• ROOMS - COMPOSITION FINALE

    Par Leuba Elina, Michel Elodie, 16/03/19





    Note d'intention 


    De dos, ses courbes féminines sont remplies de grâce et de finesse.

    De face, ce sont les proportions, la force et la beauté du corps masculin qui sont mises en avant.

    Sur son visage, nous pouvons distinguer simultanément le père de la mère; 

    Voilà donc l’image de l'hermaphrodite dans la Grèce Antique. 


    La complexité réside dans le corps 

    Qui se doit d'être viril et féminin.

    Il apparaît comme une continuité parfaite, un équilibre entre deux opposés.


    S’articulant vers la Buvette, 

    des plateformes cheminent autour d’un foyer

    où la musique bercera les visiteurs. Ils pourront 

    s’épanouir alors dans une atmosphère où les tissus deviennent créateurs d’espaces et influent l’acoustique.


    « Comme dans la musique, il y a du rythme dans le textile »

     Claire Berthommier



    ----------



    Image Mon Mar 18 2019 21:44:11 GMT+0100 (CET)


    Localisation du projet (1:100, site de la Buvette)



    Image Mon Mar 18 2019 21:44:11 GMT+0100 (CET)


    Axonométrie du module (1:10, 1:15, 1:1)



    Image Mon Mar 18 2019 21:44:11 GMT+0100 (CET)


    Elevation et tests planchers (1:10)



    Image Mon Mar 18 2019 21:44:11 GMT+0100 (CET)


    Plan (1:10)



    Image Mon Mar 18 2019 21:44:11 GMT+0100 (CET)


    Perspectives (1:33)



    Image Mon Mar 18 2019 22:12:30 GMT+0100 (CET)


    Photo de l'extérieur de la maquette 



    Image Mon Mar 18 2019 22:12:30 GMT+0100 (CET)   Image Mon Mar 18 2019 22:12:30 GMT+0100 (CET)   Image Mon Mar 18 2019 22:12:30 GMT+0100 (CET)




    Image Mon Mar 18 2019 22:12:30 GMT+0100 (CET)      Image Mon Mar 18 2019 22:12:30 GMT+0100 (CET)      Image Mon Mar 18 2019 22:12:30 GMT+0100 (CET)


    Photos de l'intérieur de la maquette






  • ROOMS - WEEK 5

    Par Leuba Elina, Michel Elodie, 16/03/19





    SYSTEME.


    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba





    Dans un premier temps, lorsque nous avons décidé de travailler avec des tissus, nous n’avions en tête que l’envie de les entrecroiser pour qu’ils tiennent ensemble et de les voir se mouver dans les airs avec un tombé fluide, soyeux, qui attirerait le regard.

    Nous avons donc fait beaucoup de tests afin de satisfaire notre envie grandissante d’envelopper notre structure porteuse de ce matériau. Nous avons cependant compris que pour répondre intelligemment aux contraintes imposées par le tissu et ses propriétés, il était important de renforcer nos connaissances dans ce matériau. 



    ‘Comme dans la musique, il y a du rythme dans le textile’, Claire Berthommier



    En effectuant nos recherches, nous avons rapidement compris qu’il nous fallait avant tout trouver un tracé régulateur, un rythme qui viendrait guider nos idées et consolider notre programme pour définir le type de tissu avec lequel nous voulions travailler.

    Il a donc fallu éliminer bon nombre d’idées qui ne correspondaient pas à l’image de notre programme. Nous avons pris notre temps et nos précautions afin de réfléchir aux contraintes que nous voulions imposer à notre système car seules les idées en adéquations avec celui-ci seraient dorénavant retenues. Ainsi, c’est en utilisant cette contrainte technique qu’est née l’expression de notre programme à travers un système modulaire.



    «  Le corps d’un artiste est un instrument dont le mécanisme doit être perfectionné sans cesse », Dullin.



    Il s’agit donc d’établir un système modulaire avec une ligne directrice claire mais poreuse afin que différentes plateformes puissent être construites dans les règles imposées par notre module pour répondre aux besoin de notre programme. 






    Plusieurs tests pour trouver un système : 


    Image Sat Mar 16 2019 17:18:13 GMT+0100 (CET)     Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba

    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba   Image Sat Mar 16 2019 17:26:15 GMT+0100 (CET)




    Un de nos tests consistait à tisser deux modules superposés et d'en tourner un afin que le bois n'ait plus la même direction. Ce système nous a beaucoup plût car il nous faisait penser à une machine à tisser par la torsion qu'elle provoque sur le tissu. En faisant plus de tests, nous nous sommes rendues compte que suivant l'emplacement du tissage sur les modules superposés, le tissu nous offrait différentes torsions.



