WEEK 8 | FINAL WEEK | FINAL DETAIL

Par Mehmeti Albin, Duchamp Lise, Ouassini Ghita, Rognon Justine, 12/11/17


Image Fri Nov 17 2017 18:12:42 GMT+0100 (CET)


L'espace ouvert,désormais accessible physiquement et spirituellement par chaque passant, marque l'entrée et la sortie de chacun grâce à un mouvement propre à autrui.

La rail, comme élément déterminant, permet à l'homme de confronter le seuil. Mais peut-il le franchir? Peut-il le traverser? Ou est-ce une quête sans fin?

Par définition, le seuil est la partie inférieure de la baie d'une porte, pouvant former feuillure et/ou emmarchement. Traditionnellement et de part sa fonction, un seuil est un paramètre délicat. Cependant, le seuil de l'élément produit ne nous quitte pas, il nous suit. Il est donc continu. Ceci va à l'encontre d'une porte moderne,caractérisé uniquement par sa fonction. Nous ne pourrons jamais franchir cette porte, à moins de l'enjamber, de manière terrible et brutale. Et peut-être que cela est mieux ainsi. Finalement, c'est cet espace entre les zones qui nous intéresse, ce mouvement continu, et la mise à l'épreuve de la notion du seuil.

La zone d'intérêt de chacun, est l'entre-deux. Comme dirait Aldo Van Eyck, c'est la chose la plus merveilleuse, c'est tout ce qui est essentiel.

Ce que l'homme cherchera ici, c'est cet entre-deux. C'est cet zone, ce moment, qui lui permettra de trouver ce qu'il cherche.

La porte s'ouvre pour tous.



Image Sun Nov 12 2017 20:39:12 GMT+0100 (CET)