T R A N S I T I O N

Par Imadalou Baya, 16/11/18




L I M I T E S


Le projet pour «Planes» intitulé Transition aborde le thème des limites de la terre à l'eau étudiées dans les phases précédentes, à savoir «measures» et «Elements». Il s'agit pour cette phase de créer un espace de transition de la terre à l'eau mettant en évidence les trois limites définies, celle de la terre, celle entre la terre et l'eau et enfin la limite de l'eau.



E S P A C E


L'espace considéré est formé de quatre plans inclinés. Le vecteur V9 attribué sur la limite terre et eau constitue le centre de tous les plans. Le deuxième vecteur V9' choisi sur la limite de l'eau définit la diagonale sur laquelle mon espace est positionné. Par ailleurs, l'espace prend place à l'intérieur d'une protofigure dont l'observateur est positionné au-dessus des nœuds, c'est-à-dire 80 cm au-dessus de la terre.


Tout d'abord, deux plans triangulaires dont l'un situé sur la limite terre et le second sur la limite de l'eau se rejoignent en leurs sommets au point centre placé sur la limite terre eau. Dès lors, la transition de la terre à l'eau est illustrée par la réunion de chaque plan passant par chaque limite.

                                                                

Ensuite, le troisième plan  définissant la limite de la terre relie les deux plans triangulaires et se situe en-dessous de l'observateur. Le quatrième plan illustrant la limite de l'eau relie les deux autres cotés des plans inclinés et se trouve au-dessus de l'observateur à une hauteur allant de 1 mètre 50 à 3 mètres.


PLANES_LC_imadaloubaya_101 

                                                                            Les quatre plans en plâtre


Ainsi, l'objectif de cet espace est d'évoquer les limites par le mouvement du corps de l'observateur à travers ces plans de la terre à l'eau. En effet, l'observateur commence par marcher au-dessus du plan incliné se trouvant sur terre, puis il ressent la limite entre la terre et l'eau par l'union de tous les plans aux croisements de cette limite et enfin il termine par passer en-dessous du plan incliné situé dans l'eau.


Les photos ci-après présentent l'espace mis en place dans la protofigure ainsi que les dessins réalisés


                                           PLANES_LC_imadaloubaya_102

Espace Transition vue de face



         PLANES_LC_imadaloubaya_103        PLANES_LC_imadaloubaya_104

Espace Transition vue latérale et en plongée



                                                 PLANES_LC_imadaloubaya_105

Détail des encoches d'assemblage de deux plans



                  PLANES_LC_imadaloubaya_201

                                                                             Dessin en projection de Monge et axonométrie du "Planes"


                  PLANES_LC_imadaloubaya_202

Dessin en perspective du Planes




G A R D E N S


La phase "Planes" se poursuit par la conception d'une articulation d'un détail de notre espace en parallèle de la phase "Gardens". D'une part, pour "Gardens", je me suis concentrée sur la manière de représenter les fondations des trois plans dans le sol. De ce fait, la trace de la fondation d'un plan dans le sol est illustrée par la coupe du plâtre de "Gardens" en deux parties. 


PLANES_LC_imadaloubaya_106


PLANES_LC_imadaloubaya_107


  PLANES_LC_imadaloubaya_108  

Trace de la fondation dans le "Gardens"






D'autre part, pour le détail, je me suis intéressée à la façon dont les trois triangles se rejoignent en leurs sommets car ils représentent la stabilité du système. J'ai développé un procédé qui utilise les encoches pour assembler les deux plans triangulaires principaux ainsi qu'un système d'assemblage avec des encoches et des vis pour assembler le plan qui se situe entre les deux plans triangulaires principaux.



                               PLANES_LC_imadaloubaya_203

Détail de l'articulation en leurs sommets des deux triangles principaux



                               PLANES_LC_imadaloubaya_204

Détail de l'articulation du triangle situé entre les deux triangles principaux