• HOUSE

    Par Frey Saida, Baumann Stan, Brenne Thomas, Chalaron Anouk, Cortes Zélie, Cottier Eissa, Haghighat Shoar Keivan, Hoseneder Phil, Jouanjan Alice, Meier Louis, Micale Ilaria, Rodriguez Lucas, Sarda Lise, Tami Kyan, Trivizas Alex, 08/06/19

    Tous les éléments complémentaires qui soutiennent et qui occultent, qui ouvrent et qui dévoilent, qui masquent et qui démasquent, laissent libre cours à l’imagination de chacun.

    Nous somme à la fin du mois de mai et des adolescents se retrouvent après les cours pour répéter avec leur groupe de musique, ils laissent en place la petite scène. Plus tard, un orchestre va quant à lui occuper tout l’espace en formant une grande scène. Ils déploient les panneaux latéraux pour de meilleures performances.

    Un soir d’été, la ville organise la projection d’un film. Tous les gradins sont installés pour que l’on puisse voir l’écran.

    Grâce à sa modularité, la scène s’adapte aux innombrables idées.

    Image Sat Jun 08 2019 12:31:33 GMT+0200 (CEST)

    PREMIERS ESSAYS DU SOL PRÉFABRIQUÉ EN STUDIO - 1ER JOUR



    Image Sat Jun 08 2019 12:31:33 GMT+0200 (CEST)

    MODULES DU SOL UTILISÉ COMME TOUR POUR MONTER SUR LA PROTO - 2EME JOUR



    Image Sat Jun 08 2019 12:31:33 GMT+0200 (CEST)

    SOL FINI - 4EME JOUR



    Image Sat Jun 08 2019 12:31:33 GMT+0200 (CEST)

    TREILLIS EN HAUT



    Image Sat Jun 08 2019 12:31:33 GMT+0200 (CEST)

    PROJETS FINIS - CRITIQUES



    Image Sat Jun 08 2019 12:31:33 GMT+0200 (CEST)

    PROJET FINI - SCÈNE PLATE


    Soleil éblouissant

    Premier jour de l’été

    Scène ombragée.



    Mécanisme étonnant

    Deux endroits où tirer

    Réaliser son souhait.



    Chaleur étouffante

    Fraicheur de la forêt

    Seul endroit où aller.



    Des dizaines d’enfants

    Toute la ville rassemblée

    Profite d’être protégée.



    Alors tombent les écrans

    Un film est projeté

    Tous nos sens attirés.




    Orage éclatant

    La pluie et la nuit se mettent à tomber

    L’orchestre continue de jouer.



    Eclaircie sur Evian

    Le ciel est dévoilé

    La scène est étoilée.



    Image Sat Jun 08 2019 12:31:33 GMT+0200 (CEST)

    1ER CONCERT SUR NOTRE SCÈNE - LOUIS JUCKER



    Image Sat Jun 08 2019 12:31:33 GMT+0200 (CEST)

    2ÈME CONCERT SUR NOTRE SCÈNE - QUATUOR TUORKA




  • Triangulation strucurelle

    Par Baumann Stan, Brenne Thomas, Camille Fauvel, Chalaron Anouk, Cortes Zélie, Cottier Eissa, Frey Saida, Haghighat Shoar Keivan, Hoseneder Phil, Jouanjan Alice, Meier Louis, Micale Ilaria, Rodriguez Lucas, Sarda Lise, Tami Kyan, Trivizas Alex, 08/06/19


    Image Sat Jun 08 2019 21:34:45 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Obligatoire pour la stabilité. Parfois vu comme une nuisance, il est préférable d'en faire un allié, et de trouver un système capable à la fois remplir ses fonctions structurelles mais également à contribuer au langage architectural du projet.

    le treillis:

    Ensemble de barres formant une triangulation, les treillis sont idéals pour les scènes. Ils permettent de libérer l'espace et sont capables de supporter de grandes charges, donc de servir de grille technique (les caissons modulables peuvent être empiler les uns sur les autres pour faciliter la mise en place de la technique sur le treillis). 

