• Les réactions du mouvement de l'eau

    Par Brosteaux Océane, Sarda Lise, 13/10/18

        Cette nouvelle phase du projet nous propose d'intégrer un élément changeant la perspective du milieu dans lequel celui-ci est implanté, ici la rive de Saint-Sulpice. Nous avons réfléchis à de nombreuses structures simples permettant de modifier l'approche humaine au niveau de la plage. Nous nous sommes orientées vers un objet mettant en valeur, tant au niveau visuel que sensoriel (par le toucher), le mouvement de l'eau et les variations du niveau du lac en fonction de temps et de la période de l'année.

                      Image Fri Oct 19 2018 18:11:33 GMT+0200 (CEST)

    Fig.1 Plan et insertion de l'élément (échelle 1:30)  

                      Image Fri Oct 19 2018 18:11:33 GMT+0200 (CEST)

    Fig.2 Coupes et insertion de l'élément (échelle 1:30)

    L'objet réalisé consiste en un banc placé dans l'eau à une profondeur d'environ 25 centimètres. Il est également protégé par une voûte de feuillage retombant jusque dans le lac, un peu en avant.

    C'est au passage d'une vague que notre élément prend vie. En effet, le courant et la force de cette vague met en mouvement des éléments mobiles entourant certains pieds du banc, et les vibrations résultantes des heurts avec les pieds se propagent jusque dans l'assise. Ainsi La variation de la puissance des vagues est sensitive. Les éléments mobiles, quant à eux, rendent compte de la différence du niveau de l'eau en fonction du temps.

                      Image Fri Oct 19 2018 18:11:33 GMT+0200 (CEST)

    Fig.3 Monge de l'élément (échelle 1:3)

                      Image Wed Oct 17 2018 13:00:58 GMT+0200 (CEST)

    Fig.4 Dessus de la maquette (échelle 1:3)

                      Image Wed Oct 17 2018 13:00:58 GMT+0200 (CEST)

    Fig.5 Carrés créant une vibration (échelle 1:3)

    Notre élément met en avant l'horizontalité du lieu par l'assise ainsi que la verticalité par les pieds fins et très élancés. Le choix du matériau nous a semblé évident; entièrement en bois, ceci renvoi à la forêt se situant à l'arrière de notre plage. La régularité de la structure dépeint un contraste que nous avons relevé, celui de la stabilité et de l'instabilité.

    Nous avons dimensionné les multiples pieds afin qu'une personne assise sur l'élément n'absorbent pas la vibration en touchant elle-même le sol. Aussi, nous n'avons pas intégré de dossier afin de laisser libre le choix de s'assoir face au lac, aux enrochements ou encore à la plage. Cela permet aussi d'expérimenter différentes postures qui changent le ressenti de la vibration.

                      Image Wed Oct 17 2018 13:00:58 GMT+0200 (CEST)

    Fig.6 Maquette sur le site de Saint-Sulpice (échelle 1:3)

  • Entre mouvement et stabilité, site de Saint-Sulpice

    Par Brosteaux Océane, Sarda Lise, 05/10/18

        La berge du lac Léman au niveau du site de Saint-Sulpice est composée de plusieurs petites plages encadrées par des digues en pierres s’avançant dans l’eau ainsi que de la forêt formant une barrière naturelle à l’arrière des plages. Un accès à pied est possible entre chaque plages par un petit chemin.

    Nous avons choisi d'étudier une plage sans accès direct de l’intérieur des terres et enclavée par les éléments décrits plus tôt. Afin de réaliser des plans s’approchant au mieux de la réalité nous avons effectué les mesures de cette plage sur plusieurs jours. Suite à des météos très différentes, temps calme et beau, vent et pluie, lac agité et vent, nous avons découvert que cette portion de berge était en constante évolution, les intempéries modelant sont apparence à chaque vague et rafale de vent. Cependant, certains éléments ce sont avérés plutôt stables. Par exemple, les digues de pierres plutôt imposantes sont stables, les arbres formant une voute au dessus de la plage sont seulement en partie immobiles, en effet leur ramure et feuillage sont eux en mouvement contrairement aux troncs. Et finalement l’ensemble de la plage est stable même si son profil est constamment modifié.

                        Image Sat Oct 06 2018 15:30:21 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Fig.1 Plan de la plage (échelle 1:30)

                      Image Wed Oct 17 2018 14:57:53 GMT+0200 (CEST)

    Fig.2 Coupes de la plage (échelle 1:30) 

    Suite à un relevé de mesures de l’élévation de la berge, nous avons remarqué la formation d’une bosse aux allures permanentes que nous pensons créée par la poussée des vagues et la présence de la foret en arrière, empêchant le recul du sable.

                       Image Fri Oct 05 2018 17:04:12 GMT+0200 (CEST)

    Fig.3 Crique vue depuis le lac

    C’est cette alternance d’éléments stables/instables qui nous a particulièrement intéressés ainsi que cette relation particulière entre le lac, le sable et les arbres ; notamment autour de cette « bosse ».

                        Image Fri Oct 05 2018 17:04:12 GMT+0200 (CEST)

    Fig.4 Berge vue depuis l'enrochement de gauche montrant la hauteur des arbres

    Suite à l’étude de l’ensemble de cette plage, de ces élévation et de sa composition, nous avons été à même de dessiner les plans du site ainsi que six coupes dont trois ont été moulées au plâtre avec une épaisseur de 5mm afin de mettre en évidence le profil de la plage. Ces coupes ont ensuite été mises en commun avec les autres groupes du studio, qui étudient d’autres parcelles du site de Saint-Sulpice dans le but de faire apparaître le profil de la berge du Léman. 

                        Image Fri Oct 05 2018 17:04:12 GMT+0200 (CEST)

    Fig.5 Moules des coupes de la plage

                        Image Wed Oct 17 2018 12:57:19 GMT+0200 (CEST)

    Fig.6 Plâtres des coupes de la plage

    Par la suite, nous avons dû sélectionner un détail qui représenterait la thématique choisie autour de cette plage. Nous avons donc décidé de prendre un rocher imposant situé à la limite entre le lac et la berge. Lorsque le lac est agité la limite de l’eau monte jusqu'au rocher et par temps calme il est sec sur la plage. Nous avons cependant décidé de ne représenter qu’une petite portion du rocher, située à la limite du sable et aillant une forme très spéciale en deux triangles coupés de cristaux blancs, le plus petit ressortant de l’ensemble et coupé à pic.

                        Image Fri Oct 05 2018 17:04:12 GMT+0200 (CEST)

    Fig.8 Détail: rocher

                        Image Sun Oct 07 2018 16:51:47 GMT+0200 (CEST)         

    Fig.6 Plan et coupe de notre détail (échelle 3:1)

                        Image Wed Oct 17 2018 15:22:32 GMT+0200 (CEST)

    Fig.8 Plâtre du détail de la plage (échelle 3:1)