• DESSINS

    Par Emma Bailly-Maitre, Vanesa Santillan Messina, 23/03/19

    Monges 1:10; 1:33 - Perspective 

    Image Sat Mar 23 2019 18:41:06 GMT+0100 (CET)Image Sat Mar 23 2019 18:42:58 GMT+0100 (CET)


    détails, ombres à venir


  • SHADOWS

    Par Emma Bailly-Maitre, Vanesa Santillan Messina, 23/03/19
    Image Sat Mar 23 2019 18:21:18 GMT+0100 (CET)
    Image Sat Mar 23 2019 18:21:18 GMT+0100 (CET)


  • Rooms_Morning light

    Par Alice Dareys, Amélie Respinguet, 19/03/19


    Image Sun May 05 2019 22:06:14 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    Image Sun May 05 2019 21:57:50 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



  • Création et processus

    Par Jérémie Guyot, Robin Jouve, 18/03/19


    Ce projet a une conviction, soit être en relation avec le sol. Cette relation se concrétise à l'aide de diverses plateformes qui s'élèvent au-dessus du sol à certains niveaux, représentant alors les différentes conditions du sol.


    Tout s'organise autour de la plaque la plus basse qui représente la profondeur la plus importante du terrain. Cet "atrium" met en avant l' histoire du site, car ce trou qui est donc la partie la plus profonde du terrain que l'on a étudié est un endroit ou le bâtiment de l'hôtel "Le Splendide" venait se reposer.



    Image Mon Mar 18 2019 07:29:17 GMT+0100 (CET)



    Cette notion de sol induit également la notion de fondation. Fondations matérialisées par l'ossature bois qui renforce la protostructure. Cette même ossature repose sur les "pieds" de la protostructure, qui ont alors été renforcés afin de structurellement supporter les charges qui leur sont imposées.




    Image Mon Mar 18 2019 07:29:17 GMT+0100 (CET)


    Ces différences de niveau ont été exploitées de manière à créer une certaine connection entre le sol et les autres projets mais aussi à concevoir un espace accueillant, un espace de vie et de réunion.




    La terre présente sur la première plaque illustre la relation avec le sol. Elle est également liée à une précédente idée dans le développement du projet en tentant de réaliser un "jardin inversé".



    Image Mon Mar 18 2019 07:29:17 GMT+0100 (CET)


    Vue des plaques les plus hautes dans la protostructure



    Image Mon Mar 18 2019 07:29:17 GMT+0100 (CET)


    Projets des 4 groupes dans la protostructure au 1:10 




    Image Mon Mar 18 2019 07:29:17 GMT+0100 (CET)


    Premières plaques, montrant la morphologie du site (terrain)


  • TEXTE_LIGHT AND TREES

    Par Emma Bailly-Maitre, Vanesa Santillan Messina, 18/03/19

    En contre-bas depuis la Grange au lac, dans les hauteurs d’Évian, une plateforme s’insère parallèlement  sur la protostructure le long de l’ancien rail funiculaire et s’élance depuis un des arrêts vers la nappe lémanique.

    Chaque jour les ombres des arbres s’élancent de plus en plus sur le sol jusqu’à s’évanouir à la nuit tombée. Le long de la descente depuis la Grange au lac, de grands arbres entourent le site. Des grands panneaux aux dimensions similaires à la protostructure se dressent laissant apparaitre un fragment de lumière entre la dalle et les panneaux le long du parcours. 

    L’espace est rythmé, les grands plans verticaux de même hauteur se succèdent de manière fragmentée le long de la plateforme créant un nouveau rythme. À distance égale du sol, les panneaux sont dimensionnés pour mettre en valeur la topographie du lieu.