• P L A S T E R

    Par Biselx Guillaume, Lienhart Virginie, 13/10/18


    Pour continuer à explorer la thématique de la relation entre l’homme et la nature, nous avons choisi sur notre site une poutre en bois surmontée d’une vis en métal rouillé. Cette poutre fait office de frontière entre l'eau de la Venoge et les berges.


                                                        MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_101


    Nous avons réalisé un moulage de la face supérieur de cette poutre. Le résultat nous permet d’étudier les différences entre les courbes naturelles et hasardeuses du bois et les lignes géométriques de la vis, trace du travail de l’homme. Nous avons également réalisé un plan de ce fragment.


       MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_102                     MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_103 


         MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_104

                                                                    


            MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_105

                                                                          Etude du relief sur le fragment 1



    MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_201

                                                                                  Plan fragment 1




    En troisième, nous nous sommes intéressés à la possibilité de revaloriser certains déchets en leur redonnant une seconde vie, et donc une certaine utilité dans leur environnement. Nous avons trouvé un vieux pneu utilisé pour amortir les chocs entre la coque des bateaux amarrés et les parois de bois au bord de la rivière. Nous avons moulé les rainures de ce pneu et nous avons dessiné le plan de notre moule et de notre fragment.



    MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_202


                                                              Plan du moule en carton pour le fragment 2



                                 MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_106                              


               MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_107        MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_108

                                                                    Processus de moulage du fragment 2


                       MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_109           


        MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_110           
    MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_111

                                                                                     



    MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_203

                                                                                 Plan fragment 2









  • WASTE

    Par Biselx Guillaume, Lienhart Virginie, 13/10/18


    En évoluant sur les rives de la Venoge, nous sommes tombés sur quelques déchets abandonnés sur le sol, à quelques mètres d’une poubelle. La présence de tels objets dans un environnement naturel protégé et dédié aux loisirs nous a paru choquante. Nous avons alors décidé de nous intéresser aux différentes traces que l’homme peut laisser dans la nature et à la relation qu’il entretient avec elle.

    Pour ce faire, nous avons choisi trois points où des déchets avaient été délibérément laissés sur place et un quatrième point à l’emplacement d’une poubelle. Ces quatre points forment un carré. Nous avons ensuite relié ces points à l’aide d’une ficelle, puis d’un ruban portant l’inscription « FRAGILE MANIER AVEC PRECAUTION ». Cette phrase nous rappelle le caractère fragile des écosystèmes et l’importance de les préserver de toute forme de pollution.


                                   MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_101




                MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_102                     MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_103



                                    MEASURES_LC_lienhartvirginie-biselxguillaume_104






  • "TREES LIFECYCLE"

    Par Dafflon Samuel, Guibentif Oscar, 11/10/18



    Pour cette première phase "MEASURES", nous nous sommes intéressés au thème du cycle de vie de l'arbre.


    Nos quatre points furent donc choisis selon ce cycle, partant d'une grosse souche d'arbre, allant vers un arbre de taille moyenne, puis vers un arbuste et pour finir vers un trou dans lequel aurait pu se loger une graine.


           TREES LIFECYCLE


    Image Sun Oct 21 2018 18:16:31 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Nous avons porté notre intérêt sur le début de ce cycle, à savoir le trou et l'arbuste. C'est a partir de ces deux éléments que nous avons produit nos plâtres.


    PREMIER MOULAGE : 

    Pour le trou, nous avons coulé du plâtre directement dans le trou pour en capturer la forme.

    Image Sun Oct 21 2018 18:19:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Image Sun Oct 21 2018 18:19:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Image Sun Oct 21 2018 18:19:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Dessin du moulage 3:1                 




    SECOND MOULAGE :

    Pour celui-ci, nous avons voulu figer l'arbuste étudié dans le plâtre. Après l'avoir déraciné, nous l'avons placé dans un moule construit au préalable, avant de couler petit à petit plusieurs couches de plâtre. Nous avons ensuite réalisé des coupes horizontales du moulage tout les trois centimètres pour étudier la position de l'arbre dans le plâtre.

