• C O N S T E L L A T I O N S

    Par Chen Bertha, Imadalou Baya, Lienhart Virginie, Montalbetti Alissia, Ramondetto Nouria, 17/12/18




    P R O T O F I G U R E


    Cette nouvelle phase intitulée "Scaffolding" aborde le thème de la protofigure. Nous avons envisagé la protofiguration comme une structuration d’un site, la production d’une ou de plusieurs figures qui donnent alors des directions, des règles pour l’implantation d’une protostructure sur ce site.

     
    SCAFFOLDING_LC-EC_bressanadrien-chenbertha-dareysalice-imadaloubaya-lienhartvirginie-montalbettialissia-ramondettonouria-respinguetamélie-stettlertim-zulianisandy_301Carte du site du Laviau


                                                 SCAFFOLDING_LC-EC_bressanadrien-chenbertha-dareysalice-imadaloubaya-lienhartvirginie-montalbettialissia-ramondettonouria-respinguetamélie-stettlertim-zulianisandy_302Carte du site d'Evian




    C O N S T E L L A T I O N S


    Nous nous sommes concentrés sur la liaison entre les deux côtés du lac Léman pour réaliser notre intervention. Chaque site est défini par son point de repère : un phare situé de chaque côté de la rive qui marque l'analogie entre le Laviau et Evian. 



            SCAFFOLDING_LC-EC_bressanadrien-chenbertha-dareysalice-imadaloubaya-lienhartvirginie-montalbettialissia-ramondettonouria-respinguetamélie-stettlertim-zulianisandy_303        SCAFFOLDING_LC-EC_bressanadrien-chenbertha-dareysalice-imadaloubaya-lienhartvirginie-montalbettialissia-ramondettonouria-respinguetamélie-stettlertim-zulianisandy_101

                                         Phare du Laviau                                                                                                 Phare d'Evian


    La protofigure prend la forme de constellations qui correspondent chacune à un thème : les chemins pédestres, le rivage et les points d'intérêts. D'une part, les points d'intérêts du Laviau représentent l'emplacement des projets de "Measures" et "Elements". D'autre part, nous avons choisi les points d'eau ainsi que le parc de la buvette de Jean Prouvé pour le site d'Evian.


    Par ailleurs, une nouvelle constellation à l'échelle du Léman unit le site d'Evian à celui du Laviau. La relation entre les deux sites s'établit grâce aux deux phares situés de chaque côté des deux rives, auxquels les points d'intersection des constellations d'Evian et du Laviau sont reliés et définissent des axes. Nous avons donné une spatialité à ces axes sous la forme de couloirs. En fonction des milieux traversés (terre, lac, ou les deux) leur dimension et leur ancrage au sol change. La protostructure prend donc cette forme dans laquelle les projets viendront se développer.



    C A T A L O G U E


    SCAFFOLDING_LC-EC_bressanadrien-chenbertha-dareysalice-imadaloubaya-lienhartvirginie-montalbettialissia-ramondettonouria-respinguetamélie-stettlertim-zulianisandy_102


    SCAFFOLDING_LC-EC_bressanadrien-chenbertha-dareysalice-imadaloubaya-lienhartvirginie-montalbettialissia-ramondettonouria-respinguetamélie-stettlertim-zulianisandy_304



    SCAFFOLDING_LC-EC_bressanadrien-chenbertha-dareysalice-imadaloubaya-lienhartvirginie-montalbettialissia-ramondettonouria-respinguetamélie-stettlertim-zulianisandy_201

    Dessin du plan de la protofigure du Laviau à Evian






  • Traces

    Par Montalbetti Alissia, Sadek Yasmine, 02/12/18

    Pour la phase GARDENS, une continuation de PLANES, nous avons exploré l’idée de traces et de fondations.

    Notre zone, se distingue par ses grandes dimensions (34x60cm), ainsi que par le phare, repère 0, 0, 0 de toute la protofigure de PLANES. Malgré la grande envergure de notre zone, les traces de notre GARDENS sont condensés vers les points v3 et v4, vers la limite entre la terre et l’eau de la protofigure.

