• PLASTER 1:300

    Par MISKY Noël, STEPCZYNSKI Arthur, 16/10/18


    Image Tue Oct 16 2018 16:40:49 GMT+0200 (CEST)




  • ELEMENTS_CL_piagetarthur-rytzellshayan_301

    Par PIAGET-ROSSEL Arthur, RYTZELL Shayan, 09/10/18

    09.10.2018 : Première phase 


    Au sein de notre parcelle de terrain, composée essentiellement de bois et de terre,  l’intervention de l’homme s’est faite à l’aide de matériaux locaux. En effet, un sentier apparaît soutenu par des rondins de bois et recouvert de copaux. Au bord du sentier, notre intérêt se porte sur une souche d’environ cinquante centimètres de haut aux contours parsemés de ronces, de terre et de branches d’arbres. Auparavant circulaire, cette souche a perdu sa forme d’origine sous l’effet du travail intensif des divers insectes qui, couplé au temps, l’a rendue friable et moisie. D’autre part, les rainures du bois transmettent une certaine harmonie. Ce sont ces caractéristiques qui nous poussent à mouler à cet endroit-là, car nous désirons construire, à l’aide d’un élément de notre site, un ensemble reprenant les différentes textures auxquelles nous nous sommes confrontés ces dernières semaines.


                                                                Image Tue Oct 09 2018 09:18:08 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                                                                Moule sur la souche


                               

    Après le démoulage, nous pouvons observer sur notre élément le mariage à certains endroits entre le bois, élément de la nature, et celui que nous avons incorporé, le plâtre. Ce phénomène apporte une différence de texture, avec du bois mort incarné dans notre structure, qui porte également les traces d’autres éléments environnementaux, tels que sable, terre et sciure de bois mort. Au pied du résultat de notre moulage, la boue utilisée comme moule prend le dessus sur le plâtre et offre un contraste entre terre et roche, entre vallée et montagne.


     

                             Moulage et démoulage de la souche choisie



                      Image Tue Oct 09 2018 23:55:08 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                      Rendu du moulage. 



  • PROCESS

    Par MISKY Noël, STEPCZYNSKI Arthur, 08/10/18


    Au sein de notre zone, la végétation englobe la Venoge et permet de faire la séparation entre les deux atmosphères présentes. La première se distingue de par son grand espace libre, privé de tout arbre et composé d'un terrain travaillé par l'humain pour y placer ses accommodations telles que les terrains de sports ou une route bétonnée. De plus, le gazon coupé et les champs agricoles rectilignes accentuent la domination de l’Homme sur ce territoire. L'autre n'est autre que la Venoge; couverte par la végétation qui l'entoure librement et naturellement, créant un espace clos et paisible grâce aux arbres qui forment indénombrables colonnes naturelles séparant les deux espaces distincts.

     

    Au bord de la Venoge, sur une pente raide et glissante, au pied d'un arbre se séparant légèrement de la forte nature, nous creusons pour y découvrir ses racines ainsi que le lieu de notre élément. Notre plâtre, fait avec l'eau de la Venoge, vient épouser les racines de l'arbre. Grâce à cette première empreinte, nous pouvons définir l'espace ainsi que la dimension des racines qui constituent pour nous les points d'appuis sur lesquels vont venir s'agripper notre élément.


    Image Mon Oct 08 2018 18:09:42 GMT+0200 (CEST)


    Image Mon Oct 08 2018 18:09:42 GMT+0200 (CEST)

    Lieu de moulage de l'élément 



    Vidéo de processus du moulage ( mettre son au maximum ! )




    Image Mon Oct 08 2018 18:09:42 GMT+0200 (CEST)

    Plâtre coulé


    Après le démoulage, nous pouvons observer un contraste sur notre plâtre, causé par les textures et les formes de la terre et des racines. Cette première prend la forme du plâtre tandis que les racines y laissent d'importants trous, couverts d’écorces, imposant donc leur propre forme sur le plâtre.


    Image Wed Oct 10 2018 23:39:56 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed Oct 10 2018 23:39:56 GMT+0200 (CEST)

    Empreinte en plâtre (échelle 1:1)




  • Émile I

    Par BURGNIARD Amélie, SORG Alice, 08/10/18
    ___________________ P L Â T R E   É M I L E  I,  E L E M E N T S ____________________


    08. 10. 18.

    -

    S T E P 1 - La zone


    · Légèrement pentue découlant sur la Venoge 

    · Délimitée par deux bosquets denses de chaque coté d’une allée centrée par un escalier en direction d’une place de bateau. Le tronc d’arbre est posé sur le sol à droite de l’allée

    · Espace lumineux et frais

    · Esprit automnal 

    -

    S T E P 2 - Le point d’empreinte


    Image Mon Oct 08 2018 18:23:13 GMT+0200 (CEST)


    · Tronc pourri fixe et très humide, étendu sur le sol, perpendiculairement à la rive

    · Fragile, surface très friable, écorce presque entièrement disparue

    · Grandes cavités creusées sur sa surface

    · Diversité naturelle installée dans le bois mort (insectes) 

    · Surface rêche, marquée par des reliefs, irrégularités

    · Point d’empreinte épousant la forme circulaire du tronc

    · Irrégularité du sol le long du tronc 

    -

    S T E P 3 - Les sons


    · Branches et feuilles mortes crissant sous l’agitation

    · Bruit de l’eau claire versée dans les pots

    · Bruit du plâtre malaxé et coulé

    · Voix entre-coupées, saccadées

    · Bruits d’oiseaux harmonieux, bruit du vent mais aussi cris aiguës et sifflements stridents provenant des terrains de football 

    · Frottements de mains

    · Entre-choquement du matériel


    Image Mon Oct 08 2018 18:23:13 GMT+0200 (CEST)