• Mélange de matériaux

    Par Gregoire Penelope, Thevenaz Philippine, 09/12/18

    Deux projets pour créer un espace.

    Nos projets sont complètement différents. L'un est en bois et béton tandis que l'autre est en briques. L'un peut bouger tandis que l'autre n'est que fixité.

    Nous avons donc décidé d'exploité le côté du lac car si nous avions décidé de nous mettre côté plage, l'essence même du projet de dalle flottante aurait changé ce que nous trouvions vraiment dommage.


    Image Sun Dec 09 2018 18:13:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sun Dec 09 2018 18:13:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Nous aimions l'idée de ce paysage qui se dévoile petit à petit à nous, au fil des murs que l'on passe.

    Le mur fait de bois et de béton peut se mouvoir, si nous avions voulu, nous aurions pu le mettre de l'autre côté mais l'idée est que quand on passe par la "porte" du mur en briques on se retrouve de nouveau devant un mur, ne nous allait pas. Nous l'avons aussi mis à cet endroit précis car nous voulions un espace qui ne soit pas trop fermé sans être trop ouvert.


    Les rails entre dans dalle en brique pour créer la connexion.


    Image Sun Dec 09 2018 18:13:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Dec 09 2018 18:13:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Sun Dec 09 2018 18:13:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                                            Détail du rail dans la dalle (rail 1:3; briques 1:1)


    Image Sun Dec 09 2018 18:13:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                                       Coupe et axonométrie de la jonction du rail dans la dalle (1:3)



    Les rails ont été dimensionné pour pouvoir servir à la fois de banc et de passerelle pour passer d'un projet à l'autre.



    Vue de l'ensemble depuis le lac:


    Image Sun Dec 09 2018 18:13:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)







  • Relation entre une dalle et un mur

    Par Gregoire Penelope, 09/12/18


    Planes: relation entre un plan vertical et horizontal

    Donc une dalle en relation avec un mur. J'ai donc décidé de reprendre la dalle d'elements qui se trouvait 10 cm sous l'eau et de la mettre en connexion avec un mur de 3m de hauteur pour créer deux espaces. L'un côté lac et l'autre côté plage.

    Deux espaces différents, celui de la plage, fermé, qui passe, à travers le mur, à un autre, ouvert sur les montagnes et le lac. Deux moyens de passer de l'un à l'autre. Soit en gardant les pieds dans l'eau et passant entre deux murs dans un espace exigu, ou en jouant avec l'eau en partant de la dalle, les pieds dans l'eau puis en montant un première marche où l'on se retrouve au niveau de l'eau et enfin au dessus de celle-ci. Cette plate forme au dessus du niveau 0 peut aussi servir de banc pour se poser et profiter du paysage.


    Vue côté plage:

    Image Sun Dec 09 2018 16:21:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Dec 09 2018 16:21:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sun Dec 09 2018 16:21:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                     Perspective vue côté plage (plan 1:100)             


    Vue côté lac:

    Image Sun Dec 09 2018 16:21:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Dec 09 2018 16:21:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sun Dec 09 2018 16:21:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Dec 09 2018 16:21:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Perspective vue côté lac avec Monge (plan au 1:100)



    La dalle comme le mur sont en briques. Aucune brique n'est coupée pour garder cette unité. Elle est pleine, rouge, en terre cuite. C'est la plus simple que nous ayons trouvé. Le mur vient donc s'incruster dans la dalle.


    Compréhension des briques et de leur taille par rapport à l'ensemble dans la maquette et le dessin

    Image Sun Dec 09 2018 16:21:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Dec 09 2018 16:21:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sun Dec 09 2018 16:21:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                           Plan avec briques au 1:33

























  • La brique : l'unité, le sens et la direction de l'élément

    Par Chassot Laurianne, Gregoire Penelope, 21/10/18

    Les briques a pour réputation de séparer. En se dressant côte à côte, elles forment un rempart opaque, et peut importe sa hauteur, elles créent obstacle que notre corps perçoit.

    Nous voulions contrer cette sensation d'écran infranchissable, et donner une apparence légère et discrète à ce matériau. En créant une dalle à quelques centimètres sous la surface de l'eau, cette dernière dissimule la brique, et ne la révèle que si nous sommes réellement attentifs. Les vagues, mais aussi le sable contribuent à la modification incessante de la condition que nous avons imposé au paysage ; les premières déforment les lignes rectilignes de briques, le second en recouvre une partie. Les deux ensemble nous laissent imaginer ce que nous ne pouvons pas voir ; à l'image des rayographies de Rayman, notre œil ignore où sont réellement les limites de la dalle, mais il peut construire sa propre réalité en fonction de ce qu'il sait et de ce qu'il pense savoir.

