• EQUILIBRE

    Par Biselx Guillaume, 18/11/18

    Afin d'aborder la nouvelle phase "PLANES" en accord avec le travail réalisé lors des phases précédentes "MEASURES" et "ELEMENTS", j'ai voulu entamer un questionnement sur la notion d'équilibre: Que représente réellement cet état des choses que l'on rencontre tout les jours autour de nous et comment peut-on travailler avec dans le cadre de la phase "PLANES" ?

    La notion d'équilibre suppose donc une situation stable, qui tend à rester invariante si aucune contrainte extérieure ne vient modifier les conditions dans lesquelles cette situation s'applique.

    L'équilibre nécessite la présence d'un point particulier (le "point d'appui") autour duquel les forces se contrebalancent. Ce point est appelé centre de gravité en physique. C'est le point où s'exerce la force de pesanteur d'un corps donné.

    Ainsi, l'objet en question ne basculera pas et restera dans un état de stabilité qu'on appelle "équilibre". 

    Cependant, l'équilibre est un état qui peut être modifié par certains facteurs extérieurs comme par exemple des forces supplémentaires appliquées sur le système par le vent, la neige,... Ce n'est donc pas nécessairement un état durable sur le long terme. Il contient une certaine fragilité.

    J'ai donc voulu exprimer dans mon projet "PLANES" les notions d'équilibre et de fragilité qui sont intrinsèquement liées. Pour ce faire, j'ai imaginé deux plans distincts:

    -Un premier plan appelé "plan porteur" de forme triangulaire. Son rôle est de servir de support pour le deuxième plan.

    Il est ancré sur un sol dur (le fond du lac correspondant au socle sous la protostructure) capable de reprendre les charges de la structure. Il constitue donc en quelque sorte une fondation. J'ai construit à cet effet un socle carré en bois lourd et solide pour sa base. 



    PLANES_LC_biselxguillaume_101 




              PLANES_LC_biselxguillaume_102     PLANES_LC_biselxguillaume_103    PLANES_LC_biselxguillaume_104




    Ce plan constitue également une structure porteuse. Il se termine par une pointe tronquée qui permet un point d'appui pour le second plan. La partie principale du plan est faite en balsa de largeur 4mm pour assurer une certaine résistance à la compression et au flambage.



              PLANES_LC_biselxguillaume_105      PLANES_LC_biselxguillaume_106



        


              PLANES_LC_biselxguillaume_107               PLANES_LC_biselxguillaume_108


    -Un deuxième plan appelé "plan en équilibre" qui vient se poser sur le premier plan porteur au niveau de son centre de gravité. Il est formé de deux couches de bois pour des raisons constructives. Son épaisseur est de 2mm (1mm par couche), car ce plateau doit rester léger pour ne pas exercer trop de pression sur le point d'appui du premier plan. Le choix d'un bois léger, le balsa, confirme cette volonté. Ces éléments constructifs donnent un caractère fragile à l'ensemble. Ce plan reste toujours horizontal, quelque soit l'inclinaison du premier plan porteur.



            PLANES_LC_biselxguillaume_109     PLANES_LC_biselxguillaume_110



    Le contact entre les deux plans se fait grâce à une petite encoche qui permet au deuxième plan de rester relativement libre dans son accrochage. Ce point de contact limité exprime une certain fragilité de la structure. Le plan en équilibre ne repose que sur ce point.

    Une interaction avec les baguettes verticales qui entourent ce plan est créée grâce à des ouvertures rectangles sur la partie arrière du plan qui laissent passer les baguettes. Ces ouvertures n'ont pas de rôle porteur dans la structure mais permettent d'éviter un mouvement de rotation du plan en équilibre.



    PLANES_LC_biselxguillaume_111




                PLANES_LC_biselxguillaume_112     PLANES_LC_biselxguillaume_113


    Enfin, la forme de ce second plan est très large à l'endroit où la densité des baguettes verticales est élevée et s'affine pour se terminer en une pointe dans un lieu exempt de baguettes. Cet forme de "triangle allongé" tend encore une fois à exprimer une idée de fragilité.



    PLANES_LC_biselxguillaume_114       PLANES_LC_biselxguillaume_115




    Il est alors intéressant de se projeter en tant qu'être humain face à cette structure conçue à l'échelle 1:33.

    L'homme n'aurait bien sûr pas accès au plan en équilibre car il se trouve en réalité à 8 mètres du sol. Il ne pourrait pas non plus observer facilement les fondations qui sont au niveau du fond de l'eau.

    Il devrait donc se tenir sous la structure qui formerait une "plateforme protectrice" contre les intempéries par exemple.

    L'impression d'un homme dans l'espace créé par la structure est une sensation de grandeur car la plaque verticale s'élance haut vers la cime des arbres et la plaque horizontale est relativement étendue. Mais il en ressort également une sensation de légèreté et de fragilité causée par la fine articulation entre les plans, la faible épaisseur des matériaux et l'équilibre de la deuxième plaque. Des jeux de lumières intéressants peuvent être produits par les plans. 



                PLANES_LC_biselxguillaume_116                 


                        PLANES_LC_biselxguillaume_117                             PLANES_LC_biselxguillaume_118                      





                    PLANES_LC_biselxguillaume_119                     PLANES_LC_biselxguillaume_120



    Pour construire le projet de manière précise et raisonnée, j'ai utilisé divers types de dessins:

    -Un plan des plaques et des baguettes, ainsi qu'une élévation.

