• PROTOFIGURE

    Par Abrosino Jaoro, Aliaga José, Béné Solène, Bugmann Nora, Bürki Arthur, Croset Pénélope, Descloux Dimitri, Ferretti Lapo, Guisan Solène, Hansen Antoine, Kaba Julie, Kastl Vincent, Martin Lily, Migliano Enzo, Pham Piet, Reichel Federico, Rieux Camille, Romash Michael, Shade Alina, Stéphane Grandgirard, Tamm Nils, 04/12/18



    Image Tue Dec 04 2018 17:53:36 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Dec 04 2018 17:53:36 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Dec 04 2018 17:53:36 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Dec 04 2018 17:53:36 GMT+0100 (CET)





    Image Tue Dec 04 2018 17:53:36 GMT+0100 (CET)


    - Photos prises par Louis Meier/Studio Fauvel - 


  • Espace de lumière

    Par Bugmann Nora, 04/12/18




    Eclairement

    Les rayons de soleil balaient sans cesse la terre dans son voyage ellipsoïdal infini. Du point de vu de St-Sulpice, ceux-ci parcourent une trajectoire atteignant son point culminant au alentours de 14:00 au solstice d’été. 

    PLANES

    Deux plans gauches. Un plan horizontal. Une ouverture.

    Image Tue Dec 04 2018 15:46:39 GMT+0100 (CET)


    Vue du visiteur se trouvant sur l'écran (le plan horizontal)

    Image Tue Dec 04 2018 15:46:39 GMT+0100 (CET)


    Vue sur le visiteur 

    Image Tue Dec 04 2018 15:46:39 GMT+0100 (CET)


    Solstice d’été - 14:00 

    En l’espace d’un instant, les rayons de soleil vont projeter sur le plan horizontal un carré tronqué dont les limites crée un espace déterminé. Les dimensions du petit coté du pentagone a été déterminer par les dimensions d’une porte pour inviter une direction d’entrée dans l’espace illuminé. 

    Image Tue Dec 04 2018 15:46:39 GMT+0100 (CET)


    Après ce bref instant, l'espace se déformera pour ne revenir qu'a sa forme orthogonal une année plus tard. 


    Processus 

    Tout d'abord, j'ai déterminé la direction des rayons de soleil , [cf. Axonométrie rayon de soleil].

    Il me fallait maintenant determiner les orientations des deux plans gauches par le dessin, à l'aide d'un Monge puis d'une axonométrie de situation de la protostructure.

    Moulage 

    Les plans gauches sont armés avec une grill en plastique de plâtrier. Apres plusieurs tests aves d'autres armatures celle-ci m'a sembler la plus appropriée. Les plaques font une épaisseur de 2mm et sont suspendues par des fils. C'est pourquoi elles devaient avoir une certaines resistance à la traction. 

    Image Tue Dec 04 2018 15:46:39 GMT+0100 (CET)           Image Tue Dec 04 2018 15:46:39 GMT+0100 (CET)



  • PLANES - Processus

    Par Guisan Solène, 01/12/18

    Processus de recherches


    Image Sat Dec 01 2018 21:00:42 GMT+0100 (CET)



    Image Sat Dec 01 2018 21:00:42 GMT+0100 (CET)

    Maquette de recherche, système de contre poids avec le vent. 

    Echelle 1:33

    Plusieurs tests ont été effectués afin de par la suite, dimensionner au mieux, mon Planes. Cette maquette m'a permis de nombreux tests. En effet, le contre-poids pouvant être changé, il m'a été possible d'étudier, le mieux possible, l'impact du vent sur un panel de configurations différentes.



    Image Sat Dec 01 2018 21:00:42 GMT+0100 (CET)

    Dessin de recherche - Planes & Gardens

    Echelle 1:33

    Superposisition d'idées. 



    Image Sat Dec 01 2018 21:00:42 GMT+0100 (CET)

    Dimensionnement - calculs

  • Tiges inclinées, le promeneur

    Par Rieux Camille, 30/11/18

    Image Fri Nov 30 2018 01:54:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    A l'intérieur de la protostructure, le visiteur observe entre les tiges inclinées l'espace empruntable. Il évolue sur cette surface à l'affût de nouveaux passages, ouvertures vers d'autres paysages. Au détour de chaque obstacle ponctuel, il découvre un nouvel angle de vue sur les autres planes environnants.


    Image Fri Nov 30 2018 01:54:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Au milieu du plane, une marche marque l’axe du Bornan. Le promeneur prend alors conscience qu’il traverse un ensemble complexe de planes reliés entre eux. Comme s’il traversait une voie, il regarde à gauche et à droite avant de choisir où passer. Comme s’il franchissait un trottoir, il regarde en bas pour vérifier où ses pieds le mènent. Ainsi le visiteur prend possession de l’espace à sa disposition.


    Image Fri Nov 30 2018 01:54:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


  • Vertige inverse

    Par Bürki Arthur, 29/11/18










    Pour la phase Planes, je me suis intéressé aux vertiges. Intuitivement, le vertige est la peur du vide, cependant il en existe un autre type, l'acrophobie, qui est la peur des lieux élevés. J'ai rapidement pensé à la sensation qu'on a au pied d'un building qui fuit dans le ciel. En regardant en l'air, il ne reste que la façade et le ciel. Le ciel semble souvent bouger à cause des nuages, en donnant cette impression de chute lente et infinie. De plus, nous voyons les arêtes se rapprocher au fil de la montée, ce qui renforce cette impression de hauteur. Mon but est donc de produire un tel ressenti, et ce sans recourir à des dimensions relatives aux buildings actuels. Le challenge est donc de comprendre quels détails peuvent accentuer le ressenti, les travailler sans exagérer en gardant une certaine subtilité.






    PLANES_SG_burkiarthur_105



    PLANES_SG_burkiarthur_106 

         
     
       
    Les yeux au ciel de jour   
    Image Thu Nov 29 2018 10:38:09 GMT+0100 (CET)              


    comme de nuit   Image Thu Nov 29 2018 10:38:09 GMT+0100 (CET)




    Dessin comportant un monge et 6 perspectives.
         

    PLANES_SG_burkiarthur_107