PLANES WEEK ONE & TWO

Par Blanchard Lili, 13/11/18

Ma première réflexion fut à propos des poissons que nous avions observez le long de la digue. Personne n’occupe mieux qu’eux l’espace de porosité créer par les failles. Ils se glissent aux travers de celle-ci, évitant les obstacles comme quelqu’un qui s’aventure dans une grotte, pour se reposer, loin du courant. 



Image Tue Nov 13 2018 11:34:38 GMT+0100 (CET)


J’ai alors décidé de reprendre la faille que nous avions mesurer durant measures et elements et de la monter à la verticale et à taille humaine. Afin de montrer la porosité qui définit la digue, la frontière entre solide et liquide. Le visiteur la ressentirai à travers l’augmentation de l’espace. Qui en suivant la forme mesuré de la faille, serai d’abord très réduit et au fur et à mesure deviendrait de plus en plus large au dessus de la tête des promeneur. 

J’ai voulu créer cette structure à l’aide de triangle en bois, qui permette d’amener un espace fermé avec une structure d'apparence légères et fragile. Le contraste avec la réalité, où la faille est entre deux rochers très compactes permet de mettre en avant la porosité de l'espace. 




Image Tue Nov 13 2018 11:34:38 GMT+0100 (CET)


premier essai de maquette, afin de comprendre l'espace générer par les différente coupes que nous avons mesurer


Toujours avec le dessein de faire sentir l'évolution de la porosité au visiteur. J’ai voulu introduire une évolution dans les matériaux utilisé. L’entrée se ferai à travers un passage très étroit dans un bloc en béton (plâtre dans la maquette) puis évoluerait comme des triangles en bois. Le bois permettait de faire entrer plus de lumière dans la structure, ce qui amènerai aussi une sensation d’espace plus grand et ferait ressentir l’augmentation de la porosité de l’espace. 




Image Tue Nov 13 2018 11:34:38 GMT+0100 (CET)

Monge et perspective du projet au 12.11.18