Espaces engendrés et ancrage au sol

Par Revaz Alix, Rodriguez Lucas, 04/12/18

Pour la phase gardens, nous nous sommes intéressés à l'espace créé sous nos planes. On peut facilement remarquer que nos deux projets ont pour but de prendre de la hauteur. Cependant, ils sont très différents car l'un monte doucement, alors que l'autre est beaucoup plus radical, il prend vite de la hauteur. Il y a ici un grand contraste entre une promenade légère et une ascension directe.

Exploiter l'espace formé par le sol et les poteaux permet d'accentuer ce contraste. L'un des planes à un grand nombre d'attache au sol, ce qui forme un espace chargé accentué par la faible hauteur des plateformes, alors que l'autre invite le visiteur à regarder vers le haut, à élever le regard. 


Image Fri Mar 22 2019 16:02:42 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Perspective, point de vue d'un nageur 



    Image Tue Dec 04 2018 14:44:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)              Image Tue Dec 04 2018 14:44:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Espace formé en dessous et du dessus des planes 


Ainsi, nous avons dû définir un sol. Celui-ci a été établi grâce aux relevés de mesures. Le but étant de faire de cet espace un lieu exploitable par les visiteurs, nous avons placé les plateformes les plus basses à une hauteur de 2,3 mètres. 

Ensuite, il a été question de trouver un moyen d'ancrage au sol. Pour cela, nous nous sommes inspirés du système utilisé pour les pilonnes électriques en bois. Cette technique utilise des cales en pierre et non du béton, ce qui est plus respectueux de l'environnement et donc plus adapté pour une construction au sein d'une réserve naturelle.


Image Fri Mar 22 2019 16:02:42 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Plan 



Image Fri Mar 22 2019 16:02:42 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Vision générale