• Enracinement (description)

    Par HAGEN Olivia, PERREGAUX Noémie, 20/10/18

    La ligne d'eau travaillée, traversant sous une rangée d'arbres, passe par une structure de béton ajoutée par l'humain et poursuit sont cheminement au bord d'un enrochement.  

    Le ponton, en gravillon bétonné, est très intéressant de par sa manière de disparaître sous les pierres et les arbres. Celui-ci plonge sous un amas de rochers certainement taillés et positionnés de manière réfléchie. Deux de ces pierres, tachetées de mousse et de lichens, sont interposées de façon à cacher la fin du bloc de béton.

    Pour ce qui est de l'apparence de la structure artificielle, elle n'est pas régulière et sa surface rugueuse est recouverte de mousse et de végétation. La présence de verdure montre le fait que la nature prend le dessus sur les constructions humaines. La transition béton-végétation est surplombée d'un noisetier duquel les racines se sont échappées de la terre pour aller s'intégrer à la structure. 

    Cette construction s'effaçant progressivement sous la roche est un bel exemple pour représenter toute infrastructure qui s'adapte à son milieu et à son environnement en lui laissant tout de même la possibilité d'évoluer et parfois même de lui laisser prendre le dessus.