    La brique est un élément composant notre élément. Elle devient l'unité définissant les dimensions, elle devient le sens en suivant la prise de nos mesures ; et enfin, elle devient la direction en nous invitant à descendre sur cette dalle, à élargir son champ de vision sur les montagnes qui nous font face. Sans s'imposer, la brique instaure une nouvelle perception de cet espace.

    Image Sun Oct 21 2018 17:30:26 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)   Image Sun Oct 21 2018 17:30:26 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Sun Oct 21 2018 17:30:26 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)   Image Sun Oct 21 2018 17:30:26 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Image Sun Oct 21 2018 17:30:26 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Rendu du matériau sur le site : changement de couleur, intégration dans l'environnement, influence de l'environnement sur le matériau (recouvrement par le sable, déformation optique par l'eau).



    Image Fri Oct 26 2018 16:50:29 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Plan et courbes de niveau, échelle 1:10 ; brique-unité, échelle 1:1


    Image Fri Oct 26 2018 16:50:29 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Coupes 1 à 5, échelle 1:10


    Image Fri Oct 26 2018 16:50:29 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Axonométrie, échelle 1:20 ; plan, échelle 1:10




    Image Sun Oct 21 2018 17:30:26 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Image Sun Oct 21 2018 17:30:26 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Préparation du moule pour le plâtre, dimensions 103.8x26x14 cm, échelle 1:3




    Image Sun Oct 21 2018 17:30:26 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Photo : Valérie Anne Maillard



    Image Sun Oct 21 2018 17:30:26 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Image Fri Oct 26 2018 16:50:29 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Image Sun Oct 21 2018 17:30:26 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)




  • L'Individuel et l'Universel

    Par Asticher Maena, Bernheim Alexandre, Chassot Laurianne, Enkhbaatar Battsooj, Gregoire Penelope, Grunig Pablo, Ils Anja, Isely Colin, Li Wenyan, Lutzelschwab Arthur, Maaroufi Daniel, Maillard Valérie, Mici Arblinda, Pittet Gwendoline, Sacher Cindy, Shooner Lucas, Verduron Audrey, Viola Anthony, 21/10/18

    Image Sun Oct 21 2018 12:27:10 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)   Image Sun Oct 21 2018 12:27:10 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                               Plan de studio, échelle 1:100

    Image Sun Oct 21 2018 12:27:10 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    Image Sun Oct 21 2018 12:27:10 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Image Sun Oct 21 2018 12:27:10 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)   Image Sun Oct 21 2018 12:27:10 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Image Sun Oct 21 2018 12:27:10 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Assemblage des coulages en plâtre de chaque binôme, échelle 1:100


    Photos : Laurianne Chassot

  • Une deuxième réalité

    Par Chassot Laurianne, Gregoire Penelope, 15/10/18


    Relever la mesure, prendre connaissance de la mesure et utiliser cette mesure. Trois étapes distinctes mues par un désir de savoir, de comprendre, de juger, mais aussi de partager avec l'autre, différent de nous-mêmes. Comment rendre un lieu à la fois commun et personnel ?

    Et puis , le temps ; il force à avancer, à évoluer, nous et le lieu. La mesure d'hier existe encore aujourd'hui, mais une nouvelle mesure du même endroit, du même objet, peut en être différente, car le sable du Laviau se tasse et s'envole, l'eau brasse les cailloux, les arbres font pousser ou tomber leurs feuilles, et nos sens filtreront d'autres informations.

    Cette première phase s'est faite en plusieurs étapes, à mesure (et c'est le mot) que nous avions besoin de (re)découvrir notre site. Le Laviau nous prête ses particularités, ses altérations, mais celles-ci ne nous appartiennent pas ; nous ne pouvons qu'emprunter une minuscule partie du paysage, celle que notre corps a perçu, et la rapporter ailleurs, sur notre papier, dans notre fragment coulé, mais aussi et surtout dans notre tête où nous construisons une image, une autre réalité du Laviau, imparfaite, différente, mais compréhensible car réduite à ses aspects essentiels à nos yeux.



    Image Sun Oct 21 2018 11:46:51 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Sun Oct 21 2018 11:46:51 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Image Sun Oct 21 2018 11:46:51 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    topologie du terrain, échelle 1:100




    Image Mon Oct 15 2018 09:40:08 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)    contour

    moulage en plâtre, échelle 1:100



    lignes    Image Sun Oct 21 2018 11:46:51 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    marche    relation au corps
    "L'être humain est la mesure de toutes choses"

    (Protagoras)