• CONSIDERING THE CONNECTION TO THE GROUND

    Par BURGNIARD Amélie, Clarisse Labro, SORG Alice, 28/10/18


    Image Sun Oct 28 2018 09:06:14 GMT+0100 (CET)




  • MEASURES AND ELEMENTS - dessins

    Par DE ABREU GUILHEIROS Cecilia, GUO Anli, 25/10/18



    Image Thu Oct 25 2018 09:00:52 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Coupe et moule pour la maquette commune



    Image Thu Oct 25 2018 09:00:52 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Elements - axonométrie, coupes et plan





  • MEASURES - ELEMENTS

    Par DE ABREU GUILHEIROS Cecilia, GUO Anli, 22/10/18





    Image Mon Oct 22 2018 07:54:09 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Plan commun avec notre plâtre



    Image Mon Oct 22 2018 07:54:09 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Plâtre de notre mesure



    Image Mon Oct 22 2018 07:54:09 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Empreinte de notre zone



    Image Mon Oct 22 2018 07:54:09 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

          Element en cours de construction


    Notre ELEMENT se situe sur la dernière zone de la zone totale. 

    La terre à cet endroit est poussiéreuse, dure et rocheuse. Nous nous sommes penchées sur la faible pente et l’horizontalité du lieu. 

    Les deux poteaux n’ont pas la même hauteur au vu de la partie sous-terraine qui ne doit pas dépasser la surface de la terre, donc il est logique que le poteau qui est situé à un niveau du sol inférieur doit être plus long que celui qui est situé à un endroit plus haut (cf. dessin ELEMENTS - la coupe de la rive et le plan de la structure superposés). Notre maquette peut s'adapter à notre pente uniquement par un changement de longueur de la verticale.

    La partie sous-terraine fait un tiers de la structure entière, ce qui correspond bien à l’exigence de dimensionnement de la fondation pour la rendre plus rigide.

    Nous avons choisi de réaliser la composante sous-terraine dans une forme particulière (cf. photo & dessin axonométrique ELEMENTS) au lieu d’une forme cubique. Elle est réalisée dans le but d’ajouter du frottement dans le sol. 

    La partie des bois insérés dans la composante sous-terraine a la fonction d’ajouter des efforts dans l’horizontale du terrain. Pour finir, les fentes sur ces bois peuvent aussi lutter contre la présence de frottement dans le sol.











  • ELEMENTS

    Par CALOZ Louis, 22/10/18

                        Image Mon Oct 22 2018 06:17:59 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Venoge Rive Gauche - Présentation du site


                        Image Mon Oct 22 2018 06:17:59 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)     

    Empreinte 1:1


                        Image Fri Oct 26 2018 22:23:07 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)              

    Plan - Elévation - Axonométrie Maquette 1:3


                        Image Mon Oct 22 2018 06:17:59 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Maquette 1:3


                        Image Mon Oct 22 2018 06:17:59 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Maquette 1:3


    L’élément construit s’ancre sur 3 types de sols différents et a la capacité de s’y adapter.Il doit être flexible et modulable afin de répondre aux différentes évolutions du terrain.Pour accentuer ceci, tous les interstices sont comblés par de la mousse.


    La base centrale est faite en plâtre et définie sur la longueur d’une racine robuste et lisse. Ceci afin de la protéger et mettre en avant sa rigidité. A cette structure centrale, deux types d’ancrage sont liés.


    Le premier s’ancre dans une terre dense, compact et humide garni de végétation. Pour s’y adapter, les baguettes sont pointues afin de prendre le moins de place possible sous terre et laisser la végétation se développer.


    Le second type de baguette s’insère dans une terre fébrile et peu stable. De ce fait, les bases sont plus massives, en forme de croix. Dans le but de résister aux différents mouvements du sol de manière bidirectionnelle.



                       Image Mon Oct 22 2018 06:17:59 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Mise en situation 1:1







  • ELEMENTS

    Par ALLAOUA Nazim, DI NOCERA Emmanuel, HANSROUL Loïc, 22/10/18


    ÉLEMENTS



    Image Mon Oct 22 2018 03:21:21 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

     zone choisie (1:1)



    La zone choisie se situe sur la rive gauche de la Venoge, une rivière partant du pied du Jura et se jetant dans le lac Léman près de Préverenges. Un chemin la longe ainsi qu’une route au dessus de celui-ci. Le début de la zone, en partant du Sud, est entretenu par l’homme. Par contre, à partir du premier escalier qui permet d’accéder aux bateaux en partant du nord, le chemin est laissé à l’abandon. 