    Nous avons donc reproduit ce module sur plusieurs de nos plateformes avant de nous rendre compte que le résultat avait quelque chose de trop uniforme avec ces tissus montant inlassablement à la verticale sans jamais prendre de détour. Nous avons donc établi plusieurs contraintes dont nous avons parlé plus haut dans ce post : 


    1. Le tissu doit se faire de plus en plus présent au fur et à mesure que l'on monte dans les hauteurs

    2. Le tissu en hauteur doit consolider le socle en son centre




    Avec ces deux contraintes, nous avons réalisé d'autres tests afin de trouver la combinaison de modules qui nous satisfasse : 



    Rooms, Elodie Michel et Elina luba    Rooms, Elodie Michel et Elina leuba   

     Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba     Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba







  • ROOMS - WEEK 4

    Par Leuba Elina, Michel Elodie, 10/03/19




    PROGRAMME ET MODULE.





    Dans la protostructure, nous sommes positionnées en face de la buvette. Il nous a donc semblé intéressant de travailler notre programme en nous articulant vers elle. Pour cette raison, nous avons décidé de ne pas fermer notre infrastructure avec des parois afin que les visiteurs puissent profiter du spectacle de l'oeuvre de J.Prouvé dans notre rooms. 

    Dans notre rooms, des plateformes s'assemblent pour former un foyer qui commence au centre de celui-ci et qui s'étend jusqu'à l'extrémité de la protostructure, vers la buvette. Cet espace aboutirait à une scène mettant à la disposition du public un instrument de musique qu'ils seraient libre d'utiliser (inspisation du mouvement "Jouez, je suis à vos !"). Les tissus prennent alors une grande importance pour leur fonction de créateurs d'espaces (puisqu'ils isolent les visiteurs dans leur bulle) et leur qualité acoustique.  

    Les visiteurs pourront alors profiter de la musique depuis les plateformes, près du musicien ou encore directement depuis la buvette.






    Nous avons donc réfléchi à comment notre programme avec un système modulaire dont voici ci-dessous les premières explications en dessin : 



    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba


    Plan, coupes et élévation de la protostructure dans le terrain au 1:100







    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba



    Premier plan du projet dans la protostructure au 1:10







    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba     



    Elévation du projet dans la protostructure et des tests d'assemblages au 1:10 







    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba


    Détails de construction du module au 1:10 et 1:1









    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba






    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba




    Ces tests décrivent un module que nous allons continuer de développer lors de la semaine à venir afin d'exploiter au mieux les différents aspects de notre projet.










  • ROOMS - WEEK 3

    Par Leuba Elina, Michel Elodie, 07/03/19




    CONTINUITE. 


    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba






    Dans notre post précédent, nous avons décidé de retravailler la continuité entre le bois et le tissu pour le développement de notre projet. 




    Voilà donc ci-dessous plusieurs tests que nous avons réalisé : 


    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elina Leuba et Elodie Michel    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba





    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba





    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba





         Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba







  • ROOMS - WEEK 2

    Par Leuba Elina, Michel Elodie, 07/03/19




    LIMITES DE HAUTEUR.





    Lors de nos tests précédents, l'idée de travailler sur différentes hauteurs nous a beaucoup plût et nous avons décidé d'approfondir nos tests avec ce concept. 

    Nous avons donc commencé a effectuer des tests qui nous amenés à une première idée : un socle en bois simple mais robuste qui s'élèverait du sol pour rencontrer une toile en tissu souple  et gracieux descendant de haut. En proposant chaque socles et tissus à des hauteurs différentes, nous avons voulu exprimer le fait que chaque hermaphrodite est unique et possède sa propre limite homme-femme comme n'importe quel autre être humain.





    Ci-dessous : des photos de tests de différentes hauteurs de plateformes et l'introduction de tissus de plusieurs formes et positions : 


    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba     Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba





    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba





    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba





    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba     Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba    Rooms, Elodie Michel et Elina Leuba



    Ces tests nous ont aidé à déterminé un programme qui nous intéressait particulièrement mais un problème persistait : le tissu et le bois ne se mêlent pas vraiment et le tissu est plus décorateur que créateur d'espace. Nous allons donc continuer à travailler cet aspect avant de nous focaliser sur l'aspect constructif de notre rooms dans le protofigure.