• Scaffolding - Grandgirard / Fauvel

    Par Guisan Solène, Migliano Enzo, Bugmann Nora, Pham Piet, Reichel Federico, Abrosino Jaoro, Béné Solène, Bürki Arthur, Croset Pénélope, Descloux Dimitri, Ferretti Lapo, Hansen Antoine, Kaba Julie, Kastl Vincent, Martin Lily, Rieux Camille, Romash Michael, Shade Alina, Tamm Nils, 18/12/18



    Scaffolding

    Image Wed Dec 19 2018 14:26:44 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 14:26:44 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 14:26:44 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 15:44:27 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 16:50:27 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 15:44:27 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 16:50:27 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 17:45:40 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 16:50:27 GMT+0100 (CET)







    Image Wed Dec 19 2018 17:21:44 GMT+0100 (CET)





    Image Wed Dec 19 2018 18:20:38 GMT+0100 (CET)

     Image Wed Dec 19 2018 18:20:38 GMT+0100 (CET)Image Wed Dec 19 2018 18:20:38 GMT+0100 (CET)  

                                                             

                                                         Image Thu Dec 20 2018 09:26:51 GMT+0100 (CET)


                                                        Image Thu Dec 20 2018 09:26:51 GMT+0100 (CET)


                                              Image Thu Dec 20 2018 09:55:24 GMT+0100 (CET)





    Mise en page, archivage et trame par Piet Pham, Solène Guisan et Enzo Migliano.

    Photos et retouches par Louis Meier et Lise Sarda.

    Rédaction et trame par Federico Reichel, Nora Bugmann et Victoria Balmer.

  • PROTOFIGURE

    Par Abrosino Jaoro, Aliaga José, Béné Solène, Bugmann Nora, Bürki Arthur, Croset Pénélope, Descloux Dimitri, Ferretti Lapo, Guisan Solène, Hansen Antoine, Kaba Julie, Kastl Vincent, Martin Lily, Migliano Enzo, Pham Piet, Reichel Federico, Rieux Camille, Romash Michael, Shade Alina, Stéphane Grandgirard, Tamm Nils, 04/12/18



    Image Tue Dec 04 2018 17:53:36 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Dec 04 2018 17:53:36 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Dec 04 2018 17:53:36 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Dec 04 2018 17:53:36 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Dec 04 2018 17:53:36 GMT+0100 (CET)


    - Photos prises par Louis Meier/Studio Fauvel - 


  • Gardens

    Par Guisan Solène, Rieux Camille, 01/12/18





    Image Sat Dec 01 2018 20:19:17 GMT+0100 (CET)


    "Architecture would thus not only be related to the act of constructing, but also to the one of maintaining,cultivating the world-garden, so as to accompany its (and our) evolution, rather than imposing an occupation of it."

    Daniel Zamarbide, Codex Gardens, 2018


    Image Sat Dec 01 2018 15:31:12 GMT+0100 (CET)

    Monge et perspective (inachevé) Planes & Gardens - Camille Rieux

    Echelle 1:33

    "Mon Planes est constitué de tiges ancrées dans le sol, il est la fondation du Gardens."


    Image Sat Dec 01 2018 15:31:12 GMT+0100 (CET)

    Monge et perspective Planes & Gardens - Solène Guisan

    Echelle 1:33

    "Mon Planes est instable et soumis aux forces du vent."


    Image Sat Dec 01 2018 15:31:12 GMT+0100 (CET)

    Croquis de recherches

    "Ainsi notre gardens stabilise l'ensemble en créant un lien entre les deux planes."


    Une simple reconfiguration dans l'espace a permis à nos deux planes d'évoluer, créant ainsi une unité symbiotique. Les deux planes sont désormais dénués de sens, indépendamment l'un de l'autre. Une fondation sans élément à soutenir n'a pas lieu d'être, comme un élément ne peut être sans fondation. 


    Image Sat Dec 01 2018 15:31:12 GMT+0100 (CET)    Image Sat Dec 01 2018 15:31:12 GMT+0100 (CET)

    Image Sat Dec 01 2018 15:31:12 GMT+0100 (CET)    Image Sat Dec 01 2018 15:31:12 GMT+0100 (CET)

    Planes mis en commun et ancrés dans la protostructure.

    Echelle 1:33

    Image Sat Dec 01 2018 15:31:12 GMT+0100 (CET)

    Axonométrie fragment au 1:3 - Articulation entre les deux planes


    Image Sun Dec 02 2018 17:31:44 GMT+0100 (CET)

    Fragment 1:3 - Gardens


    Scénario

    J’évolue dans la forêt à travers les arbres sans savoir où je me situe. Perdu(e) dans le brouillard, je regarde vers les cimes. Je décide de prendre de la hauteur, espérant ainsi avoir un meilleur angle vue de façon à retrouver ma route. A mi-chemin vers la canopée, je sens le vent qui plie les arbres et déstabilise mon avancée. D'abord effrayé(e), je réalise rapidement qu'il s'agit là d'une bonne nouvelle: la bise qui souffle annonce le retour du beau temps. Mon ascension est cependant perturbée et le vent venant du Nord semble redoubler de force. Un immense plan se rabat soudain au dessus de ma tête. Ainsi, me voilà protégé dans un écrin calme depuis lequel je peux observer la forêt et le paysage environnant. Je crois même voir le lac en contrebas, ligne de repère à poursuivre pour me retrouver.


