• ADAPTATION GROUND

    Par SCHMIDHAUSLER Valentin, 19/12/18

    En positionnant le prototype GROUND choisi pour la cellule commune nous nous sommes rendus compte de l'ampleur de la protostructure et de la masse du W. En conséquence nous avons décidé d'adapter le pied en utilisant le même système que le prototype initial.



                       Image Wed Dec 19 2018 21:09:59 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


    Prototype adapté (GAUCHE) et premier prototype (DROITE) 1:1

     

    En construisant la structure un problème de proportion nous a été flagrant et nous avons décidé d'agrandir le pied en doublant le modèle du prototype initial et mis en place des baguettes plus hautes pour mieux exploiter le vide du noeud crée par le W.




                      Image Wed Dec 19 2018 21:09:59 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


    Pied adapté sur la protostructure à St-Sulpice


    En considérant l'épaisseur du W ce prototype stabilise nettement mieux la cellule de notre protostructure. Cependant le premier prototype reste efficace pour un autre assemblage ayant une section plus fine.


    Notre but a été d'adapter au mieux la fondation initiale pour qu'elle corresponde mieux à la structure réelle tout en gardant la même méthode constructive.


    - RYTZELL Shayan (PROTOSTRUCTURE), PALOMINOS BAALI Barbara (PROTOFIGURE I), SCHMIDHAUSLER Valentin (GARDENS)

  • Ground, fondation pour protostructure sur l’eau

    Par DEVAUD Angélique, HOSENEDER Phil, 19/12/18


                                                          Image Wed Dec 19 2018 18:18:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                                                        Flotteur dans l'eau, 1:1, surface triangulaire 1mx1mx1m.


    Pour notre projet nous avons créé une surface flottante triangulaire, avec des bouteilles en PET en guise de bouée. Cette forme et cette méthode ont été déterminées après une série de tests-maquettes à l’échelle 1:10. Le flotteur est triangulaire pour une question de stabilité et de meilleur adaptation aux vagues. Le ground est percé en son centre pour accueillir le W de la protostructure, qui traversent la surface et s’enfonce dans l’eau d’environ 50 cm pour plus de stabilité. Les triangles sont reliés par des câbles et créent un réseau de flotteurs. Utiliser des bouteilles comme bouée est un moyen simple et économique. De plus, c'est une manière relativement simple pour donner une deuxième vie aux bouteilles échouées sur la plage.



    Image Wed Dec 19 2018 18:18:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Flotteur et protostructure W.


                                                        Image Wed Dec 19 2018 18:18:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                                                      Triangle flotteur percé en W (protostructure), bouteille-bouée. 


    Image Wed Dec 19 2018 18:18:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Flotteur sans W, dans le lac Léman.


  • G R O U N D [ UNE FONDATION PIVOTANTE ]

    Par ABDELHADY Malak, COTTIER Eissa, 18/12/18

    S'adapter au sol ou adapter le sol? Que ce soit au Laviau ou à Evian, on est confronté à un sol organique, irrégulier et changeant. La pente a été le fil conducteur de notre projet pour SCAFFOLDING. Suite à une visite du terrain, nous avons développé trois types de fondations accommodées pour la terre, le sable et le bitume.


    Image Tue Dec 18 2018 21:46:19 GMT+0100 (CET)

    Trois types de fondations (de gauche à droite) pour bitume, terre et sable


    Image Tue Dec 18 2018 21:46:19 GMT+0100 (CET)

    Fondation pour terre et sable, 1:1 (Bois, vis, boulons)


    Image Tue Dec 18 2018 21:46:19 GMT+0100 (CET)

    Fondation pour sable, test, 1:1 (Bois, vis, boulons), la présence des pieux latéraux s'est avérée inutile. Seulement deux des trois premières fondations sont donc utiles.


    Test d’un reseau de quatre fondations 1:1 sur pente legère


    Ces fondations ont en commun la  présence d’un pivot qui leur permet d'épouser la pente du sol. Cependant l’axe du pivot n’agit que dans une direction… L’idée d’un système de rotule à été envisagé afin de permettre une adaptation à la pente dans toutes les directions, mais la conception, ainsi que la fabrication, ont été trop compliquées pour parvenir un résultat convaincant. Nous avons donc adapté notre système à une protostructure avec des piliers en "S" qui permettent de diriger notre poteau dans deux axes orthogonaux.