     


    Image Sat Jun 08 2019 16:40:30 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Afin de stabiliser l'ensemble, il faut redescendre le contreventement jusqu'au sol. Nous avions décidé au préalable d'ajouter des extensions d'entraxe de 50cm de part et d'autre de la scène pour le bon fonctionnement des panneaux acoustiques. Contreventer ses extensions permet de descendre le contreventement de celui-ci au sol et d'aider la structure à supporter les panneaux acoustiques en port-à-faux.



    Image Sat Jun 08 2019 16:40:30 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Construction:

    Trouver une logique constructive pour l'ensemble du contreventement facilite grandement sa mise en place. Le but est de limiter le nombre de diagonales de longueur spécifique. Les diagonales du treillis mesurent donc toutes 1m60 ainsi que la plupart du contreventement des extensions.



    Image Sat Jun 08 2019 16:40:30 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)





  • TOPOGRAPHIE

    Par Meier Louis, Baumann Stan, Brenne Thomas, Chalaron Anouk, Cortes Zélie, Cottier Eissa, Frey Saida, Haghighat Shoar Keivan, Hoseneder Phil, Jouanjan Alice, Micale Ilaria, Rodriguez Lucas, Sarda Lise, Tami Kyan, Trivizas Alex, 31/03/19

    ________________________________________E M P L A C E M E N T________________________________________


    Sur le site 4, la protostructure est positionnée au Sud-Ouest de la parcelle arborée en face de la Grange au Lac. Elle s'étend dans la pente, direction Sud-Nord sur sa longueur.

                    Image Sun Mar 31 2019 19:34:05 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    A cet emplacement, la protostructure est dans la continuité du chemin et des rails du funiculaire qui passe en dessous du terrain, les grands arbres l'entourent sans empiéter sur la zone.



    Image Sun Mar 31 2019 19:34:05 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)




    Trois carroyages successifs permettent de définir une pente raide relativement constante. 



    Image Sun Mar 31 2019 19:34:05 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)





    Image Mon Apr 01 2019 12:38:28 GMT+0200 (CEST)




    _________________________________________A T M O S P H E R E_________________________________________


    Par un après-midi de printemps ensoleillé, le site reste très calme. Quelques promeneurs passent, certains viennent directement demander quel est le projet en préparation et semblent intéressés de voir, bientôt, la construction finie. 



  • ROOMS

    Par Baumann Stan, Cortes Zélie, Cottier Eissa, Hoseneder Phil, Jouanjan Alice, Meier Louis, Micale Ilaria, Rodriguez Lucas, 21/03/19


    Image Thu Mar 21 2019 10:42:06 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Fig. 1 : Plan commun 1:20


  • Entre brise-lames et vagues brisées

    Par Cottier Eissa, Hoseneder Phil, 17/03/19


    Il est sur le mur du quai, regardant le lac. Il aperçoit plus loin un mur étrange, à la fois ouvert et opaque. Il s'en approche et découvre un escalier accédant à une plateforme qu'il devine à travers la paroi.

    Il descend.

          L'escalier lui donne l'impression de vibrer,

                            régulièrement, comme un mur victime des vagues.

                                                                                           Il descend.

                                                                                                 Soudain, l'accès rétrécis,

                                                                                                          le sentiment de vibration se fait plus intense,

                                                                                                                                                               plus violent.

                                                                                                                                                                     Il descend.

    Les lames de cette paroi qui paraissait si solide se b r i s e n t tout à coups et ouvrent sur la plateforme, l'invitant à s'y poser. Il s'y assied, se retrouvant à l'abri du mal-être que l'extérieur peut causer. Les sons sont étouffés, remplacés par le clapotis des vagues b r i s é e s. La lumière, filtrée par ce mur en vibration, est tamisée. Le voilà seul face à lui-même et à l'immensité du lac qui s'ouvre à lui.


    Image Sun Mar 24 2019 13:34:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                               Image Sun Mar 24 2019 13:34:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

           Maquette 1:10, vue du haut de l'escalier                                                Maquette 1:10, vue de la plateforme





    Plan 1:10