• Gardens

    Par Haziri Valmira, Tournelle Chloé, 06/12/18

    Gardens:

    Avec Gardens, nous avons décidé de relier nos projets non seulement par nos constructions en bois mais aussi par le végétal. Nous avons pris comme support pour notre Gardens nos échafaudages. Vu la verticalité présente dans nos Planes, nous avons choisi d'utiliser des plantes grimpantes. Ces plantes s'entremêleraient dans nos murs et envahiraient notre espace.


    Image Thu Dec 06 2018 11:23:40 GMT+0100 (CET)

    Jardin de Hawaki fuji


    Pour la disposition de nos modules, nous avons fait plusieurs tests. Suite à ces tests, nous avons voulu garder une partie des modules au sol pour utiliser les avantages déjà présents dans la terre et des modules suspendus pour accentuer notre verticalité déjà présente.


    Image Thu Dec 06 2018 11:23:40 GMT+0100 (CET)    Image Thu Dec 06 2018 11:23:40 GMT+0100 (CET)   Image Thu Dec 06 2018 11:23:40 GMT+0100 (CET)

    Tests modules



    Image Thu Dec 06 2018 11:23:40 GMT+0100 (CET) 

    Conditions du sol pour chaque plante


    Nous avons choisi la plante qui s'adaptait le mieux aux conditions que nous avions sur notre sol.



    Image Thu Dec 06 2018 12:07:58 GMT+0100 (CET)

    découpage du bois


    Image Thu Dec 06 2018 12:07:58 GMT+0100 (CET)    Image Thu Dec 06 2018 12:07:58 GMT+0100 (CET)    Image Thu Dec 06 2018 12:07:58 GMT+0100 (CET)

     Maquette d'un module au 1:3


    Image Sat Dec 15 2018 12:26:06 GMT+0100 (CET)   


    Image Sat Dec 15 2018 12:26:06 GMT+0100 (CET)


    dessins GARDENS

  • Gardens

    Par Goncalves Silvio, Magnin Paul, 04/12/18

    Pour cet phase GARDENS, le but était de relier et mettre en commun nos deux projets PLANES. Un des projet PLANES se situe sur le sable tandis que le second se situe sur la végétation laissant entre les deux un espace de terre pour constituer notre GARDENS. Cet espace est en pente. Pour cet raison nous avons décidé de partir sur un système de canalisation.

    Le principe est de rependre le mur du PLANES de Silvio situé à 2m60 du sol et de le prolonger avec une pente jusqu'au sol de Paul pour qu'il arrive au niveau du sol. De plus, le mur est plus épais au commencement et au fur et à mesure qu'il se rapproche du sol il s'amincit. Il est également oblique pour permettre l'écoulement de l'eau dans notre canalisation. Dans ce mur, nous perforons des ouvertures modulaires pour jouer avec la vue. Du coté intérieur, il y'a un chemin reliant nos deux projets et du coté extérieur se situe notre jardin. 


    Note d'intention: 

    La volonté était de poursuivre le jeu de regard au travers des angles, et ainsi d’exprimer le passage de l’intérieur à l’extérieur avec le prolongement de Planes. Ceci en prenant compte des éléments avec une perforation de mur répétée et modulable. 



    Image Mon Dec 17 2018 09:56:49 GMT+0100 (CET)


    Chine, Shanghai, Jardin Yuyuan, 1559


  • Gardens

    Par Crevoisier Pierre, Schwaller Yann, 04/12/18

    Gardens: semaine 6



    Le but de la phase de projet gardens est de mettre en commun deux projets planes, et pour cela combler l'espace vide sur la zone qu'ils occupent. Nos deux projets se situants sur la même rive de la Venoge nous nous sommes intéressés à l'eau et comment nous pouvions l'utiliser pour meubler l'espace. Notre projet consiste alors à offrir une promenade sur l'eau au visiteur. C'est un chemin qui d'une part relie nos deux projets ensemble, mais de par ses modules facilement reproductibles, peut aussi  envisager s'étendre à une plus grande zone.




    Image Tue Dec 04 2018 19:51:13 GMT+0100 (CET)

    Palais Royal, Tirtagangga à Bali





    Pour profiter de la proximité géographique de nos deux projets avec la Venoge l'idée est de construire un bassin ouvert sur la rive qui se remplit avec le courant. Et ainsi éviter de faire un bassin artificiel. Le chemin dans ce bassin est construit de plots indépendants les uns des autres et rattachés au sol. 






    Image Tue Dec 04 2018 16:22:58 GMT+0100 (CET)


    plan et coupe au 1:33


     











  • Une transition, Gardens

    Par Dias Pinto Joana, Lhote Julien, 04/12/18

    Une transition entre nos deux projets, Gardens




                      Image Tue Dec 04 2018 13:52:19 GMT+0100 (CET)                 Image Tue Dec 04 2018 13:52:19 GMT+0100 (CET)



    Elévation et plan de nos projets au 1:33 sur la proto-structure


    Pour Gardens, nous voulions créer un espace entre nos deux planes. Le voyageur qui s'aventure par la passerelle qui fait la traversée se retrouve face à un lieu étrange.


