• A PLACE TO HANG ...

    Par clarisse labro, 11/07/18


    Image Wed Jul 11 2018 19:18:31 GMT+0200 (CEST)




  • Rhaus

    Par Rahm Lucien, 10/07/18






       Image Tue Jul 10 2018 19:36:22 GMT+0200 (CEST)   


    Image Sat Jul 14 2018 13:22:27 GMT+0200 (CEST)








    Image Sat Jul 14 2018 12:50:03 GMT+0200 (CEST)  Image Tue Jul 17 2018 12:19:15 GMT+0200 (CEST)



    Image Sat Jul 14 2018 12:50:03 GMT+0200 (CEST)  Image Sat Jul 14 2018 12:50:03 GMT+0200 (CEST)





    Image Sat Jul 14 2018 13:08:34 GMT+0200 (CEST)


    Image Sat Jul 14 2018 13:22:27 GMT+0200 (CEST)





  • Reverse

    Par Rahm Lucien, 23/06/18





    Image Sat Jun 23 2018 23:05:06 GMT+0200 (CEST)




    L’espace est conditionné par un système de rideaux à deux pans qui lorsque l’un est abaissé, fermé, l’autre est remonté, ouvert.

    Avec ça, je souhaitais reprendre diverses thématiques qui m'ont intéressées : la limite relative (PLANES) et la limite conditionnée(ELEMENTS). Et par celles-ci créer un espace changeant en fonction de l'usager en jouant sur ce qu'il y a d'ouvert dans ces limites, l'envie, un élément qui se surajoute à l'usage de ce qui n'est pas complètement subordonné à l’architecture. 

    En plaçant le projet de manière à joindre la périphérie et le centre de la proto-structure, j'avais comme intuition d'en faire un espace à la fois autonome et connectant, en utilisant ce principe d'alternance offert par le rideau. Mais à partir d'un tel système, avec pour chacun des pans deux positions marquées (si déjà on simplifie cette variable en la rendant binaire et mettant temporairement de coté la version où les rideaux sont à la même hauteur), il existe un grand nombre d’arrangements, dont pour une majorité l’impact spatial est moins radical que pour d’autres. C’est donc à partir d’un certain nombres de configurations exemplaires que j'ai conçu l’organisation du système de tel sorte qu’il existe au moins deux fonctions avec une orientation différente. Une excentrique et l’autre concentrique, la première orientant le regard vers l’extérieur et au centre de la proto-structure prenant l’idée d’une scène avec de coulisses cachés, l’autre créant un espace intérieur autour d’une cour avec une fonction liée à la concentration des regards, où tout le monde se voit même si l’espace est aussi plus fermé sur lui-même. À l’opposé l’espace excentrique n’est pas unifié au sens visuel et dynamique, donnant plusieurs espaces séparés. Mais tous gardent la pénétrabilité propre aux limites relatives, pouvant autonomiser certaines de ses parties dans un contexte ou rien n'est vraiment séparé du contexte de la proto-structure.

    Quant au sol, sur le premier niveau il y aura une plateforme faite de dalles de béton sortant légèrement du cadre de la proto-structure. Au milieu, un trou, une cour, permettant une assisse, recluse dans une des configurations, centrale dans l'autre.

    Le tout donnant ainsi différents décors autour de l'usage scènique, de rassemblement, ou d'action profitant des séparations ou ouvertures visuelles et dynamiques pour trouver un usage à recomposer.





    Image Tue Jun 26 2018 21:19:29 GMT+0200 (CEST)



    Sol Lewitt, from the portfolio Using Straight,

    Not-Straight & Broken Lines in All Vertical & Horizontal Combinations





  • HOUSE3

    Par Bitterlin Kim, clarisse labro, Dechancé Melchior, Giaccari Kenzo, Hamm Axelle, Kasparian Dimitri, Loïc Girod, manon thevenaz, Sophia Ayala, 05/06/18


    Image Tue Jun 05 2018 10:21:32 GMT+0200 (CEST)




  • HOUSE3

    Par Bitterlin Kim, clarisse labro, Dechancé Melchior, Giaccari Kenzo, Hamm Axelle, Kasparian Dimitri, Loïc Girod, manon thevenaz, Sophia Ayala, 05/06/18


    Image Tue Jun 05 2018 10:21:32 GMT+0200 (CEST)