• Espaces engendrés et ancrage au sol

    Par Revaz Alix, Rodriguez Lucas, 04/12/18

    Pour la phase gardens, nous nous sommes intéressés à l'espace créé sous nos planes.

    On peut facilement remarquer que nos deux projets ont pour but de prendre de la hauteur. Cependant, ils sont très différents car l'un monte doucement, alors que l'autre est beaucoup plus radical, il prend vite de la hauteur. Il est ici question de contraste entre une promenade légère et d'une ascension directe.

    Exploiter l'espace formé par le sol et les poteaux permet d'accentuer ce contraste. L'un des "planes" à un grand nombre d'attache au sol, ce qui forme un espace chargé qui reste léger par la hauteur des plateformes, alors que l'autre invite le visiteur à regarder vers le haut, à élever le regard. 




    fig.1. Perspective, point de vue d'un nageur 



        Image Tue Dec 04 2018 14:44:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)              Image Tue Dec 04 2018 14:44:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Fig.2. vision de l'espace formé en dessous et du dessus des planes 



    Ainsi, nous avons dû définir un sol. Celui-ci a été établi grâce aux relevés de "mesures". Le but étant de faire de cet espace un lieu exploitable par les visiteurs, nous avons placé les plateformes les plus basses à une hauteur de 2m30. 

    Après avoir définit un sol, il a été question de trouver un moyen d'ancrage au sol. Pour cela, nous nous sommes inspirés du système utilisé pour les pilonnes électriques en bois. Cette technique utilise des cales en pierre et non du béton, ce qui est plus respectueux de l'environnement et donc plus adapté pour une construction au sein d'une réserve naturelle.





    Fig.3. Plan 


    Fig.4. Vision générale






  • P R O T O S T R U C T U R E

    Par Balmer Victoria, Brenne Thomas, Brosteaux Océane, Camille Fauvel, Cortes Zélie, Ferreira Figueiredo Tiago, Frey Saida, Guillaume-Gentil Juliette, Haghighat Shoar Keivan, Jouanjan Alice, Major Rachel, Meier Louis, Pena Galiam Daniel, Revaz Alix, Rodriguez Lucas, Sarda Lise, Tami Kyan, Trivizas Alex, Vouillamoz Akim, Züllig Lorine, 03/12/18



    Image Mon Dec 03 2018 18:28:49 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 03 2018 17:09:07 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 03 2018 17:09:07 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 03 2018 17:09:07 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 03 2018 17:09:07 GMT+0100 (CET)

    Protostructure - 1:33





  • Ascension

    Par Rodriguez Lucas, 25/11/18

    Pour la phase planes, j’ai d’abord voulu construire une tour afin d’obtenir différentes perspectives du paysage. Cette tour faisait plus de 20 mètres de haut et était pourvue de trois étages octogonaux de grandeurs différentes. Le fait que la taille plateformes augmentent proportionnellement à la hauteur à laquelle elles sont disposées, accentuerait le sentiment d’attirance vers le haut que l’on pourrait avoir. Les contreventements des quatre colonnes devaient assurer une certaine stabilité à la structure.



                      Image Sun Nov 25 2018 22:37:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


     Plan et élévations à l'échelle 1:33




               Image Sun Nov 25 2018 22:37:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)            Image Sun Nov 25 2018 22:37:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


                                                 Perspective à l'échelle 1:33                                             Photo de la maquette au 1:33



    Après un premier essai de maquette, j‘ai pu observer plusieurs points négatifs. D’une part l’instabilité (malgré des contreventements trop imposants), mais aussi que je n’utilisais pas la protostructure commune à mon avantage et que je n’avais aucune liaison directe avec mes voisins, ce qui freinait particulièrement l’un des buts de cette exercice : la solidification de la protostructure.

    J'ai donc exploré plusieurs chemins, en gardant comme objectif la verticalité, sans déstabiliser la protostructure, voire même procurer un effet bénéfique sur l'équilibre de cette dernière. La solution qui m'a parue la plus logique a été d'utiliser les baguettes de mes voisins pour les lier entre-eux et ainsi porter mes plateformes. Je me suis adapté aux projets m'entourant et fais mes choix constructifs en fonctions des leurs. Pour finir, les prolongements de l'ossature de mes plateformes établissent de nouvelles trames qui ont pour but de stabiliser d'autres projets.



