• L'érosion comme vecteur modulant les berges du Léman

    Par Haghighat Shoar Keivan, Züllig Lorine, 07/10/18


    Image Mon Oct 08 2018 18:44:58 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)    Image Mon Oct 08 2018 18:38:37 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    L'érosion comme vecteur modulant les berges du Léman


    Pour ce premier travail, le sujet à traiter est un secteur de berge situé à l’orée de la réserve naturelle de l’île aux oiseaux, à l’embouchure de la Venoge, à St-Sulpice. Le relief de cette plage nous a paru intéressant, et il nous a paru pertinent d’en faire une analyse à deux échelles différentes, mais l’une comme l’autre sur le thème de l’érosion.


    La première approche porte sur une vue assez générale de la plage. Le travail a consisté à relever le plus précisément possible le mouvement du sol dans notre secteur avec des moyens assez limités. Ces données nous ont tout d’abord permis de dessiner un plan au 1:30, ou l’on peut se faire une idée assez détaillée de notre plage, de ses mouvements de terrain, de comment elle est occupée d’une part par de la végétation et d’autre part par le lac, et de l’effet de l’enrochement la bordant à l’ouest sur sa dynamique.


    Dans un deuxième temps, il nous a été possible de récupérer ces informations pour y effectuer un dézoom. Le résultat en est un plan au 1:300, ou les différentes parties de la berge se recoupent et donnent au lecteur une idée de sa globalité sur plusieurs centaines de mètres.


    Image Mon Oct 08 2018 18:38:37 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)    Image Mon Oct 08 2018 18:37:11 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Pour finir, nous avons voulu nous concentrer sur un détail précis de la berge. Notre choix s’est porté sur une marche naturelle formée entre le terrain retenu par la forêt et la plage à proprement parler, en sable assez épais, bien plus travaillé par le lac. Nous en avons donc fait un moule au 3:1, qui donne une assez bonne idée de l’effet considérable qu’à le lac sur le milieu.