• L'abri modulable - De la table au couvert

    Par Charlotte Escher, Hugo Morel, Léo Bastianelli, Lisa Carminati, 16/11/17




    CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC!CLAC


        Après maintes visites de notre site, nous avons pu observer que les principaux utilisateurs employaient la terrasse pour manger, se reposer, étudier ou encore méditer. Nous avons donc défini nos deux éléments à hybrider, correspondant aux besoins déterminés : le premier, une table ajustable pour une personne s'asseyant sur le muret puis le second, un lit, suggéré par un couvert, utilisable par un mouvement de dépliage et permet de se coucher sur le talus, à l'abri.


        La partie rigide de la table, réalisée en Plexiglas®, offre une nouvelle vue lorsque le dispositif est déplié en couvert et devient ainsi une fenêtre.


        L'abri modulable présente une facilité d'utilisation, de construction ainsi qu'une adaptation à l'environnement lui permettant d'être l'hybridation idéale pour le site choisi. Son utilisation faite pour une personne amène la question d'une production en série adaptable au site permettant une maximisation de l'espace utilisable.


    Cet élément est le meilleur du monde, l'excellence même du module, tmtc même le corbu se retourne dans sa tombe

    Image Wed Nov 29 2017 14:10:32 GMT+0100 (CET)


  • Modules' propagation

    Par Arthur Stepczynski, Gilliane Hasler, Julie Riondel, Loïs Weber, 16/11/17


    Le "cabanon" du Corbusier, dessiné à partir du Modulor, silhouette humaine mesurant 1m83 le bras levé, est un petit espace de vie meublé à minima et ou tous les meubles sont adaptés au mouvement du corps à travers l'espace. 


    Cette silhouette est une approche psychologique des proportions du corps qui amène à se demander quelles mesures des choses qui nous entourent sont adaptées à la silhouette humaine:

    - Quelle hauteur est adaptée à une marche? une table? un siège? 

    - Quels mouvements/chemins facilitent au mieux la mobilité du corps sur la structure: 

    - Où s'appuyer? Où s'assoir? Où marcher? 

    Le but n'étant pas de donner un chemin précis à parcourir mais seulement de réfléchir à la fonction la plus logique que chaque niveaux invite/incite à faire. 


    A travers la superposition de nos modules, nous avons voulu créer une structure en série suggérant sa    propagation à travers un site de plus en plus étendu, telle une plante contre une façade.

    La structure en elle-même offre diverses fonctions à l'utilisateur comme celle de s'asseoir, de s'attarder, d'observer  ou d'accéder à un niveau différent. 


    Image Thu Nov 16 2017 16:26:40 GMT+0100 (CET)






  • Rendre l'invisible visible

    Par Bryan Marques, Donata De Ieso, Nada Bousseta, Zoé Bahy, 12/11/17

    L'élément invisible est l'axe du mouvement des passants et des automobilistes.

    La forme reprend cet aspect de la vie que nous n'arrivons pas à matérialiser par notre vision.

    Le cadrage des vues permet de filtrer et de fixer ce mouvement.

    Le balancement donne la possibilité de s'approprier les points de vues que nous voulons.

    Les tables d'orientation permettent de guider notre regard et d'orienter la personne dans tout ce flux. 

  • Projection 3

    Par Charlotte Thallinger, Elisa Pellissier, Florian Dervishaj, Mélanie Blaser, 11/11/17

    Having chosen a specific facade and its elements as our main zone of interest, we initially opted for work with a projector. Our aim was to project an alterable shadow onto the facade to obtain a desired effect given by a specific distance. We then replaced the idea of an external projector with the human eye becoming the projector itself. Our intension was to give the two dimensional facade a certain depth as well as creating an image of the decomposed facade with a certain degree of abstraction. We came to the conclusion to create three autonomous, that is to say physically independent and framed elements: door, table and window. The link between these elements is made by VISUAL HYBRIDISATION. The elements form an entity but only by one specific point of view indicated by the axial space produced by the three aligned frames. In other words you will observe three individual objects merging in one by simply changing your position that is perspective.


    retaking our initial idea

    Image Sat Nov 11 2017 12:38:57 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)

    Image Sat Nov 11 2017 12:38:57 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)

    Image Sat Nov 11 2017 12:38:57 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)



    final object

    Image Sat Nov 11 2017 12:38:57 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)

    Image Sat Nov 11 2017 12:38:57 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)

    Image Sat Nov 11 2017 12:38:57 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)

    Image Sat Nov 11 2017 12:38:57 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)



    decomposed facade in one

    Image Sat Nov 11 2017 12:38:57 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)