    Image Sun Oct 21 2018 18:19:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Dessin du moule 1:1          

    Image Sun Oct 21 2018 18:19:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Image Sun Oct 21 2018 18:19:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Coupes du bas                 

    Image Sun Oct 21 2018 18:19:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Coupes du milieu          

    Image Sun Oct 21 2018 18:19:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Coupes du haut          

    Image Sun Oct 21 2018 15:43:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
    Image Sun Oct 21 2018 15:43:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
    Image Sun Oct 21 2018 15:43:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
    Image Sun Oct 21 2018 15:43:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
    Image Sun Oct 21 2018 15:43:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
    Image Sun Oct 21 2018 15:43:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Dessin du moulage 3:1          






  • Le Sable et son Relief

    Par Grossenbacher Lena, Srivastava Alexandre, 09/10/18

    À travers l'empreinte, le lieu nous imprègne. La rugosité du sable nous apparaît. 


    Le Dessin


                     MEASURES_LC_strivastavaalexandre-grossenbacherléna_201



    Le Moulage 


           MEASURES_LC_strivastavaalexandre-grossenbacherléna_107     Image Thu Oct 11 2018 15:22:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    Le Fragment


                      MEASURES_LC_strivastavaalexandre-grossenbacherléna_109



           Image Mon Oct 15 2018 16:40:59 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)     Image Mon Oct 15 2018 16:40:59 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)






  • Les Deux Elements

    Par Fabbro Dorian, Jacoby Laurent, 08/10/18

        

    Pour ce projet, nous avons choisi comme thème les quatre éléments.


    Dès lors, nous avons posé nos quatre points sur la rive de Saint-Sulpice selon ce thème: quatre points pour quatre éléments: 
    L’eau, le feu, l’air et la terre.
    L’eau est représentée par le lac Leman, le feu par un tas de cendres, la terre par une bute de terre
    et le point représentatif de l’air est suspendu en l’air.



                                                          

                  LES QUATRE ÉLÉMENTSMEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_101


                      MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_102        MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_103

                                                                                                                                                                                                                          L'air et l'eau                                                                                                                                                                                                                      



    Nous nous sommes ensuite centrés sur l’élément de l’eau pour la construction d’un moule.


    En effet, pour la représentation de ce dernier, nous avons décidé de construire un moule en bois dans le but de couler du plâtre sous l’eau
    afin de capturer un morceau du lac. Cette expérience nous a fait découvrir la réaction qu’a le plâtre avec l’eau.
    Le plâtre prend plus de temps à se solidifier quand il est immergé, que lorsqu’il repose à l’air libre ; il se cristallise à la manière de la lave.
    Il a donc été nécessaire de sortir directement le moule de l’eau une fois le plâtre coulé.




                  L'EAU ET LE PLATREMEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_104                                                                                                                                                            Coffrage en bois utilisé pour couler le plâtre




    MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_105



    MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_106 



    MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_107 



    MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_108 

                                                                                                                                                                    Fragment aquatique sous toutes ses faces





    MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_201          MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_202

                                                                                                                                                                                        Dessin du fragment aquatique







    L’élément choisi pour notre second moulage a été la terre.


    Le moulage a opéré sur une partie d’un rocher se trouvant sur le bord du lac.
    Le coffrage est construit en carton car il est plus facile à manipuler que le bois. 
    Pour se faire, nous avons reporté les formes du rocher sur papier pour pouvoir adapter notre moule aux courbures de ce dernier,
    cela dans le but de pouvoir emboîter au mieux le coffrage contre le rocher.
    Le vide entre le rocher et le moule ont été comblés par de l’argile mou pour empêcher au plâtre liquide de couler hors de celui-ci. 

    Le résultat obtenu est donc le fragment en négatif du rocher. 



                        

                  IN SITU MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_203                                                                                                                                                        Dessin du coffrage pour le fragment terrestre





     MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_110

                                                                                                                               Etapes du moulage en situation





                  FINAL

    MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_111



                      MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_112               MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_113



                      MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_114



    MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_115

                                                                                                                                                                      Fragment terrestre sous toutes ses faces





    MEASURES_LC_jacobylaurent-fabbrodorian_204

                                                                                                                                                              Dessin topographique du fragment terrestre