Le foyer

Par HATOUM Leonardo, RACCIO Raphaël, SCHALLER Valentin, 17/03/19

Il devine au loin une faible lumière oscillante. Il marche en direction de celle-ci. 

 Cheminant la légère pente de la pinède envoutée par la canopée des arbres, il se rapproche peu à peu vers la lumière. C’est alors que le rayonnement des flammes les plus vives laissent apparaître un plan horizontal, surplombé par une immense verticalité. Cette étonnante hauteur se dresse désormais devant lui.

 Il s’accroupit près des grésillements et observe les flammes. Le foyer, levé par l’épaisseur de la dalle, épouse la forme du puit conduisant la fumée jusqu’à la canopée des arbres. Réchauffé par la chaleur du feu et apaisé par l’atmosphère, il s’allonge et s’endort.