      Image Mon Dec 03 2018 23:36:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)       Image Mon Dec 03 2018 23:36:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  

    Détails constructifs des plateformes




                                           Image Sun Nov 25 2018 22:37:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




    Pas à pas, de plus en plus haut, j'escalade cette structure et observe les perspectives du paysage changer. L'aboutissement reste pourtant indiscernable. Je m'arrête sur une plateforme semblable à une aire de repos, je reprend des forces et m'encourage à continuer. Après quelques efforts, j'atteins le point culminant et découvre une vue spectaculaire sur une ville futuriste. Un sentiment d'accomplissement m'envahit, je m'identifie à un alpiniste. Ce fut une vraie ascension.



        Image Mon Dec 03 2018 23:36:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)            Image Mon Dec 03 2018 23:36:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



        Image Mon Dec 03 2018 23:36:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)            Image Mon Dec 03 2018 23:36:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                   

    Photos de la maquette finale au 1:33













  • Coupes

    Par Balmer Victoria, Brenne Thomas, Brosteaux Océane, Cortes Zélie, Ferreira Figueiredo Tiago, Frey Saida, Haghighat Shoar Keivan, Jouanjan Alice, Major Rachel, Meier Louis, Pena Galiam Daniel, Revaz Alix, Rodriguez Lucas, Sarda Lise, Tami Kyan, Trivizas Alex, Vouillamoz Akim, Guillaume-Gentil Juliette, 30/10/18

    travail commun

    Profil de la berge du lac Léman à Saint-Sulpice en coupes en plâtre.

    Image Tue Oct 30 2018 00:25:09 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Oct 30 2018 00:25:09 GMT+0100 (CET)



    Image Tue Oct 30 2018 00:25:09 GMT+0100 (CET)




  • Les enrochements et la berge : expérience visuelle et perspective

    Par Rodriguez Lucas, Brenne Thomas, 21/10/18

    À la suite de notre réflexion sur la portion de la berge qui nous avait été attribuée, lors du thème « Measures », nous avons décidé pour le thème « Elements » de travailler sur l’effet produit par l’enrochement sur la berge. Pour cela, nous avons remarqué qu’un point de vue –à partir de l’enrochement même- permettait d’observer concrètement l’effet produit par ces roches. En effet, l’angle de vue à partir de ce point précis du site nous laissait la possibilité de comprendre la position des deux plages du fait d’une perspective offerte sur la berge Est, plus éloignée.


    Image Sun Oct 21 2018 19:49:15 GMT+0200 (CEST)


     Photographie de l'enrochement (angle dans l'alignement de la digue)


    Nous nous sommes alors intéressés à deux artistes du XXème siècle : R. Magritte et P. Delvaux. Ces deux artistes possèdent en effet un élément commun qui est qu’ils ont tous les deux traité à un moment dans leurs peintures la notion de « Fenêtre ouverte sur le monde » -on pense ici par exemple à « L’agent secret » de Magritte ou « La fenêtre » de Delvaux-. Ces peintures nous ont fait réfléchir sur la notion de perspective et de comment jouer avec la perception de l’observateur.


                Image Sun Oct 21 2018 19:49:15 GMT+0200 (CEST)         Image Sun Oct 21 2018 19:49:15 GMT+0200 (CEST)




    Ainsi, pour intervenir sur le site de manière à révéler cette perspective de la façon la plus pertinente, nous avons pensé à créer des cloisons pour les placer ensuite sur le site afin de réduire le champ visuel de l’observateur à un angle souhaité. Pour faire ressentir cette réduction de champ visuel tout en laissant l’observateur libre d’interagir avec la structure, nous avons pensé à une disposition spécifique des cloisons permettant, quel que soit la position de la personne, d’orienter son regard en direction de la berge à l’Est de l’enrochement.


    Image Sun Oct 28 2018 18:28:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Plan, coupes et détails constructifs de notre élément (échelle 1:6)


         Image Sun Oct 21 2018 19:49:15 GMT+0200 (CEST)         Image Sun Oct 21 2018 20:03:03 GMT+0200 (CEST)


    Photographies des cadres et des armatures des cloisons


    Image Sun Oct 21 2018 20:03:03 GMT+0200 (CEST)


    Photographie des cloisons (en plâtre et en bois) avec l'enrochement (en carton) àl'échelle 1:3

     

    Les cloisons sont donc placés en décalé sur notre enrochement pour ne permettre la vue que d’un côté de la berge. Les cloisons de taille inférieure servent quant à elles à contreventer les grands panneaux et renforcer l’orientation du champ visuel. Ces parois mesurent en réalité deux mètres de haut pour permettre de réaliser cet effet visuel pour la majorité des personnes venant sur le site (taille moyenne d’un Homme : 1m75).


    Image Sun Oct 21 2018 20:03:03 GMT+0200 (CEST)


    GIF Perspective créée par les cloisons