• Une balade

    Par PALOMINOS BAALI Barbara, 31/03/19

    Une étendue faufilée

    Derrière un feuillage,

    Un terrain étendu

    Surplombant le lac.

    Un champ de verticales

    Dans lequel nous sommes immergés,

    Entrainés, dans ce labyrinthe de bois.

    C’est comme une balade,

    Un rythme.

    Au loin un horizon saccadé par ces verticales

    Qui nous masquent encore un peu plus la ville.

    On se plonge dans cet horizon, 

    On est absorbés par les couloirs.

    Tirés par des plans 

    En hauteur, en longueur

    C’est comme une balade.

  • The Shape of All Things

    Par STEPCZYNSKI Arthur, 28/03/19

            Au sein de la ville d'Evian, détaché des autres bâtiments se trouve le pavillon de Jean Prouvé. Entouré par la nature, l'ancienne buvette se distingue du reste de la ville de par sa position, ainsi que sa forme.

    L'élégance, la transparence et la certaine simplicité du pavillon est en parfaite cohésion avec la végétation qui l'entoure. La construction d'une HOUSE "massive" casserait l'équilibre du lieu.

    C'est pourquoi, il serait intéressant, contrairement aux années précédentes, d'avoir une HOUSE plus légère; une HOUSE décomposée. Chaque "mini"-HOUSE ne pourrait avoir qu'une à trois ROOMS, et n'aurait, par exemple, qu'un ou deux étages.


    Les différentes "mini"-HOUSES seraient toutes construites autour du pavillon (et peut-être aussi à l'intérieur) pour créer un parcours où celui-ci ne serait pas négligé. Au contraire, le pavillon ferait partie de cet ensemble qu'est la HOUSE (dans le cas où l'on considère que ce dernier constitue en toute ce qu'englobe la zone végétale qui est autour du pavillon).


    De plus, la dimensions de chaque "mini"-HOUSE seraient variables et dépendraient de règles urbanistiques. Pour faire la liaison entre les différentes "mini"-HOUSES, il serait aussi intéressant de reprendre le concept de GARDENS dans lequel on développerait un système pour relier les relier entres elles.

  • Houses - Les aventures d'Alice

    Par GUO Anli, 26/03/19


    Entrée dans ce jardin situé auprès du pavillon Prouvé à Evian, Alice poursuit le chemin autour du pavillon, elle découvre une maison flottante sur le terrain de végétation incliné.

    En réalité, la fondation de cette maison est ancrée dans la partie Nord du jardin, où est le commencement de cette inclinaison.

    Un vent tiède souffle tout doucement, elle entend la mélodie des carillons, ça l’endort un peu.

    Alice s’assoie sur l’herbe, elle se cache dans la zone ombrée pour ne pas être bronzée, la direction de la dalle de cette maison dirige sa vision vers le lac et elle profite de ce temps relaxant.

  • Espace introverti 5.0 - SYNTHÈSE

    Par GUO Anli, 24/03/19

    Synthèse ROOMS


    Au nord du pavillon de Jean Prouvé à Evian se trouve un jardin de terrain incliné, l’ombre portée par la toiture du pavillon cache une bonne partie du jardin, la zone d’intérêt n’est donc pas souvent ensoleillée, surtout pendant les saisons froides. 


    Mon projet crée un espace peu éclairé et introverti, en contraste avec l’atmosphère du pavillon qui est très lumineuse et transparente. 


    Cet espace peut aussi être considéré comme une boite à musique. Ici, le musicien peut jouer la musique sans être perçu. On observe aussi une dégradation de la densité de structure de bas en haut, qui favorise la dispersion de la musique.


    Nous devons aussi considérer la situation de l'été, pendant le quel la lumière est souvent assez forte, la hauteur du soleil est élevée, donc l'ombre portée par la toiture du pavillon est par conséquent plus courte, le projet aura donc totalement accès à la lumière directe.



    ---------------------------------- Après la Critique ----------------------------------



    Pour pousser à fond cette notion centrale d’introverti du projet, il vaut mieux de fermer plus l’espace. J’ajouterais donc les façades Est-Ouest homogènes avec la façade sud, en laissant juste une porte d’entrée au-dessus de la marche du côté Est, pour rendre le banc plus isolé du reste de l’espace.


    La plateforme prend sa place dans seulement 4 cellules de la protostructure, on pourra imaginer de l'agrandir pour qu'elle remplisse toutes les 9 cellules, il faut donc ensuite faire des essaies pour se rendre compte si la proportion entre la dimension de cette plateforme et des façades est appropriée.

    Une autre possibilité: créer des angles (en forme de L ou de T) plutôt que de créer seulement des espaces rectangulaires, il faut aussi faire plusieurs essaies pour voir si ça adapte bien au niveau de la proportion de l'espace.




  • Synthèse Rooms

    Par PIAGET-ROSSEL Arthur, RYTZELL Shayan, 22/03/19

    Le belvédère, situé juste en-dessus de la densité urbaine d’Evian, offre à ses visiteurs un contraste saisissant entre les étroites ruelles parcourues au préalable et la vaste étendue de notre site d’intérêt. Les toits sont désormais le seul lien entre le belvédère et la ville. Le bruit des moteurs semble bien loin et le silence du belvédère est berçant, à tel point que nous nous sentons flotter, prêts à nous envoler vers les montagnes situées de l’autre côté du lac.

                L’intention de ce projet est de mettre l’accent sur l’atmosphère dans laquelle nous plonge le site. Pour ce faire, il s’articule autour d’une toiture dont l’élancement et la courbe font écho à la sensation d’envol vécue lors de la découverte du lieu. Cette courbe offre au visiteur trois moments clés, trois hauteurs différentes dessinant une ligne sur l’horizon qui dialogue avec le relief de ce dernier, soulignant ainsi les différents niveaux créés par le lac, la ville et le belvédère. Comme le projet se veut en harmonie avec son contexte, l’élancement du toit reprend l’horizontalité de notre zone d’intérêt.

    Le système constructif instaure un jeu d’ombre et de lumière au sein du projet qui oriente le regard vers la forêt de toits et, plus loin, vers le tableau offert par le lac Léman et le Jura.

    L’association entre cet aspect-là et les deux autres évoqués précédemment témoigne de la recherche de profondeur du projet. Son but est de transmettre « l’appel vers le large » ressenti lors de la visite du site, qui se matérialise par une toiture élancée, courbe, massive en plan et légère en coupe.