• Moon Walk

    Par Sadek Yasmine, Vilaysane Savannah, 07/10/18


    Le sable : une façade entre ancien et nouveau

    Pour notre première empreinte, nous avons décidé de plâtrer le sable. Une barrière entre deux mondes, le sable sépare le dessous du dessus.

    A quoi ressemble sa texture ? Quels sont ses reliefs ?

    La surface de l'empreinte nous faisait penser au sol de la lune....


    MEASURES_LC_sadekyasmine-vilaysanesavannah_106MEASURES_LC_sadekyasmine-vilaysanesavannah_107






    Après quelques expérimentations avec l'eau, nous avons obtenu des résultats intéressants...

    MEASURES_LC_sadekyasmine-vilaysanesavannah_108



    Nous l'avons représenté en Monge:



    MEASURES_LC_sadekyasmine-vilaysanesavannah_202





  • From Cognitive to Poietic

    Par Sadek Yasmine, Vilaysane Savannah, 07/10/18


    Après avoir exploré Saint-Sulpice, nous avons trouvé nos quatre points. Ils représentent différents moments du cycle de vie du bois, un élément présent partout dans notre vie quotidienne. Un élément avec lequel nous interagissons tout le temps... après qu'il ait été transformé.

    Ainsi, nous nous sommes intéressées à la forme, à la texture et aux mesures du bois, dans son état et milieu naturel. Comment est-ce que ces dernières évoluent-elles?



    MEASURES_LC_sadekyasmine-vilaysanesavannah_101




    Le premier point: “Tree”

    Le bois sous sa forme naturelle et primitive.

    MEASURES_LC_sadekyasmine-vilaysanesavannah_102



    Le second point: “Tree Trunks”

    La branche de l'arbre est coupée afin d'être transportée et transformée.

    Mais... que se passe-t-il?
    Des troncs sont découpés en gros morceaux. La forme ronde et la texture naturelle sont conservées. Cependant, les mesures ont changé.

    MEASURES_LC_sadekyasmine-vilaysanesavannah_103




    Le troisième point: “Tree Trunk Pieces”

    Les troncs sont à nouveau coupés, mais cette fois en plus petits morceaux, qui peuvent être utilisés de manières différentes afin d'atteindre des objectifs différents. On ne retrouve plus les mesures ni la forme originale, mais la texture reste la même sur certaines faces des morceaux.


    MEASURES_LC_sadekyasmine-vilaysanesavannah_104



    Le quatrième point: “Tree Trunk Pieces.. Gone”

    Cette fois, il n'y a plus de bois. Il ne reste que du sable. Cependant ce n'est pas un espace vide. C'est un espace où un nouvel arbre pourra pousser. Où un nouveau cycle pourra commencer.
    Ainsi, les formes, textures et mesures déjà existantes ont été modifiées et ont évoluées afin de permettre la création et la réalisation de nouvelles mesures, textures et formes.


    MEASURES_LC_sadekyasmine-vilaysanesavannah_105




  • L'E A U S U R T E R R E [ w e e k 3 ]

    Par Chen Bertha, Imadalou Baya, 07/10/18



    P L Â T R E 2


    L’étude du relief terrestre et marin se poursuit par le moulage de l'empreinte de l’eau dessinée sur le sable. Il s’agit pour le deuxième moule de couler le plâtre directement sur le sable afin d’imprimer l’empreinte de l’eau.

    Les photos ci-après illustrent la réalisation de l'empreinte de l'eau en commençant par la réalisation du dessin en projection de Monge du moule en carton jusqu'à la mise en place de ce dernier sur le sable.


                                           MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_110

    Zone de l'empreinte de l'eau



    MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_202

    Dessin en projection de Monge du moule en carton



       MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_111MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_112

    Mise en place du moule en carton dans le sable



                                             

           MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_113   MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_114


               MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_115

                  Moule en plâtre du sable vue en plan et en élévation



    Les courbes de niveaux de l'eau sont mises en évidence grâce aux couleurs figurant sur le moule ci-dessus qui représentent le fil conducteur du dessin de Monge ci-dessous.



    MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_203

    Dessin en projection de Monge du moule du sable


    Finalement, le moule du sable représentant l'empreinte de l'eau ainsi que celui du tronc d'arbre lié à la terre (voir post précédent) permettent, via les dessins en projection de Monge, de mettre en oeuvre différentes techniques de mesures afin de reporter les tracés des reliefs de l'eau et de la terre.





  • L' E A U S U R T E R R E [ w e e k 1 & 2 ]

    Par Chen Bertha, Imadalou Baya, 07/10/18



    D É L I M I T A T I O N 


    Notre projet pour « measures » intitulé L'eau sur terre  traite de  la relation qui unit l'eau à la terre par l'étude des différents reliefs de ces derniers. L'eau sur terre a débuté par la délimitation d’un espace formé de quatre points sur la plage de Saint-Sulpice qui se situe proche de l'embouchure de la Venoge. 

    Les photos ci-dessous illustrent les quatre positions choisies, à savoir celle d'un débris de branches d'arbres suivi par celle d'un arbre qui constituent la liaison à la terre. Les deux autres éléments mettant en relation l'eau sont le sable ainsi que le Lac Léman.


     

                                       MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_101                      MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_102                                                 

                                                         Position 1: Débris de branches d'arbres                                  Position 2: Tronc d'arbre                                                                   


    MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_103Position 3: Sable


    MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_104Position 4: Lac Léman


    Un carré délimitant les limites entre la terre et l'eau s'inscrit dans l'espace formé par les quatre positions. D'une part, le carré est composé par des troncs d'arbres qui définissent la limite de l'eau. D'autre part, la limite entre la terre et l'eau est figurée par l'axe horizontal du milieu du carré. Enfin, les feuilles de papier mettent en évidence la limite de la terre.


                                            MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_105  

     Carré délimitant les limites entre la terre et l'eau




    P L Â T R E 1


     Deux positions parmi les quatre sont choisies afin de produire un moule en plâtre. Il s'agit lors de cette phase de réaliser d'un côté l'empreinte du tronc d'arbre et de l'autre celui du sable humide sur lequel l'eau a laissé son empreinte dans l'objectif de comparer les similitudes entre le relief de l'eau et celui de la terre.

    Le premier moule en plâtre ci-dessous présente l’empreinte de l’écorce du tronc d’arbre.


    MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_106

    Empreinte choisie pour le premier moule en plâtre

       


    MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_107
    MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_108MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_109

    Moule en plâtre de l'écorce du tronc d'arbre 



    MEASURES_LC_chenbertha-imadaloubaya_201Dessin en projection de Monge du moule du tronc d'arbre





  • Entre plage et forêt

    Par Auer Juliette, Ramondetto Nouria, 07/10/18

    PLATRE 2


    Situé entre le sable et la forêt, le plâtre exprime la limite entre le sol et les premières feuilles. 


                MEASURES_LC_auerjuliette-ramondettonouria_112

                                                                                                  MEASURES_LC_auerjuliette-ramondettonouria_113  


              


    MEASURES_LC_auerjuliette-ramondettonouria_114
    MEASURES_LC_auerjuliette-ramondettonouria_115



    MEASURES_LC_auerjuliette-ramondettonouria_116


                MEASURES_LC_auerjuliette-ramondettonouria_117     MEASURES_LC_auerjuliette-ramondettonouria_118    MEASURES_LC_auerjuliette-ramondettonouria_119   


    MEASURES_LC_auerjuliette-ramondettonouria_120





    MEASURES_LC_auerjuliette-ramondettonouria_202