• Jardin en couches

    Par Gilliane Hasler, Julie Riondel, 28/03/18


    Après étude du double-contexte, l'usine Citroën et la proto-structure et en partant de recherches concentrées sur l'atrium romain, nous avons décidé d'y implanter un jardin. 

     Ce jardin est placé dans l'angle de la proto-structure face aux deux grandes baies vitrés. Une fois cette lumière naturelle assurée, il nous a fallu penser à un système d'irrigation pour permettre le développement de différentes plantes.

     Pour cela, nous avons dédoublé la proto-structure, inséré une nouvelle trame dans le trame existante. Le chemin d'eau ou le "filet d'eau" serpente dans ce réseau et définit des espaces plus au moins irrigués pour des densités et variété végétales différentes. 

    Ce réseau d'irrigation met en lien :

    - la terre, qui se trouve à même le sol et qui pose la question de savoir si un contenant périphérique est réellement nécessaire

    - le chemin praticable qui serpente dans ce jardin. Celui-ci ne suit plus une trame orthogonale mais reste dépendant du tracé du "filet d'eau". 

    Les trois couches: terre, eau, et chemin co-existent et définissent notre jardin irrigué. 


  • Interaction

    Par Elisa Pellissier, 18/12/17

    Je me suis concentrée sur une partie précise de la façade pour comprendre comment le sol, qu’il soit à l’intérieur ou à l’extérieur, fonctionne.

    Le sol public, plus épais et plus grand est plus important. En effet, il peut contenir de nombreuses personnes et il n’est pas restreint alors que le sol privé, lui, est comme régi par la façade. En outre, l’espace privé, par sa petitesse, produit un sentiment d’intimité, deux personnes à l’intérieur, étant proches physiquement, auraient une plus grande possibilité d’interaction qu’au dehors.

    Le fait que seul le bas de la façade est représenté précisément nous fait porter notre regard au point central ou la rencontre entre les plans se créé. La différence de hauteur, à l’intersection, en plus de celle de l’épaisseur montre à nouveau que les deux sols ne sont pas égaux. 

    Le fait que la façade dépend des deux sols (elle ne tiendrait ni ne flotterait sans ceux-ci) montre l’impact du sol quel qu’il soit sur la façade en général.

    La façade et le sol plus élevé créent un espace. Nous pouvons alors nous poser la question suivante : qu’est ce qui crée un espace ? Est-ce un simple toit, ou un mur ou alors juste un trait qui ferait office de limite ?

  • Synthèse : Planes

    Par Bryan Marques, 17/12/17

    Le plan oblique est le plan principale qui représente un chemin surplombé par des éléments verticaux traversant.

    Ce chemin se retrouve altérer par ces plans qui eux orientent la direction et la vision.

    Ils se confondent en un seul plan et ,en se décalant, créent différents passages entre différents espaces. 

  • Round the corner

    Par Florian Dervishaj, 17/12/17

    The constellation is formed by six planes: three non parallel, vertical, rectangular planes of each different size and three horizontal but inclined planes of which two are parallel but not overlapping and the third is mirrored about a vertical plane. Each of the inclined planes is derived from a triangular form. The result however is a rather regular space or corridor formed by number of irregular and inclined planes.

    As an additional challenge I decided not to use glue to assemble my model and to fix it to the protostructure, so that it can be easily dismantled anytime.


        Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)   Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)



    Considering the constellation to represent a real urban extract, the planes seem to create an interior space while it actually is an exterior space, embedded in an urban grid represented by the protostructure.


    Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)   Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)


    Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)


    Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)



    Taken a little further the whole constellation becomes a play. A play of what you see and what you don’t see, of what’s visible and what’s hidden, in other words a play that pulls one’s imagination.


                  Image Sun Dec 17 2017 20:23:34 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)


    Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)   Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)



    Only the presence of the color white and yellow gives you some hints and guidelines to the play to let everyone explore it her- or himself. (Yellow: part thet is visible from both sides; white: parts that are visible only from one side.)


    Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)



    “(…) to push boundaries between an art object and a personal experience.”

    Robert Morris


    I felt this quote illustrates very well the purpose of this project, meaning to pust boundaries betweena constellation of plans in this case and a personal experience.


    Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)   Image Sun Dec 17 2017 19:34:14 GMT+0100 (W. Europe Standard Time)



    Finally the function of the protostructure is not only to hold the planes but to become part of the play in other words the protostructure itself participates in the play. (Hint referring to the illustrations above: post which is one of the two main means that hold the model, only visible from this side whereby the second post is hidden, that is to say only visible from the other side.)

  • Finding density III

    Par Charlotte Thallinger, 17/12/17

    En gardant les inclinaisons et le plan principal, je pouvais encore plus simplifier mon projet et au même temps j'arrive à montrer tous les aspects de mon idée initial.

    Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)Coupe 1:20 avec détails en 1:4

    Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)Axonométrie, détail


    Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)

    Recherche, Perspective et Monge en 1:66

    Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)Détails d'accrochage en 1:10


    À la fin, j’ai réduit les trois plan à un seul - le plan vertical. J’ai introduit des trous sur une ligne inclinée qui s’abaisse vers un coin du plan vertical et qui préfigure un plan imaginaire. Le troisième plan peut être imaginé comme la ligne inférieure de plan vertical - le sol. En plus, les trous sont situés plus proches vers le coin, ce qui définit la densité d’une autre manière. 

    Les deux plans horizontaux créent une sorte de cône qui montre l’état de la densité urbaine le plus grand d’un côté et l’ouverture et la disparition de cette densité de l’autre côté. Ce sont donc différents plans inclinés qui nous influencent, aillant sur ce chemin.




    Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)




    Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)

    Dépendant d'où le spectateur se trouve, le plan vertical peut être vu comme une façade (extérieur) ou il peut se trouver à l’intérieur (dans la protostructure).

    Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)


    Image Sun Dec 17 2017 18:00:12 GMT+0100 (CET)