• GARDEN

    Par Céline Gruffel, Robin Jouve, Romain Masoni, Vanesa Santillan Messina, 18/12/18

    "TRACES"

    Evian et le Laviau sont deux lieux se faisant face, disposés de part et d'autre du lac, à la fois trop éloignés pour qu'on puisse imaginer passer de l'un à l'autre facilement, et à la fois assez proche pour être visibles depuis l'autre rive. Mais alors qu'est-ce qui lie ces deux lieux ? Nous avons alors réfléchi à des tracés pouvant structurer ce territoire formé par les deux rives et le lac, des sortes de lignes, de chemins permettant un déplacement dans le territoire. Après avoir étudié différentes possibilités, nous avons choisi de se concentrer sur les vents et les courants, les vents étant présents sur terre et au dessus du lac, et les courants prenant le dessus lorsque l'on entre dans l'eau. A l'aide de cartes des courants du lac, nous avons pu établir une simplification de ceux-ci par des "chemins" que suivrait un objet lâché dans le lac. Pour ce qui est des vents, nous avons choisi d'utiliser les directions du Vent Blanc, du Bornan, et du Morget. Deux de ces vents étaient déjà présents sur la protofigure que nous avions pour PLANES et GARDENS, et nous avons ajouté à ceux-ci le Morget, qui fait face au Bornan, créant une confrontation entre les deux rives. A l'aide de ces vents, nous avons pu établir un quadrillage, que nous pourrions par la suite utiliser comme rythme pour une protostructure. De plus, les lignes de courant dans le lac recoupent ce quadrillage, créant de nouvelles positions pour la protostructure dans le lac, menées à la fois par les vents et les courants.


    Etude des courants sur le lac Léman



    Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Vents présents autour du lac


    "INTERVENTION 1"

    Nous avons aussi défini un tracé qui ne soit plus en plan, mais en élévation, avec des horizons, infinis, et qui mettent donc en lien les deux sites. C'est sur ce tracé que s'est basée notre première intervention. En effet, nous avons reporté un horizon ayant un rôle central dans nos projets à Evian, l'horizon du sol de la Buvette, au Laviau. Pour cela, nous avons placé des marqueurs blancs dans les arbres au bord de la plage, à 10 mètres de haut, correspondant à l'altitude du sol du pavillon.


    Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    INTERVENTION 1, LAVIAU


    "INTERVENTION 2"

    Pour notre deuxième intervention, nous avons voulu évoquer un autre de nos tracés : celui défini à l'aide des vents. Ce tracé est représenté par un quadrillage orienté selon les vents cités ci-dessus. Donc pour évoquer ce tracé, nous avons réalisé sur la plage une grille à l'aide de tas de sable. Nous avons pensé que ce rythme et cette orientation créés pourraient servir de rythme pour une protostructure. C'est ce qui nous a en partie mené à notre troisième et dernière intervention.



    Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)     Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    INTERVENTION 2, LAVIAU


    "INTERVENTION 3"

    Pour cette intervention, avons voulu lier tout ce que nous avions produit jusqu'ici pour créer une nouvelle compréhension, plus intéressante et plus aboutie. Nous avons alors installé notre quadrillage de tas de sable sur la plage faisant face aux arbres que nous avions marqué. Le quadrillage de sable à été installé à l'aide d'un outil en bois que nous avons construit, permettant de placer des marques sur un quadrillage de 2x2 mètres, qui sont les dimensions d'un module de protostructure créé par un autre groupe de notre double studio. La mise en relation de ces deux interventions permet de créer quelque chose de plus spatial, avec un rythme au sol pour la protostructure, orientée selon nos tracés, et une hauteur permettant de la mettre en lien à notre deuxième site. De plus, nous avons placé des tas de sable très proches de l'eau, afin que le lac interagisse avec notre intervention, nous permettant d'étudier l'influence de notre dernier tracé, celui des courants, sur une protostructure construite sur le lac.



    Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)     Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Dec 18 2018 19:01:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    INTERVENTION 3, LAVIAU



    Image Wed Dec 19 2018 22:21:36 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)         Image Wed Dec 19 2018 22:21:36 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    GABARIT



    Image Thu Jan 03 2019 10:33:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    DESSIN GARDEN

  • Terrain de la Protofigure

    Par Amélie Respinguet, Vanesa Santillan Messina, 02/12/18





    Pour le thème Garden, nous avons créé un sol contenant les point V5 et V6 qui formait donc une suite logique de la phase précédente de Planes. Le sol du terrain a été fragmenté en plusieurs sections dont le nôtre mesurait 7[cm] de large.

    Nous avons inscrit dans le sol, la trace de nos Planes, comme des vestiges qui serait parvenu jusqu'à nos jours. Afin de réaliser cela, il a fallu penser à nos fondations qui doivent être encrées aux sols. Ces traces se sont adaptées au sol, qui lui est fait de relief. Un relief que nous avons pu créer grâce à deux coupes avec lesquels nous avons créé un moule. Notre jardin est donc constitué du tracé, des fondations et, parfois, des ruines de nos Planes.