    Image Mon Oct 22 2018 03:21:21 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    photomontage élément sur site (1:1)


    L’empreinte 1:1 se situe à 11 mètres au nord de ces premiers escaliers. C’est un enfoncement en longueur, créé par l’eau qui ruisselle. Il est à côté d’un poteau attaché par une corde servant d’amarrage à un bateau souvent absent. Au bord de l’empreinte, il y a de gros rochers recouverts de terre, elle-même protégée par un film plastique noir qui délimite la Venoge. Le bord de cette rivière a été aménagé. 

    A présent, quand il sera question de droite ou de gauche, il s'agira de la gauche et de la droite en étant dos à la Venoge.

     Le moule est un enfoncement allongé en faible pente d’environ 35 cm de longueur, 20 cm de largeur et 10 cm de profondeur situé à 10 cm de la rive gauche. Cet enfoncement a été formé par l’eau.


    L’enfoncement se sépare en 2 parties.

    La première partie est, transpercée par un petit fil électrique bleu et une racine morte sur la pente gauche. Il n’y a pas de plantes vivantes.


    Au centre de ce creux, il y a du lichen mélangé avec des brindilles et de l’herbe morte qui sépare l’enfoncement en deux parties distinctes.


    La deuxième partie, sur sa pente gauche, est parsemée de cailloux avec un petit bout de bois au milieu de l’enfoncement. La terre est désormais mélangée avec des feuilles d’arbre mortes et quelques rares racines.

    Image Mon Oct 22 2018 03:21:21 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    plâtre de l'empreinte (vue de dessous, 1:1)


    Tout au bout, l’enfoncement remonte jusqu’au niveau initial de la terre où il y a de nouveau de l’herbe et du lichen. Un petit bout de terre enfoncé montre que l’eau passe par là. Car, quand il pleut, l’eau n’est pas assez absorbé par les plantes.  


    Tout autour de cet enfoncement, repose des brins d’herbe de différentes épaisseurs, un est fin et les autres sont épais. Ces derniers sont entourés de lichen.

    C’est un bout de terrain humide.

    La composition du sol étant de la terre meuble et poreuse, la surface de terre est friable.


    Sons

    Les sons dans la zone sont dissemblables. Certains sont gracieux, comme celui de l’eau en mouvement dans la Venoge qui coule, paisible, ou comme les rares chants des oiseaux. Puis il y a les bruits désagréables, comme ceux des hurlements d’excitation des enfants sur les terrains de foot proches, ou encore le vrombissement des moteurs des bateaux.


    Image Mon Oct 22 2018 03:21:21 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)plâtre de l'empreinte (vue de dessus, 1:1)


    Moulage


    L’empreinte prise est un enfoncement en pente qui a été créé par l’eau.

    Un moule de 25x25x25 cm avait été préparé auparavant en cas de besoin. Comme ça n’a pas été le cas, il a été recyclé en le coupant en deux pour empêcher le plâtre de couler vers la Venoge. Sinon, le plâtre s’y serait déversé. C’est pourquoi le bout forme un angle net.

    Durant le processus, le plâtre a bien recouvert l’enfoncement.

    30 min après, le plâtre a été démoulé. Ce fut difficile, car il s’est accroché à la terre. Il a été nécessaire de creuser tout autour pour le retirer.

    Durant le processus, le plâtre s’est cassé en deux là où il était le plus fin.



    Image Mon Oct 22 2018 03:21:21 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    élément construit (vue de dessus, 1:3)


    Tout notre processus de réflexion est basé sur le mouvement. L’analyse de ce mouvement à travers notre élément permet d’illustrer les fluctuations de la Venoge (laquelle, à la prise de mesures, était à un niveau très bas, il a peu plu ces derniers temps). 




    Image Fri Oct 26 2018 19:00:43 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Axonométrie élément (1:3)




    mise en mouvement de l'élément (1:3)



    Image Mon Oct 22 2018 03:21:21 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    élément construit (vue de côté, 1:3)



    Cela pourrait permettre également de voir les changements de niveau de la terre autour de l’empreinte et la régularité de ce mouvement (est-ce que la variation reste la même en s’éloignant de la rive ?)

    Le flotteur, avec quelques améliorations, permettrait de répondre à une autre question : comment est-ce que le niveau de l’eau varie ?

    Le tout mis en commun pourrait permettre d’illustrer l’influence que l’un a sur l’autre.



    Image Mon Oct 22 2018 03:21:21 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    work in progress (moules des piliers/ancrages élément 1:3)



    Image Mon Oct 22 2018 03:21:21 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    tests pour l'élément construit (échelle irrégulière)


    Certains de ces tests sont des erreurs, les autres ont été réalisés uniquement pour vérifier la faisabilité de certains aspects du projet. Ils n'ont donc pas tous été construits à une échelle précise (1:3).