    -Deux axonométries représentant les points d'interaction entre les baguettes et le plan horizontal, et entre le plan porteur et le plan en équilibre.

    -Une projection qui représente la vision qu'a un observateur humain placé en-dessous des plans.



    PLANES_LC_biselxguillaume_121




    PLANES_LC_biselxguillaume_122















  • Synthèse

    Par Biselx Guillaume, Lienhart Virginie, 28/10/18

    La première phase de notre programme intitulée MEASURES nous a appris à appréhender un site. Pour cela, nous avons choisi un lieu de travail situé sur la rive droite de la Venoge. Nous voulions approfondir le thème de la relation entre l’homme et son environnement et nous nous sommes concentrés sur deux éléments du site qui évoquaient cette relation. Nous avons utilisé le plâtre, la photographie et le dessin en projection de Monge pour étudier en détail ces éléments.

    La deuxième phase nommée ELEMENTS nous a amené à créer un objet en relation directe avec le site pour lequel il était conçu. Nous avons continué dans la logique de notre thème en fabriquant notre élément « WASTE CHAIR » dans un alliage plâtre-déchets. Le but de la démarche était de proposer un lieu dédié au repos et à la contemplation, en relation avec la rive opposée et avec l'eau de la Venoge.

  • W A S T E C H A I R

    Par Biselx Guillaume, Lienhart Virginie, 23/10/18

    M o n t a g e 

    Récupération, Revalorisation, Force.

    Nous avons choisi d'utiliser des matériaux récupérés pour la création de notre moule, pour rester dans l'idée d'utilisation et de mise en valeur des déchets créés par l'homme. La courbe du pneu moulé précédemment nous a permit de créer une assise confortable pour l'individu souhaitant s'y arrêter.



                       ELEMENTS_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_101




    P o s e

    Vis-à-vis, dualité, perspective.

    L'encrage de notre "element" dans la terre venogienne était pour nous primoridiale, nous avons donc crée une entité devenant un tout qu'en un lieu exact, un élément incomplet sans son centre. Waste Chair ne devient complètement lisible que lorsqu'elle est posée sur une poutre avoisinant l'eau, nous incitant ainsi à nous arrêter le temps d'une réflection en ce lieu paisible. 

    Le second élément de détermination géographique était le lien entre les deux rives sillonnant la Venoge, deux poutres, deux aménagements, un lien.



                       ELEMENTS_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_102



    D é t a i l

    Fragilité, gâchis, impact.

    L'impact de l'être humain sur la terre est visible n'importe où dans le monde, même à proximité d'une réserve naturelle. Toujours dans l'idée de réutilisation et de revalorisation des déchets, nous avions donc décidé de créer Waste Chair à partir de bois et de carton récupéré, et l'étape d'après fût de choisir de couler notre "element" en créant un alliage plâtre-déchets.



                      ELEMENTS_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_103




  • P L A S T E R

    Par Biselx Guillaume, Lienhart Virginie, 13/10/18


    Pour continuer à explorer la thématique de la relation entre l’homme et la nature, nous avons choisi sur notre site une poutre en bois surmontée d’une vis en métal rouillé. Cette poutre fait office de frontière entre l'eau de la Venoge et les berges.


                                                        MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_101


    Nous avons réalisé un moulage de la face supérieur de cette poutre. Le résultat nous permet d’étudier les différences entre les courbes naturelles et hasardeuses du bois et les lignes géométriques de la vis, trace du travail de l’homme. Nous avons également réalisé un plan de ce fragment.


       MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_102                     MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_103 


         MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_104

                                                                    


            MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_105

                                                                          Etude du relief sur le fragment 1



    MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_201

                                                                                  Plan fragment 1




    En troisième, nous nous sommes intéressés à la possibilité de revaloriser certains déchets en leur redonnant une seconde vie, et donc une certaine utilité dans leur environnement. Nous avons trouvé un vieux pneu utilisé pour amortir les chocs entre la coque des bateaux amarrés et les parois de bois au bord de la rivière. Nous avons moulé les rainures de ce pneu et nous avons dessiné le plan de notre moule et de notre fragment.



    MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_202


                                                              Plan du moule en carton pour le fragment 2



                                 MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_106                              


               MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_107        MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_108

                                                                    Processus de moulage du fragment 2


                       MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_109           


        MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_110           
    MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_111

                                                                                     



    MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_203

                                                                                 Plan fragment 2









  • WASTE

    Par Biselx Guillaume, Lienhart Virginie, 13/10/18


    En évoluant sur les rives de la Venoge, nous sommes tombés sur quelques déchets abandonnés sur le sol, à quelques mètres d’une poubelle. La présence de tels objets dans un environnement naturel protégé et dédié aux loisirs nous a paru choquante. Nous avons alors décidé de nous intéresser aux différentes traces que l’homme peut laisser dans la nature et à la relation qu’il entretient avec elle.

    Pour ce faire, nous avons choisi trois points où des déchets avaient été délibérément laissés sur place et un quatrième point à l’emplacement d’une poubelle. Ces quatre points forment un carré. Nous avons ensuite relié ces points à l’aide d’une ficelle, puis d’un ruban portant l’inscription « FRAGILE MANIER AVEC PRECAUTION ». Cette phrase nous rappelle le caractère fragile des écosystèmes et l’importance de les préserver de toute forme de pollution.


                                   MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_101




                MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_102                     MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_103



                                    MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_104