    Tout d’abord, cette marche, faible, mais existante, l'intrigue. Il rencontre ce nouveau lieu et souhaitent le découvrir. Au passage de cette marche, la première chose qu’ils remarquent est cette multitude de petits cours d’eau dont ils ne peuvent pas apercevoir les extrémités. Mais d’où vient cette eau ? On découvre alors le projet Planes de Julien. Cette eau est stockée dans un bassin alimenté naturellement par les vagues du Lac Léman. Cette réserve borde le jardin dans toute sa longueur.


    La végétation est présente dans des bacs tout au long de cette promenade. D’un côté du chemin créé par les massifs, on trouve des haies d’arbustes, de l’autre, des plantes diverses.


    Nous avons donc accroché nos modules à la proto-structure et au projet de Planes de Julien, ce qui permet aux différents massifs de Gardens d’être alimentés en eau. Nos modules montrent ce rythme et cette envie de continuer à avancer dans notre espace Gardens.


    Les modules créés sont ainsi tout reliés au réservoir, ce qui permet aux plantes d'êtres irriguées en toutes saisons naturellement.



       Image Tue Dec 04 2018 12:39:23 GMT+0100 (Paris, Madrid)   Image Tue Dec 04 2018 12:39:23 GMT+0100 (Paris, Madrid)   Image Tue Dec 04 2018 12:39:23 GMT+0100 (Paris, Madrid) 

    Moulages et moule de notre module Gardens au 1:33



    Image Tue Dec 04 2018 14:33:57 GMT+0100 (Paris, Madrid)     Image Tue Dec 04 2018 14:33:57 GMT+0100 (Paris, Madrid) 
    Moules du fragment au 1:3



    Image Tue Dec 04 2018 14:33:57 GMT+0100 (Paris, Madrid) 
    Fragment moulé au 1:3




    Ces modules pourraient ainsi être adaptés à d'autres situations présentant les mêmes conditions.



       Image Tue Dec 04 2018 13:15:19 GMT+0100 (CET)      Image Tue Dec 04 2018 13:15:19 GMT+0100 (CET)

    Plan et coupes au 1:33                  Axonométrie au 1:33



  • Gardens: Notre Balade

    Par Leuba Elina, Takatch Valentina, 04/12/18


    Notre Balade


    Note d'intention:


    Le but de notre projet est de lier nos deux "planes" à l'aide d'un jardin modulable fait de pierre et de mousse, inspiré des jardins japonais.



    Ce projet est un module qui a pour base la réalisation de "bacs", disposés en damier sur une poutraison attachée à la protofiguration. 


    Le toit perforé est prolongé pour permettre à la mousse de se développer dans un lieu humide et à l'abri de la lumière. 


    Ce projet permet la transition entre un noeud de végétation à un noeud de sable, il crée une balade entre ces deux points tout en mettant en valeur les notions de méditation et de privacité mis en avant dans un des "planes".


    Localisation de nos "planes"


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Comme vous pouvez le voir sur cette photo, nos deux projets sont très proches et se rejoignent même en un point. Le premier projet (sur la partie inférieure de la photo) permet la transition d'un noeud de végétation à un noeud de terre et le second d'un noeud de terre à un noeud de sable.  


    Inspirations


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET) 


    - Heiko Voss, Japan-Garten, Liebnau (Allemagne), 2015 -


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    - Tofukuji Temple, Japon, 1236 -


    Pour ce projet, nous nous inspirons principalement des jardins japonais: d'une part, le jardin sec fait de roche, et d'autre part la mousse, élément naturel aux multiples avantages.


    La mousse est une plante sans racines qui nécessite très peu d'entretien et qui possède des capacités filtrantes remarquables, elle a la qualité première d'absorber le gaz carbonique. Comme nous sommes situés au bord du lac (climat humide) et que ce végétal est abondant dans nos régions, le choix de la mousse nous a paru évident.


    Projet


    Afin de définir la façon dont notre jardin allait se développer, nous avons utilisé des calques pour trouver la variante qui nous conviendrait le mieux.



    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)     Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Nous avons pris la décision de garder la variante de gauche, en la modifiant quelque peu, car elle permet à l'utilisateur de se déplacer plus librement dans le jardin. 


    Planches


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Plan et coupe 1:33


    Sur cette planche, vous pouvez remarquer que nous avons pris la décision d'étendre le jardin en dehors du "L" que nous avions exploré sur les calques.


    Notre "gardens" est une sorte de damier formé de bacs de mousse et de dalles de pierres, disposés de façon irrégulière sur des poutres. Notre jardin est en quelque sorte suspendu puisque seul la fin des bacs de mousse touche le sol (voir coupe). 


    Module


    Planche


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Axonométrie du module 1:3, bac à mousse


    Ce bac est formé d'un cadre en bois et d'un tissus perméable qui vise à accueillir de la terre et de la mousse.


    Maquette du module (1:3)


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Dec 04 2018 11:19:34 GMT+0100 (CET)


    Le bac s'emboîte dans l'espace formé par les poutres, il est ici, localisé sur un fragment de la protofiguration.


    Ce que nous pourrions améliorer dans notre projet:


    Il serait appréciable de trouver une autre forme pour notre module car celle-ci est très carrée et trop "dure" pour véhiculer les sensations de douceur et de calme.


    Le cadre du bac à mousse est probablement trop épais et empêche la création d'une continuité dans notre jardin, il serait intéressant de créer un module plus grand qui permettrait à la mousse d'occuper plus d'espace.