonction confortable d’un corps dans un espace, qui ne subit aucune rupture et discontinuité de perception, pouvant donc créer un sentiment d’oppression, de malaise, ou encore de déroute.

    La fluidité de perception et donc l'essentielle pour créer un espace agréable adapté à l'humain.

    Nous essayons donc de : s'adapter au site, surélever le point de vue, repenser l’horizon, capter l’énergie du flux continu et le rediriger, attraper l’instant et créer une pause dans le mouvement. 

    La question de l’échelle humaine ouvre une nouvelle perspective et un nouvel espace à construire, de nouveaux lieux à raconter...



    ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_28ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_29


  • Fluidité et continuité

    Par Amélie Chiffelle, Hibiki Masaki, Luca Hoser, Tina Regelin, 23/10/17


              fluide

                  1. Qui coule, qui est coulant.

                  2. Qui est clair, en parlant de la façon de s’exprimer

                  3. Dont les molécules ont si peu d’adhésion entre elles qu’elles tendent à se séparer (des corps liquides ou gazeux).

    ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_01ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_02
    ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_03




             On s'intéresse au petit chemin qui relie la Carrosserie à la Manufacture, une école de danse et des métiers de la scène. 

            Le chemin semble être un espace de transition entre le monde de réel et de la monde des arts. 

            Cette transition n'est point quelque chose de brusque, mais fluide et continue


    ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_04 ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_05 ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_06
    Kazimir Malevitch                   Vassily Kandinsky                   Engawa japonais)




    L'architecture, c'est de la musique figée.” - Johann Wolfgang von Goethe 


    “La danse, c’est de l’architecture en mouvement.” -  Jérôme Touzalin



    (Ballet Rotoscope by Massahiko Sato)


       

     En quoi la fluidité des espaces peuvent-ils être interprétés de façon géométrique? 



    ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_07

    Un plan vertical en plâtre du seuil en profondeur entre la carrosserie et la Manufacture.



    ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_08 ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_09

    Le plan s'emboîte dans la maquette construit pour MEASURES. 



    ELEMENTS_AD_hoserluca-masakihibiki-regelintina-chiffelleamélie_10

        Les fentes sont espacées d'un mètre et d'hauteur 1m80, échelle 1:132

        Elles signifient la foulée d'une personne marchant de la carrosserie jusqu'à la Manufacture. 

  • Extension de la matière

    Par Raoul Cordoba, Sarah Von Steiger, Vlora Seljmani, 23/10/17

    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_01


    ''Chaque matériau a son propre langage formel, et aucun ne peut parler une langue étrangère. Car les formes se sont élaborées à partir des possibilité d'utilisation et du mode d'obtention de chaque matériau. Elles sont apparues avec le matériau et par le matériau.''

    - Adolf LOOS


            
    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_02       ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_03


    ELEMENTS_AD_seljmanivlora-vonsteigersarah-raoulcordoba_04


    Pourquoi ne pas offrir un moment de sérénité dans le trafic continu de Malley ? 

    La construction d’une fenêtre nichée où réside une confrontation entre l’intériorité et l’extériorité. En prolongeant la matière du pont, une délimitation spatiale, et un jardin secret se crée, accompagné d’un moment intime.


  • Tension : Vide / Plein

    Par Hibiki Masaki, 16/10/17

    Le vide et le plein existent dans nos maisons, dans nos rues et dans nos villes, depuis les premières pierres.

    Le vide, comme un élément ni physique ni visuel, est immatériel mais indispensable. 

    Alors, comment comprendre un vide dans l'espace? Et comment les architectes utilisent et jouent avec les vides? 



    MEASURES_AD_hibikimasaki_01
    MEASURES_AD_hibikimasaki_02MEASURES_AD_hibikimasaki_03



    « Nous avons un tendance à matérialiser ce vide mais ce sont les tentions avec le plein qui nous permet de le "percevoir"»

    - Florent Labruyère


    Donc le vide existe parce qu'il y a du plein et le plein existe parce qu'il y a du vide. Ils s'influencent mutuellement et sont intemporels, comme une bataille éternelle. 


    MEASURES_AD_hibikimasaki_05MEASURES_AD_hibikimasaki_04


    Entre ces trois bâtiments des façades qui s'alignent de façon aléatoire, se créé un vide qui nous force à réfléchir sur l'écoulement du temps et de l'espace, et sur des forces à la fois physiques et métaphysiques. 


    MEASURES_AD_hibikimasaki_07MEASURES_AD_hibikimasaki_08MEASURES_AD_hibikimasaki_09


    Perspective (deux points de fuite)




    Image Tue Oct 31 2017 18:22:47 GMT+0100 (CET)