RECOUVREMENT_Dialogue avec la protostructure

Par Kundert Océane, Laurent Jean-Baptiste, Lesbros Morgane, 18/12/19

Comme préalable au projet, nous ne souhaitions pas nous inscrire dans une cellule de la protostructure, délimitée et finie. Par ailleurs, la volonté de prolonger la plaque de plâtre identifiée dans la topographie définissait un plan non orthogonal avec le repère de la protostructure. Cela nous a mené à mettre en place des lignes de forces répondant à un repère autre que celui amené par la protostructure (ni rapport de parallélisme, ni rapport d'orthogonalité).

Ces "lignes de force" se matérialisent par des éléments structurels liant notre plan à son environnement (sol et protostructure). Elles reprennent les charges amenées par notre projet et les transmettent à la protostructure, qui a donc un rôle structurel primordial. La protostructure est un repère, une grille qui pourrait théoriquement être infinie. Nous avons donc entrepris de la prolonger, en construisant une cellule supplémentaire amenant à un "épaississement" local de la protostructure. Ce prolongement a été discuté et décidé en collaboration avec un autre groupe, afin d'évaluer les possibilités et contraintes amenées par cette extension pour nos projets respectifs. 


Image Wed Dec 18 2019 21:11:29 GMT+0100 (Europe de l’Ouest)


Nous avons également été amenés à percer les 2 plans parallèles constituant le recouvrement sol-plafond de notre projet. Ce percement permet aux éléments verticaux de la protostructure de passer. Ici, la protostructure ne porte pas, mais elle participe toutefois à la stabilité d'ensemble du projet en limitant les translations dans les plan Ox et Oy. 

Nous avons enfin pensé ce projet à l'échelle humaine, afin que 2 personnes soient invitées à venir s'installer, s'asseoir confortablement, dans la courbe formée par le recouvrement des plans.