• GROUND - montage du moule sériel

    Par Brosteaux Océane, Cortes Zélie, Jouanjan Alice, Sarda Lise, 19/12/18


    Réalisée par l'équipe GROUND composée de

    Océane Brosteaux, Arthur Bürki, Zélie Cortès, Pénélope Croset, Dimitri

    Descloux, Alice Jouanjan, Vincent Kastl, Federico Reichel et Lise Sarda.

  • Espaces engendrés et ancrage au sol

    Par Revaz Alix, Rodriguez Lucas, 04/12/18

    Pour la phase gardens, nous nous sommes intéressés à l'espace créé sous nos planes.

    On peut facilement remarquer que nos deux projets ont pour but de prendre de la hauteur. Cependant, ils sont très différents car l'un monte doucement, alors que l'autre est beaucoup plus radical, il prend vite de la hauteur. Il est ici question de contraste entre une promenade légère et d'une ascension directe.

    Exploiter l'espace formé par le sol et les poteaux permet d'accentuer ce contraste. L'un des "planes" à un grand nombre d'attache au sol, ce qui forme un espace chargé qui reste léger par la hauteur des plateformes, alors que l'autre invite le visiteur à regarder vers le haut, à élever le regard. 




    fig.1. Perspective, point de vue d'un nageur 



        Image Tue Dec 04 2018 14:44:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)              Image Tue Dec 04 2018 14:44:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Fig.2. vision de l'espace formé en dessous et du dessus des planes 



    Ainsi, nous avons dû définir un sol. Celui-ci a été établi grâce aux relevés de "mesures". Le but étant de faire de cet espace un lieu exploitable par les visiteurs, nous avons placé les plateformes les plus basses à une hauteur de 2m30. 

    Après avoir définit un sol, il a été question de trouver un moyen d'ancrage au sol. Pour cela, nous nous sommes inspirés du système utilisé pour les pilonnes électriques en bois. Cette technique utilise des cales en pierre et non du béton, ce qui est plus respectueux de l'environnement et donc plus adapté pour une construction au sein d'une réserve naturelle.





    Fig.3. Plan 


    Fig.4. Vision générale






  • P R O T O S T R U C T U R E

    Par Balmer Victoria, Brenne Thomas, Brosteaux Océane, Camille Fauvel, Cortes Zélie, Ferreira Figueiredo Tiago, Frey Saida, Guillaume-Gentil Juliette, Haghighat Shoar Keivan, Jouanjan Alice, Major Rachel, Meier Louis, Pena Galiam Daniel, Revaz Alix, Rodriguez Lucas, Sarda Lise, Tami Kyan, Trivizas Alex, Vouillamoz Akim, Züllig Lorine, 03/12/18



    Image Mon Dec 03 2018 18:28:49 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 03 2018 17:09:07 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 03 2018 17:09:07 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 03 2018 17:09:07 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 03 2018 17:09:07 GMT+0100 (CET)

    Protostructure - 1:33





  • PLANES: gallery

    Par Trivizas Alex, 03/12/18
    Image Mon Dec 03 2018 07:42:26 GMT+0100 (Central European Standard Time)

    Image Mon Dec 03 2018 07:39:48 GMT+0100 (Central European Standard Time)

  • Gardens

    Par Tami Kyan, Frey Saida, 03/12/18

    Image Thu Dec 20 2018 03:12:42 GMT+0100 (CET)

    Image Thu Dec 20 2018 03:12:42 GMT+0100 (CET)


    Image Thu Dec 20 2018 03:12:42 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 05 2018 21:19:58 GMT+0100 (CET)




    Image Mon Dec 03 2018 04:35:48 GMT+0100 (CET)



    Image Mon Dec 03 2018 04:35:48 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 03 2018 04:35:48 GMT+0100 (CET)  



    Image Mon Dec 03 2018 04:35:48 GMT+0100 (CET)



    Image Mon Dec 03 2018 04:35:48 GMT+0100 (CET) 



    Image Mon Dec 03 2018 04:35:48 GMT+0100 (CET)



    Image Mon Dec 03 2018 04:35:48 GMT+0100 (CET)

    plan, coupes et axonométrie du détail de la construction de la "sphère" souterrain

    rapport au sol - échelle 1:10


    GARDENS (02.12.18)

    Pour Gardens nous avons voulu créer un espace qui relie nos deux projets.

    La « sphère » support structuralement l’espace de repos et de l’autre part, la toiture aide à créer un espace couvert entre les planes de la sphère. Pour renforcer cette relation, on a construit un lieu caché auquel on peut descendre de la plateforme d’au-dessus grimpant une « échelle » créée sur un plan.

    Pour y aller on doit faire tout le chemin commençant avec le projet d’Alice qui a créé un « tunnel carré » qui joue avec la lumière, après on marche le chemin dans la sphère, continuant avec « la pont » de Mike, puis on utilise les hexagones de José pour monter sur la plateforme, où on peut descendre comme décrit avant.

    Le sol de cette espace couvert est contrôlé, qui veut dire qu’il est plat et qu’on n’a pas des arbres et il est au contraste avec le sol entre les sphères, où on a plusieurs des arbres et aussi un terrain, qui change la hauteur.