• voile-girouette

    Par Blanc Pauline, Rieux Camille, 18/03/19

    Là ou la roche rencontre l’eau, le vent s’avance et forme les vagues. Les éclaboussures viennent créer un intérieur le temps de leur jaillissement. La room scelle cet intérieur en se dressant au dessus de l’eau comme une protection contre les vagues. Depuis la plateforme, la structure vitrée nous laisse voir les vagues se fracasser contre la paroi. Cependant, les vagues viennent de toutes les directions. La protection doit donc coulisser selon l’orientation du vent. Ainsi, la voile-girouette, située au dessus de notre tête, tourne au gré du vent et entraîne dans sa course la paroi, puis la plateforme.



    Image Mon Mar 18 2019 06:47:43 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Mon Mar 18 2019 06:47:43 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Mon Mar 18 2019 06:47:43 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Mon Mar 18 2019 07:13:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)






  • protection à l'abri des vagues

    Par Blanc Pauline, Rieux Camille, 04/03/19

    Avant tout aménagement, nous délimitons des zones d'intervention potentielles à l'aide de ficelle.

    Image Mon Mar 04 2019 14:42:41 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  Image Mon Mar 04 2019 14:00:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    La question qui nous agite, c’est celle de la forme que doit prendre notre protection pour qu’elle soit solide, efficace, tout en offrant une illusion d’immersion autour de l’eau.

    Image Mon Mar 11 2019 01:09:42 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Mar 11 2019 01:47:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Mon Mar 11 2019 01:47:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



  • matérialité : le verre

    Par Blanc Pauline, Rieux Camille, 04/03/19

    Image Mon Mar 04 2019 12:53:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)    Image Mon Mar 04 2019 12:53:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Cristina Parreno, Tectonics of transparency, 2015, Boston.


  • le solide transparent

    Par Blanc Pauline, Rieux Camille, 04/03/19

    Le bateau débarque devant la terre. Le long du rivage, une structure quadrillée de bois s’étend. Depuis les rochers jusqu’aux brise-vagues du port de plaisance, elle longe la promenade côtière. À l’intérieur de ce formidable réseau orthogonal, on peut voir une forme rigide qui s’élance à travers la proto-structure, s’agrippant à ses ramifications. La forme protectrice trouve les appuis et les mécanismes qui lui permettent de se joindre à la proto-structure tout en replissant sa mission au cœur du site : protéger des tempêtes sur le lac tout en permettant de s’aventurer au plus près de l’eau.


    Image Mon Mar 04 2019 14:21:08 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Devant la promenade, la digue, cet empilement de rochers si subtilement organisé qui descend jusqu’à l’eau. Au delà de la digue, le lac Léman est souvent calme, agréable et accessible. Mais parfois, le ciel s’obscurcit, le vent se fait plus puissant et la houle semble dangereuse, les vagues viennent se fracasser sur les rochers. Les imprudents qui l’explorent, irrésistiblement attirés par l’eau, sont éclaboussés et glissent sur les rochers. Mais regardez quelques mètres plus loin, des marches rugueuses offrent enfin la possibilité de s’aventurer vers le lac agité. Je les suis jusqu’à une plateforme au dessus de laquelle, face à l’eau, une protection de verre se dresse. Les vagues viennent se jeter contre le solide transparent, et je vois l’eau ruisseler et s’envoler tout autour de moi. Quelques gouttes parviennent à me fouetter et j’entends le fracas de tout ce mouvement. Cependant, je sais que je ne risque rien, parce que la protection est dotée d’une armature métallique. Teintée de gris, de rouge, d’orange et parfois de vert, elle nous plonge dans un univers où les couleurs des éléments sont exacerbées. Ce solide transparent me plonge au cœur des vagues et de leurs tourments. La perception des détails des rochers, du flou aqueux, de l’agitation du ciel est intensifiée. Ce que la digue dissuade d’explorer devient accessible.

    Image Mon Mar 04 2019 14:21:08 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Fer rouillé par endroits et cuivre abîmé.

    Observation de l'impact du temps et des intempéries sur ces métaux.



  • Scaffolding - Grandgirard / Fauvel

    Par Guisan Solène, Migliano Enzo, Bugmann Nora, Pham Piet, Reichel Federico, Abrosino Jaoro, Béné Solène, Bürki Arthur, Croset Pénélope, Descloux Dimitri, Ferretti Lapo, Hansen Antoine, Kaba Julie, Kastl Vincent, Martin Lily, Rieux Camille, Romash Michael, Shade Alina, Tamm Nils, 18/12/18



    Scaffolding

    Image Wed Dec 19 2018 14:26:44 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 14:26:44 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 14:26:44 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 15:44:27 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 16:50:27 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 15:44:27 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 16:50:27 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 17:45:40 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 19 2018 16:50:27 GMT+0100 (CET)







    Image Wed Dec 19 2018 17:21:44 GMT+0100 (CET)





    Image Wed Dec 19 2018 18:20:38 GMT+0100 (CET)

     Image Wed Dec 19 2018 18:20:38 GMT+0100 (CET)Image Wed Dec 19 2018 18:20:38 GMT+0100 (CET)  

                                                             

                                                         Image Thu Dec 20 2018 09:26:51 GMT+0100 (CET)


                                                        Image Thu Dec 20 2018 09:26:51 GMT+0100 (CET)


                                              Image Thu Dec 20 2018 09:55:24 GMT+0100 (CET)





    Mise en page, archivage et trame par Piet Pham, Solène Guisan et Enzo Migliano.

    Photos et retouches par Louis Meier et Lise Sarda.

    Rédaction et trame par Federico Reichel, Nora Bugmann et Victoria Balmer.