    L'idée est de glisser le poteau de la fondation dans un pilier vertical de la protostructure jusqu'au sol et d'y fixer à ce moment le pivot qui lui fournira une surface d'appui. Ainsi, on va chercher le sol depuis la protostructure et on évite une multitude de mesures intermédiaires. La fondation est aussi adaptée à toute topographie.


     

    Image Tue Dec 18 2018 21:46:19 GMT+0100 (CET)

    Poteau planté dans la terre, avec le pivot reprenant la pente du sol


    L’enjeu environnemental a été toutefois pris en compte. Ainsi, plutôt que de creuser, on plante peu profondément le pilier prolongé d'une pointe dans le sol meuble et en pente afin d'éviter un glissement éventuel.





    Image Wed Dec 19 2018 22:24:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Poteau posé sur le sable




    Image Wed Dec 19 2018 22:24:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Wed Dec 19 2018 22:24:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Axonométrie 1:5, 1:10, zoom 1:1




    Image Wed Dec 19 2018 22:24:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Pied pour sable, plan et coupes, 1:1




    Image Wed Dec 19 2018 22:24:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Pied pour terre, plans et coupes, 1:1, 2 variantes






    Image Wed Dec 19 2018 22:24:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Pied pour bitume, plan et coupes, 1:1

  • Mardi 18, Tests sur le lac

    Par LAFRASSE Juliette, DEVAUD Angélique, HOSENEDER Phil, 18/12/18

    Septième journée

    Après avoir construit deux différents types de flotteurs, nous sommes allés directement sur le lac pour tester la réaction de ces plateformes flottantes avec le milieu à l'échelle 1:1. Afin d'améliorer leur flottabilité, nous avons enfermé sous le flotteur des bouteilles en pet remplies d'air. D'un coté c'est une solution efficace et pratique, et de l'autre cela permettrait de donner une "deuxième vie" aux milliers de bouteilles jetées chaque jour. 



       Image Tue Dec 18 2018 21:34:26 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)    Image Tue Dec 18 2018 21:34:26 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)    Image Tue Dec 18 2018 21:34:26 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Nous voulions aussi tester un système sans plateformes flottantes, mais dans lequel le poteau serait inséré dans une fondation en bois sous l'eau. Le bois, autour, lui permettrait de "mieux" flotter, mais la fondation serait liée au sol par un poids (idéalement un bloc de béton, mais pour les tests nous avons utilisé un rocher), ce qui maintiendrait le poteau vertical. 


                       Image Tue Dec 18 2018 22:27:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Tue Dec 18 2018 22:27:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Dans la réalité, le poteau vient se glisser à l'intérieur de la fondation, on peut varier la hauteur du poteau grâce à ce système d’échelons, et ainsi permettre à tout les poteaux de se trouver à la même hauteur. Cette fondation serait reliée au sol par une ancre. En revanche, le bois, moins dense que l'eau, voudrait remonter et stabiliserait donc le poteau. 






     

  • Dimanche 16, S'ancrer sous l'eau

    Par LAFRASSE Juliette, 18/12/18

    Après s'être épanché sur l'idée de plateformes flottantes autour des poteaux de la protostructure, il nous a semblé difficile de réaliser ces flotteurs pour chaque poteau. De plus, nous avions l'impression que cela donnerait l'impression d'un plancher sur l'eau, ce qui enlevait un peu le charme d'une protostructure qui flotterait.
    Dès lors, nous avons réfléchi à un moyen d'ancrer les premiers poteaux de la protostructure -ceux le plus proche de la rive- dans le sol sableux. En revanche, afin que les poteaux tous de mêmes longueurs soient au même niveau sous l'eau, nous voulions créer une fondation qui pouvait s'adapter aux variations du sol. 



    Image Tue Dec 18 2018 20:06:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Dec 18 2018 20:06:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Dec 18 2018 20:06:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    échelle 1:1, fondation dans le sable, sous l'eau 

    Dans ce système, nous voulions que la fondation qui soutient le poteau puisse être remontée ou redescendue selon la topographie du sol du lac. En revanche, cette solution s'est avérée fragile car les sections de bois étaient coupées, mais surtout les variations du sol du Léman étaient infimes sur les premiers mètres (9,50m en profondeur sur 160 m en longueur). Alors, il nous a fallu réfléchir à une solution moins fragile.