    Image Sun Dec 02 2018 23:16:25 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)

    Coupes et Plan 1:33 permettant d'illustrer les différentes traces des Planes




    GARDENS_LC_srivastavaalexandre-auerjuliette_101Image Mon Dec 03 2018 19:20:19 GMT+0100 (CET)


    Vue de l'intérieur du moule composé d'éléments négatifs des planes



    Image Mon Dec 03 2018 19:20:19 GMT+0100 (CET)


    Le produit final de la topographie nous permet de mieux comprendre comment nos planes et ceux des autres sont encrés dans le terrain


  • v6 - L'HORIZONTALITÉ RÉTROUVÉ

    Par Vanesa Santillan Messina, 20/11/18

    On imagine de pouvoir escalader une tour.

    On imagine de l'allonger e de pouvoir marcher dessus.


    Image Mon Nov 19 2018 23:38:31 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)   Image Mon Nov 19 2018 23:38:31 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)


    Un pas apre de l'autre, on avance. On avance encore. Et encore. Jusqu'à l'infinie.

                                                Ces pas sont de le meme homme et donc egaux l'une à l'autre.                                           Mais cette ici n'est pas le cas. Ils suivant un rhytme.


    ...    Lento     ...    Andante    ...    Più mosso    ...    Molto allargato   ...


    Un rhytme que seulement apparentement est caché.

    Un rhytme dicté par les doigts de Micheal Nyman sur un piano avec "The Heart Asks Pleasure First".

    Un rhytme dicté par le contexte.

    En fait, il s'exprime à travers des plans verticaux qui traversent le plateau horizontal, où les pieds de l'homme se posent.

     

     Image Mon Nov 26 2018 01:49:46 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)    Image Mon Nov 26 2018 01:49:46 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale) 


     Les plans verticaux traversent le plateau, de manièr alternès ,jusqu'à la meme ligne (ligne 0) qui est definie par deux points presents dans la protofigure.

    Cette condition permet une sorte di jeu d'ilusion.

          

        Image Mon Nov 26 2018 01:49:46 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)   Image Mon Nov 26 2018 01:49:46 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)   Image Mon Nov 26 2018 01:49:46 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)  



    En fait, si une personne se place n’import sur quel point de la ligne 0 il verra l'espace crèe par le plans comme fermè, mais si il se deplace un peu plus par la droite ou par la gauche, il verra que en realitè cet espace n’a pas un terme.


    Image Tue Nov 20 2018 00:13:15 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)   Image Mon Dec 03 2018 05:56:17 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)

                                                            Plans verticaux                                  Assemblage



    En plus, les plans ne sont pas tous egaux.

    La largeur change par rapport à la position et au presence de points voisins.



    Image Mon Dec 03 2018 05:56:17 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale) Image Mon Dec 03 2018 05:56:17 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)


    Base dans la protofigure














  • v6 - Maquette

    Par Vanesa Santillan Messina, 19/11/18

    Tests plateau horizontal


    Image Mon Nov 19 2018 22:52:00 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)


    Epaisseur : 5 mm

    Materiau : platre


    Tests plans verticaux


    Image Mon Nov 19 2018 22:52:00 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)

    Epaisseur : 5 mm 

    Materiau : platre et bois ( profil 2x5 mm)


    Maquette


    Image Mon Nov 19 2018 22:52:00 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)



    Image Mon Nov 26 2018 02:11:13 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)

    Axonometrie isometrique de l'assemblage





  • v6 - L'HORIZONTALITÉ RÉTROUVÉ

    Par Vanesa Santillan Messina, 05/11/18

                                                  À partir d'un seuil horizontal, passant par un element vertical,                                             l'horizontalité redeviens la protagoniste.

                                          Une structure qui dans la dernière phase on puovait penser de la escalader,                                    maintenant on peut penser de la traverser.


                                               La plaque horizontale permet à une personne de marcher au dessus                                            avec quelqu'un d'autre, ami ou étranger que ce soit.

                                          Les autres petites plaques, reprenantes l'idée de rotation depuis ELEMENTS,                                      créent une sorte de tunnel "ouvert et infini" sur sa longeur.


    Caractéristiques du point v6:

         Distance entre le point v6 et le phare:   34.6 cm

         Angle du vecteur:   51°

                                                                            Distance entre v6 et v6'                                                                            (point choisi sur l'arc passant par v6, avec le phare comme centre):  7,2 cm

         Horizon du travail: 80 cm par rapport au niveau de l'eau


    Image de Reference

    Position par rapport au seuil


    Image Mon Nov 05 2018 09:02:02 GMT+0100 (Ora standard dell’Europa centrale)