    Ces traces, créent un espace complexe, avec une partie Sud de notre GARDENS concentrée autour de la trace du phare, le mettant en valeur. De l’autre côté nous avons une zone Nord-Est qui est très condensée et serrée, où sont concentrés la quasi-totalité des traces.


    Ainsi on a un grand espace qui se caractérise par des grands contrastes entre les différentes zones, l’une très dense et comportant beaucoup de reliefs, l’autre, composée d’une seule trace, fortement mise en valeur.




    LE MOULE

    GARDENS_LC_sadekyasmine_101





    GARDENS



    GARDENS_LC_sadekyasmine_102


    GARDENS_LC_sadekyasmine_103



    GARDENS_LC_sadekyasmine_104





    DESSINS


    GARDENS_LC_sadekyasmine_201









  • JEUX REFLECHISSANTES

    Par Montalbetti Alissia, 02/12/18


    Le but de ce travail est de valoriser le rôle de la lumière; il s’agit d’un système de plans horizontaux. Lors du développement de la première phase du projet, j'étais fasciné par les infiltrations lumineuses à travers un miroir d'eau et en particulier par les jeux de lumière créés sur le fond.


    Image Wed Dec 05 2018 17:38:15 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)




    En géométrisant les formes de la lumière projetée sur le fond, j'ai entrevu un motif due par les ondulations de la surface du lac, un jeu des lumières. Par ailleurs, l’idée de base de mon projet est de donner un dynamisme partiel à ma structure, malgré son caractère statique; en fait, les plans qui composent mon projet peuvent être recombinés les uns avec les autres de différentes manières afin d’obtenir un résultat différent. Le dynamisme de la structure est également donné par la position de la source de lumière, par rapport à la structure, et par son intensité.

    Grace à la caractéristique de mon travail, celle qui donne du dynamisme, il y a la possibilité de jouer avec la disposition de plans, bougeant simplement le formes géométriques.



    PLANES_LC_montalbettialissia_201PLANES_LC_montalbettialissia_202Image Wed Dec 05 2018 17:38:15 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)PLANES_LC_montalbettialissia_204



    PLANES_LC_montalbettialissia_102


    PLANES_LC_montalbettialissia_103



    La structure montrée ici à une hauteur, en dimensions réelles, de quatre mètres. Ceci afin de donner au projet une sensation d'espace et de profondeur, donnant ainsi à l'observateur l'impression d'être immergé dans l'eau.



    PLANES_LC_montalbettialissia_104



    PLANES_LC_montalbettialissia_105



    Les ondulations et les vagues de l’eau sont reproduites par des structures angulaires irrégulières en platre, combinées les unes aux autres.



    PLANES_LC_montalbettialissia_106PLANES_LC_montalbettialissia_107PLANES_LC_montalbettialissia_108



    PLANES_LC_montalbettialissia_109




    La combination de la lumière et des formes géométriques évoquent les reflets et les jeux lumineux, qui, dans la nature, sont la conséquence des infiltrations lumineuses dans un miroir d’eau.



    PLANES_LC_montalbettialissia_110


    Aux fins de donner au mon projet encore plus de dynamisme, j’ai conçu ma structure à différent niveau, en plaçant dans l’espace, à des distances irrégulières, les formes géométriques entre elles.



    PLANES_LC_montalbettialissia_111






    DESSINS


                     



                      Image Mon Dec 10 2018 20:01:36 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)


                                                                                                       Monge - échelle 1:33. Détail - échelle 1:3



                      Image Mon Dec 10 2018 20:01:36 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)


                                                                                                                           Perspective - échelle 1:33

  • cadran solaire

    Par Montalbetti Alissia, Stauffer Colin, 22/10/18



    Pour nous, la transition entre measures et elements traite d'un changement d'échelle. Effectivement, lors de la première partie de ce projet, nous nous sommes concentrés sur différents contrastes au sein même de notre périmètre, plus particulièrement aux jeux d'ombres et de lumière que supposent un environnement en pleine nature. Nos observations nous ont menées à une réflexion plus générale, soit au rôle même du soleil à travers la journée. C'est pourquoi nous avons décidé de reproduire un instrument utilisé depuis fort longtemps: le cadran solaire.

