• ROOMS_ABENIA+TREIBER_FictionalCollision

    Par Bianchi Elia, Ciak Laura, Forster Mathilde, Gabrielyan Eva, Kali Youssef, Kibora Silan Hoël, Makas Ilayda, Panarese Remo, Petrachenko Julia, Robbins Jean-Luc, Santos Costa Nicoly, Tajana Marvin, 05/04/20

    COLLISION_LOW

    Collision fictive des projets



  • FLYING FLOOR_Text Concept

    Par Tajana Marvin, 05/04/20

    Le projet, construit sur le site "Mangrove", traite du thème du détachement de la "Collision Fictive" entre terre et ciel (voir _Still Water and Trees Place). D'ici le titre "Flying Floor".
    L’intériorité de la "Room" est dictée par le haut et le bas.

    En travaillant sur la division de l’autour (voir _Dualité du Paysage), je retiens important de proposer un projet qui montre deux dynamiques bien différentes. En bas, le plancher, dont les limites marquées sont dictées par des éléments du site telles que le muret, l’arbre, et le sol lui-même, sert de passerelle entre terre et eau et cache chaque élément porteur. En haut, la grille se présente plutôt comme une ossature d’éléments structuraux et reprend indirectement la forme (translation) du plancher. Les limites de cette dernière sont peu marquées, instaurant ainsi un dialogue d’ambiguïté et d’opposition entre les deux composantes. Ce qui est caché en bas est donc montré en haut et chaque élément porteur est utilisé comme un élément esthétique du projet.

    Entre les quatre mètres qui constituent l’écart du "Sandwich" de la "Room", l’espace est dominé par des éléments verticaux qui donnent de l’élan à cet écart. La recherche du haut, comme celle de la suspension, est une composante clé de la "Room".

    La recherche de la suspension est réalisée en essayant de cacher ou montrer les éléments porteurs en fonction de leur relation avec le plancher (voir _Structure portante) et en proposant donc un lien ambigu entre le plancher et la protostructure.

    Il m’a persu évident que le projet devait créer une ambiguïté entre l’intérieur et l’extérieur. L’idée est de rendre le visiteur conscient d’être à l’intérieur d’un endroit artificiel lui permettant de profiter pleinement de la nature environnante. Le fait que le sol est surélevé le transmet en lui un sentiment de détachement (par rapport à l’endroit) et donc de confiance, caractéristiques émotionnelles clé de l’intériorité.

  • FLYING FLOOR_Planche synthèse et storyboard

    Par Tajana Marvin, 04/04/20


    Image Sun Apr 05 2020 09:57:36 GMT+0200 (Ora legale dell’Europa centrale)

    Monge (1:20) - Axonométire éclatée (1:20) - Détails (1:10)


    Image Sat Apr 04 2020 14:06:04 GMT+0200 (Ora legale dell’Europa centrale)Image Sat Apr 04 2020 14:06:04 GMT+0200 (Ora legale dell’Europa centrale)Image Sat Apr 04 2020 14:06:04 GMT+0200 (Ora legale dell’Europa centrale)

    Perspective au voisinage de la "Room" // Perspective depuis l'entrée // Perspective depuis le bas du site

  • FLYING FLOOR_Fichier technique

    Par Tajana Marvin, 29/03/20

    - 10 x 2.7 cm (ossature, plancher) -> 290 m.l.

    - 6 x 2.7 cm (rigidification) -> 28 m.l.


  • FLYING FLOOR_Dessins à la main

    Par Tajana Marvin, 29/03/20


    Image Sun Apr 05 2020 10:46:15 GMT+0200 (Ora legale dell’Europa centrale) Image Sun Apr 05 2020 10:46:15 GMT+0200 (Ora legale dell’Europa centrale) Image Sun Apr 05 2020 10:46:15 GMT+0200 (Ora legale dell’Europa centrale)

    Image Sun Apr 05 2020 10:46:15 GMT+0200 (Ora legale dell’Europa centrale) Image Sun Apr 05 2020 10:46:15 GMT+0200 (Ora legale dell’Europa centrale) Image Sun Apr 05 2020 10:46:15 GMT+0200 (Ora legale dell’Europa centrale)