    Image Sat Dec 01 2018 20:19:17 GMT+0100 (CET)


  • Tiges inclinées, le promeneur

    Par Rieux Camille, 30/11/18

    Image Fri Nov 30 2018 01:54:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    A l'intérieur de la protostructure, le visiteur observe entre les tiges inclinées l'espace empruntable. Il évolue sur cette surface à l'affût de nouveaux passages, ouvertures vers d'autres paysages. Au détour de chaque obstacle ponctuel, il découvre un nouvel angle de vue sur les autres planes environnants.


    Image Fri Nov 30 2018 01:54:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Au milieu du plane, une marche marque l’axe du Bornan. Le promeneur prend alors conscience qu’il traverse un ensemble complexe de planes reliés entre eux. Comme s’il traversait une voie, il regarde à gauche et à droite avant de choisir où passer. Comme s’il franchissait un trottoir, il regarde en bas pour vérifier où ses pieds le mènent. Ainsi le visiteur prend possession de l’espace à sa disposition.


    Image Fri Nov 30 2018 01:54:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


  • Forêt

    Par Rieux Camille, 12/11/18

    Dans la continuité de la phase elements, l’idée de frayer un passage et le thème planes m’ont dirigé vers le concept de labyrinthe, multitude de chemins répartis sur un plan dans lesquels on se perd. En premier, c’est le mythe du labyrinthe du minotaure qui a fait écho à ma pensée. Dédale s’en échappe en contemplant la vue en plan afin de comprendre l’ensemble des passages possibles. Ainsi j’ai commencé mon étude en proposant diverses configurations sur un dessin en plan.


    « Peut-être est-ce là l’enseignement du mythe de Dédale : en tant que concepteur, l’architecte n’est pas celui qui élève des murs, mais celui qui s’élève au dessus des murs pour les ramener à des lignes qu’il embrasse du regard. »

    Codex Planes, Investigation lexicale de Sébastien Grosset, 2018.


    Le labyrinthe de miroirs de Jeppe Hein est composé de miroirs verticaux et fins plantés selon une courbure dans un champ. De la même manière, j'ai choisi d'utiliser des poteaux et non des murs pour réaliser mon projet.

    Image Mon Nov 12 2018 22:31:31 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) 
    Labyrinthe de miroirs, Jeppe Hein, fondation Carmignac, Porquerolles, 2018.



    Image Mon Dec 03 2018 00:56:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Première proposition de plan avec tests de positions relatives des tiges.


    Cependant, je retiens aussi des phases précédentes l’importance de la végétation et de la place qu’elle prend sur le site. Mon plane situé lui-même dans la partie « végétation » de la protofigure, le bois s’est imposé comme une évidence en tant que matériau constitutif des tiges verticales et obliques plantées sur mon plan. De plus, l’architecture japonaise contemporaine m’a suggéré d’intégrer la végétation à l’artificiel. Sou Fujimoto, par exemple, mélange la forêt et la ville, il fragmente et ré-assemble pour créer de nouveaux espaces.


    « I consider architecture, forest and city as akin to one another. [...] Each fragment, all loosely relating to one another, all conspire to form an embryonic condition in creating this place. »

    Sou Fujimoto, Architecture Works 1995-2015.


    Image Mon Nov 12 2018 22:31:31 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) 
    Pavillon japonais, Junya Ishigami, Biennale de Venise de 2008
    Structure de poteaux fins intégrés à la forêt.


    Ainsi je délaisse le mot « labyrinthe » qui veut perdre le personnage pour l’appellation « forêt » qui me permet de proposer des passages tout en disposant des obstacles.


    Image Mon Dec 03 2018 00:56:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Monge avec perspective décrivant l'allure du plane sans intégration à la protostructure.


    Premier moule                                                                         Premier plâtre, maquette d’inspiration

    Image Mon Nov 12 2018 22:19:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)            Image Sat Dec 01 2018 11:30:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Une forêt de lignes de bois verticales et inclinées traverse une surface horizontale. Les tiges sont disposées de façon à ouvrir les chemins possibles au personnage qui évolue dans cet espace conçu au 1:33. Derrière chaque tige, le personnage trouve un lieu ouvert sur une multitude d’autres voies à choisir.


    Image Sat Dec 01 2018 11:19:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) 
     

    Image Sat Dec 01 2018 11:19:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    A l'intérieur du plane intégré à la protostructure.

    Fragments d'autres planes à l'arrière plan qui constituent le paysage environnant.


    Image Fri Nov 30 2018 01:52:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    (dessin intégré à la protostructure : voir Gardens)