• WEEK 2 - PLANES

    Par Baeriswyl Florian, 26/11/17


    Image Sun Nov 26 2017 23:42:25 GMT+0100 (Paris, Madrid)

    Évolution du projet, plutôt que de vouloir représenter une onde sonore, je me suis penché sur la question de la source de la maquette de situation. Source de quoi ? De conflit ? De partage ? De discussion ? De développement ? Je dirais source de créativité. Située à l'épicentre de la maquette, croisement entre le mur, véritable symbôle, et le pont, point de départ de nombreux projets, il en émane l'âme du studio. Je me suis donc penché sur les interactions entre cette source et des plans de la protostructure, après le passage à travers différents plâtres.


    Image Sun Nov 26 2017 23:42:25 GMT+0100 (Paris, Madrid)




    Image Sun Nov 26 2017 23:42:25 GMT+0100 (Paris, Madrid)




    Image Sun Nov 26 2017 23:42:25 GMT+0100 (Paris, Madrid)




    Image Sun Nov 26 2017 23:42:25 GMT+0100 (Paris, Madrid)




  • WEEK 1 - PLANES

    Par Baeriswyl Florian, 26/11/17

    Quelques test pour ce début de nouvelle phase, on voit des moules et des prototypes de tentatives de représentation du son, la maquette s'est cassée.



    Image Sun Nov 26 2017 23:29:48 GMT+0100 (Paris, Madrid)




    Image Sun Nov 26 2017 23:29:48 GMT+0100 (Paris, Madrid)Image Sun Nov 26 2017 23:29:48 GMT+0100 (Paris, Madrid)




    Image Sun Nov 26 2017 23:29:48 GMT+0100 (Paris, Madrid)







  • Critiques ELEMENTS

    Par Archimi Meghan, Baeriswyl Florian, Beyeler Zora, Duchamp Lise, Enciu Mihaela, Frederik Dahlqvist, Genin Julien, Jeddi Youssef, Mehmeti Albin, Ouassini Ghita, Reynolds Miranda, Rickli Quentin, Rognon Justine, Roxane Li Sen Lié, Seppey Matthieu, Simonin Emma, stephane grandgirard, Vuillemin Sibylle , Wegener Alexander, 16/11/17


    Quelques moments forts des critiques de la phase ELEMENTS du 13-14.11.17 des studios Grandgirard, Lupi et Valdez

    Image Thu Nov 16 2017 13:18:52 GMT+0100 (Paris, Madrid)


    Image Thu Nov 16 2017 13:18:52 GMT+0100 (Paris, Madrid)Image Thu Nov 16 2017 13:18:52 GMT+0100 (Paris, Madrid)


    Image Thu Nov 16 2017 13:18:52 GMT+0100 (Paris, Madrid)Image Thu Nov 16 2017 13:18:52 GMT+0100 (Paris, Madrid)


    Image Thu Nov 16 2017 13:18:52 GMT+0100 (Paris, Madrid)Image Thu Nov 16 2017 13:49:25 GMT+0100 (Paris, Madrid)









  • WEEK 4

    Par Archimi Meghan, Baeriswyl Florian, Reynolds Miranda, Roxane Li Sen Lié, 12/11/17


    L’évasion


    évasion : « action de s’évader d’un lieu où on est retenu de force » (Larousse)


    Malley est un espace urbain riche en sons et en paysages divers. C’est en revisitant ce site lors de cette deuxième phase que nous avons pu considérer un mouvement perpétuel suggéré à chaque orientation, que ce soit le sifflement du train, ou encore le déclenchement d’un klaxon d’un homme au volant, empressé de rejoindre sa famille pour le dîner. Parfois, entraînés dans le tourbillon de la vie mondaine, nous oublions de prendre une pause, prendre, ne serais-ce qu’une minute pour s’évader. Dans notre zone, nous avons tout de suite étés interpellés par le panorama paisible évoqué par le pont et la luxuriante végétation fleurissant en dessous. Par la suite, un questionnement a pris place. Comment un lieu si tumultueux peut comporter un espace aussi calme ? Où se trouve le seuil entre ces deux endroits si distincts ? Comment intervenir afin que les passants, ne jetant sûrement jamais un deuxième coup d’œil à cet endroit, puissent s’en rendre compte et prendre un moment pour l’apprécier?

    Notre pièce est la traduction notre interprétation de ces interrogations.  Nos éléments choisis sont le lit, la porte et la fenêtre. C’est en réfléchissant à la conception de la pièce que les différents éléments se sont liés au projet et s’y sont imbriqués.

    La porte, nous a permis de fixer un seuil et tout l’univers que nous avons conçu s’y articule autour. Elle est la concrétisation d’une ouverture vers un autre monde et indique un changement d’espace dont nous ne touchons seulement le seuil car bien que nous la traversions, ce n’est que notre vision qui s’évade et non notre ouïe. Notre pièce constitue donc un entre-deux.

    Le lit est un élément constituant de notre pièce mais uniquement dans son essence car finalement quels sont les points qui définissent cet objet ? Nous avons choisi de prendre l’idée du lit-cocoon, qui évoque le confort et l’intimité car finalement cette évasion de la vision est un moment très privé, presque de méditation. Le tissu intégré à la pièce s’intègre aussi à cette idée-là.

    Finalement, la fenêtre cadre notre vision et c’est comme cela que nous l’avons interprété. Elle donne une vue précise, imposée.


                                                      Image Tue Nov 14 2017 23:34:19 GMT+0100 (CET)



                          Image Tue Nov 14 2017 23:34:19 GMT+0100 (CET) Image Tue Nov 14 2017 23:34:19 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 14 2017 23:34:19 GMT+0100 (CET)



      Image Sun Nov 12 2017 18:33:10 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 12 2017 18:33:10 GMT+0100 (CET)




  • WEEK 3

    Par Archimi Meghan, Baeriswyl Florian, Reynolds Miranda, Roxane Li Sen Lié, 12/11/17


                       Image Sun Nov 12 2017 18:29:38 GMT+0100 (CET)

               GIF de la maquette au 1:1



                      Image Sun Nov 12 2017 18:29:38 GMT+0100 (CET)


              GIF de la maquette au 1:10