• Carroyage (6x3.6m)

    Par Romain Masoni, Tim Stettler, 02/10/18



                                        Image Tue Oct 02 2018 18:29:04 GMT+0200





                                         Image Tue Oct 02 2018 18:29:04 GMT+0200





                                        Image Tue Oct 02 2018 18:29:04 GMT+0200




  • Découverte du seuil

    Par Romain Masoni, 02/10/18

    La construction en béton était là, impassible, immobile. D’un coté elle s’enfonçait dans la terre et de l’autre elle plongeait dans le lac. Ce bout de béton pas plus large que la longueur d’un avant-bras et d’une longueur d’environ deux homme avait certainement servi par le passé à canaliser l’eau qui venait de la terre pour la déverser dans le grand bassin. Il s’inscrivait dans un paysage grandiose : au loin les montagnes majestueuses se dressaient telles des murs de roche infranchissables et devant lui l’étendue d’eau douce brillait de mille feux sous un soleil d’été éblouissant. Parfois des cygnes en protégeant leur territoire venait rompre la douce mélodie que faisait l’eau sur la plage de galet. Cette masse d’aggloméré qui jadis remplissait fidèlement sa fonction, demeurait là, outil obsolète façonné par l’eau, la pluie et le temps. Il avait subi tempête, froid glacial, chaleur accablante mais ne se plaignait pas, ne flanchait pas. Tant de gens lui passaient devant sans le regarder, sans le remarquer. Il faisait partie intégrante du paysage même s’il n’avait rien de naturel. Combien de temps s’était écoulé depuis son apparition et combien de temps encore avant sa disparition ? Après tout l’homme est la raison de sa présence et lui seul a le pouvoir de changer son destin.

  • Carroyage

    Par Alberto Rivas Gundin, Jérémie Guyot, 02/10/18

    Image Sat Nov 03 2018 22:31:23 GMT+0100 (CET)


    Monge du seuil faisant la liaison entre la terre et l'eau, plan coupe et élévation.

    Echelle 1:300



    Image Mon Oct 22 2018 00:40:10 GMT+0200 (CEST)


    Carroyage, mesure du site

    Dimensions : 180 x 210 cm




  • Carroyage

    Par Arthur Breen, 02/10/18

    II- Le carroyage


    Vue générale du carroyage

    MEASURES_EC_breenarthur-parisivalentin_101


    Vue d'un carré du carroyage: de coté 90 cm et de hauteur par rapport à l'eau 71.5 cm

    CMEASURES_EC_breenarthur-parisivalentin_102

  • Découverte du site

    Par Arthur Breen, 02/10/18

    I- Découverte du site


    Je suis arrivé par Laviau, il y avait tellement de voitures garées partout, qu'on aurait dis une plage du sud de la France, surchargée pendant l'été. Et là pourtant sur le site, malgré l'affluence, c'était calme et ordonné à l'image du lac qui se donne pour une petite mer mais sans vague, plate et au niveau constant comparé à la Méditerranée ou à l'Atlantique. D'un côté, des gens se baignaient, de l'autre, c'était des cygnes. Plus loin, des bateaux naviguaient. Sur la terre il y avait de la vie aussi, les gens se reposaient, jouaient ou se baladaient comme moi. J'ai continué en suivant la promenade à l'abris des arbres qui formaient une mosaïque d'ombres et de lumières. Sous ces arbres qui cachaient le lac, on ne se sentait plus dans un parc que sur une plage mais parfois des trous dans la végétation faisaient des cadres naturels au paysage, avec les bleus de l'eau et du ciel séparés par les montagnes et leurs nuages à l'arrière plan... Jusqu'à arriver à l'embouchure de la rivière où tout était encore plus calme. Depuis les rives, on voyait passer deux flux perpendiculairement sans qu'il ne se rencontrent : beaucoup de monde traversait le pont en suivant le bord du lac sans jamais que personne ne remonte la rivière. Dans ce sens, c'était les bateaux qui occupaient l'espace. En plus de passer dans la rivière, de nombreux bateaux étaient arrimés à la rive que l'homme a modifié, il y a longtemps vu l'état de certaines poutres. En effet, avec le temps, l'eau à du attaquer ce seuil en bois entre terre et eau qui a la double fonction de à la fois contenir la rivière en s'adaptant à son tracé et, de pouvoir accéder facilement aux bateaux sans créer de port.