    Cet instrument ancien nous a permis de "capturer" et de "figer" le mouvement du soleil et, de ce fait,  de mieux comprendre les courses empruntés par celui-ci au fil d'un jour, d'un mois, d'une année, tout en prenant en compte notre emplacement sur la Terre.

             



                            elements_lc_montalbettialissia-stauffercolin_101

                          



                            elements_lc_montalbettialissia-stauffercolin_102              elements_lc_montalbettialissia-stauffercolin_103


                                                     ombre portée à 17:00                                    ombre portée à 18:00

                                        

                                   


                            elements_lc_montalbettialissia-stauffercolin_105             elements_lc_montalbettialissia-stauffercolin_104



                            Image Tue Oct 30 2018 18:01:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                                                                                            dessin de l'élément




    Attention, un cadran solaire n'est pas une simple horloge. Son fonctionnement dépend exclusivement de l'orientation exacte du méridien sur l'axe nord-sud ainsi qu'à la mise en place des "repères" souhaitée (ex: point indiquant midi) aux angles corrects.


                        


                         elements_lc_montalbettialissia-stauffercolin_106


        


                         Image Tue Oct 30 2018 18:01:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                                                                    dessin du parcours de l'ombre portée





  • "CONTRASTES"

    Par Montalbetti Alissia, Stauffer Colin, 07/10/18


    En longeant la plage de Saint-Sulpice, nous constatons que le lieu est marqué par des contrastes: végétaux et minéraux se mêlent, ombres et lumières se mettent en scène, et, à plus grande échelle, le lac plat, calme et horizontal se dissocie du relief accidenté et vertical des montagnes.

    Dans le périmètre choisi, les deux premiers contrastes cités sont déterminants. Effectivement, au fil de la journée, l'ombre laisse progressivement place à la lumière, modifiant ainsi le décor et la démarcation entre le végétal et le minéral. 




                                    MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_101                     

                                                                                                                     Plage de Saint-Sulpice



                 FRAGMENT 1

                 Jeu d'ombres et lumières entre végétal-minéral, représenté ici par la plante et le plâtre. Les prises de vue suivent la             chronologie d'une journée.


                



                MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_102            MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_103            MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_104

                                                                                                                                                       fragment 1         



              MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_201

                                                                                                                                                 dessin fragment 1



                

                FRAGMENT 2

                Le vide central, dans lequel des contrastes apparaissent, permet une meilleure lecture des reliefs.

                           


                      


                measures_lc_montalbettialissia-stauffercolin_105.jpg        MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_106        MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_107

                                                                                                                                                         fragment 2




               MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_202Image Sun Oct 21 2018 18:28:13 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


                                                                                                                                                 dessin fragment 2


                Les courbes de niveau sur le dessins ci-dessus ont pu être mesurées grâce au système suivant: Nous avons                       déposé notre fragment dans une bassine que nous avons remplie progressivement avec des quantités d'eau             égales. Cela nous a permis de tracer l'intersection entre la surface immergée et la surface encore hors de l'eau.             Nous avons ensuite photographié, en plan, le fragment annoté de toutes les courbes. Une fois ces photos prises,             quelques modification sur ordinateur nous ont permis d'y voir plus clair.





             MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_108         MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_109        MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_110    




            MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_111        MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_112        MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_113

                                                                                                                                                    courbes de niveau





                                                        MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_204

                                                                                                                      dessin moule 2



                                                        MEASURES_LC_montalbettialissia-stauffercolin_114


                                                                                                                               moule 2