• Measuring St-Sulpice

    Par Balmer Victoria, Meier Louis, 08/10/18


    A Saint-Sulpice se trouve un lieu particulier, réunissant plusieurs plages de différentes envergures. Chacune d’entre elles sont cloisonnées par des roches partant de la berge et se jetant perpendiculairement dans le lac. Cet enrochement est reproduit à chaque plage et crée une enceinte à l’allure naturelle. Derrière les plages se trouve une forêt rendant l’accès à la côte plus difficile, ce qui amplifie l’intimité du lieu. Notre projet s’est donc naturellement orienté vers ces pierres qui, d’un premier œil, paraissaient naturelles.


    Image Mon Oct 08 2018 22:38:29 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Image Mon Oct 08 2018 23:05:42 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    La première étape était de prendre le plus possible de mesures, afin de se familiariser au maximum avec notre terrain. Pour se faire, nous avons utilisé un bâton de 1 mètre, ainsi que de la ficelle et nous avons mesuré la taille des cailloux, la profondeur de l’eau, etc. pour pouvoir, par la suite, le reproduire le plus fidèlement possible sur papier. Nous avons rapidement observé l’agitation des lieux, provoquée par le vent, le courant, ou encore la pluie. C’est alors que nous avons compris que la position des roches avait pour principal but de diminuer cette agitation et d’empêcher l’érosion. Ce procédé est très courant et est appelé l’épi maritime.


    Image Mon Oct 08 2018 23:05:42 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Image Mon Oct 08 2018 22:47:04 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    La première difficulté que nous avons rencontrée était de déterminer la forme de chaque pierre, sachant qu’une grande partie était sous l’eau. Nous avons réussi à résoudre ce problème par le biais de photos ainsi qu’à l’aide d’un drone. La reproduction la plus conforme des contours ainsi que des espacements entre chaque roche était essentiel car cela nous a aidé à effectuer un Monge le plus fidèle à la réalité.


    Image Mon Oct 08 2018 08:45:15 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Monge - 1:30



    La première étape était de prendre le plus possible de mesures, afin de se familiariser au maximum avec notre terrain. Pour se faire, nous avons utilisé un bâton de 1 mètre, ainsi que de la ficelle et nous avons mesuré la taille des cailloux, la profondeur de l’eau, etc. pour pouvoir, par la suite, le reproduire le plus fidèlement possible sur papier. Nous avons rapidement observé l’agitation des lieux, provoquée par le vent, le courant, ou encore la pluie. C’est alors que nous avons compris que la position des roches avait pour principal but de diminuer cette agitation et d’empêcher l’érosion. Ce procédé est très courant et est appelé l’épi maritime.


    Image Mon Oct 08 2018 23:13:47 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Image Mon Oct 08 2018 08:45:15 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Moulage de la coupe C-C - 1:30



    La dernière étape était de choisir un élément du site, pour le reproduire trois fois plus grand en plâtre. Notre première idée était une pierre, mais nous avons finalement trouvé plus ntéressant de reproduire le négatif du haut d’un rocher. Cette idée était une façon de mieux comprendre comment nous pourrions intervenir plus tard, lors de la phase ELEMENTS.

    Image Mon Oct 15 2018 14:27:51 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Monge du cailloux - 3:1


    Image Mon Oct 08 2018 08:45:15 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Image Mon Oct 08 2018 08:45:15 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Moulage du cailloux - 3:1


    Image Mon Oct 15 2018 15:24:04 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Cailloux en plâtre - 3:1