• FANTÔME - La Paroi

    Par Tajana Marvin, Forster Mathilde, Makas Ilayda, 18/12/19


    La présence marquée de la verticalité de la protostructure nous a mené à developper un projet qui suit une logique spatiale verticale et l’importance de l’oblique de la dalle. Cette paroi épouse le sol (ligne et bordure de la dalle ) et la protostructure. Cet aspect est souligné par l’utilisation des deux couples parallèles de baguettes qui s’insèrent dans celles de la protostructure.

    L’amas d’angle que nous pouvons observer sur une partie de la paroi répond à l’accumulation d’intersections et de désordre présentes dans le sol. La plaque de bois utilisée est très fine (prolongeant une observation de légèreté et de finesse dictée par la protostructure), elle nécessitait donc d’être rigidifiée : nous obtenons ceci par l’application de plusieures diagonales de bois.

    Ce pattern proposé sur la paroi est donc un compromis entre fonctionnalité et une esthétique  qui cherche à rationaliser la confusion spatiale du sol.

  • FANTÔME - Travail par Couches

    Par Tajana Marvin, Forster Mathilde, Makas Ilayda, 18/12/19


    La partie manquante du sol a dictée un détail de notre projet. Elle est en effet reportée plus schématiquement sur sa propre projection verticale par couches, en suivant un thème de travail de la phase “planes” (transparence phénoménale). Tout triangle est incomplet, mais la superposition visuelle d’entre eux forme un espace qui va compléter la partie manquante.

     Si l’on peut observer une déficience visuelle marquée sur le sol, la protostructure présente un manque plus conceptuel, celui de la solidité, de la robustesse, puisque pendant tout le temps de travail sur le projet la protostructure était plutôt mobile. L’épais cadre en bois qui entoure le plâtre répond à cette exigence de résistance.

  • FANTÔME - Choix des Triangles

    Par Forster Mathilde, Makas Ilayda, Tajana Marvin, 16/12/19


    Image Mon Dec 16 2019 20:08:03 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Dec 16 2019 20:08:03 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Dec 16 2019 20:08:03 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



      

  • FANTÔME - Sol

    Par Forster Mathilde, Makas Ilayda, Tajana Marvin, 13/12/19

    Le choix du sol est dicté par sa caractéristique oblique. Le thème de l’oblique était un aspect prépondérant des projets antérieurs de la phase “planes”. En plus elle propose un partie manquante qui a fortement contribué à le developpment de notre projet.

    Si nous pouvons dire qu’il y a une partie manquante, cela signifie que nous avons déjà imaginé la partie complète, c’est pourquoi notre projet ne va pas la compléter directement, ni à la toucher, car elle est déjà complétée par notre imagination.


    Image Mon Dec 16 2019 20:02:31 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)











  • TRANSPARENCE_Post-Review

    Par Tajana Marvin, 11/12/19

    “Les erreurs sont la meilleure forme d’enseignement”. Les réflexions ayant suivi les reviews de la phase PLANES nous ont permis d'approcher ce qui, dans notre projet, relevaient certainement moins d'erreurs globales que d'incohérences subtiles, d'insuffisances localisées. Ces limites de notre travail ont donné lieu à une discussion constructive.

    Dans notre projet la notion de profondeur était importante, ainsi que celle de -fausse- symétrie. Ces deux notions ont été traduites constructivement par un travail sur les joints (aussi bien mécaniques que secs). 

    L’utilisation de cordes, situées en partie haute de la structure (servant de tirants) a certainement été la partie la plus controversée de la structure. Son utilisation découlait du désir de prolongation du travail de maquette réalisé à la phase measures. Son utilisation visait aussi à conforter la stabilisation de la structure de base. Or cette stabilisation était déjà assurée par les jonctions pensées entre le platelage (horizontale) et les éléments obliques. Les cordes s'inscrivaient ainsi en redondance, assurant seulement un soulagement de la structure.