• Post commun fin de phase ROOMS

    Par Ackermann Remo, Bozon Ninon, Dujardin Solange, Gindroz David, Hoxhaj Fjolla, Ibrahimi Fidan, Immer Basile, Kuenzi Elisa, Mokaddem Khalil, Nguyen Huynh Maud, Pleines Felix, Schneider Mateo, Suter Axelle, Takatch Valentina, Udriot Cyril, Wasserfallen Benedict, 29/03/20

    Lors de cette phase, nous nous sommes intéressés au site de "la Mangrove", une berge sur le bord du Rhône, dans la commune de Genève. Ce site se caractérise par un havre de nature, au milieu de la vivante ville de Genève. Nous avons travaillés sur une rive accompagnée d'un mur pour éviter les inondations. Il y'a également une plateforme en béton avec un escalier. Le site est recouvert d'arbres dont la plupart sont des platanes. Il nous faut donc travailler avec respect pour ces derniers. Nous avons du également prendre en compte que l'accessibilité pour amener nos projets est quelque peu restreinte. 


    Image Mon Mar 30 2020 00:54:34 GMT+0200 (CEST)                   Image Mon Mar 30 2020 00:54:34 GMT+0200 (CEST)



    Image Sun Mar 29 2020 23:04:37 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)                     Image Sun Mar 29 2020 23:04:37 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Pour ce projet, nous avons travaillé avec le studio Maréchal autour de la même proto-structure (quadrillage en 3 dimensions, qui sert autant de support à nos projets que de lignes directrices pour nous repérer). Cette dernière étant relativement petite nous avons rapidement étés amené à dialoguer et à trouver des points d'ententes. Dans chaque projet, l'idée d'articulation et de dialogue avec les autres se retrouve centrale.

    Notre réflexion s'est basée sur la théorie des quatre éléments d'architecture de Semper, à savoir le sol, la couverture, le foyer et le toit et également sur le Codex d'Alice de la phase ROOMS. Comment définir un intérieur? Un extérieur?Comment créer une sensation d'intériorité ? Qu'est-ce qu'une ROOM?

    Enfin nous avons dû nous pencher sur des détails de construction. Pour certains il a fallu relever le défi d'être en porte-à-faux, pour d'autres celui d'être en hauteur. Il a fallu également prendre un certain recul et faire au mieux pour que les projets s'aident les uns les autres structurellement parlant. Certaines personnes ont également décidé de créer un projet préfabricable mais dans l'ensemble nous avons tous fait attention à la quantité de bois et des autres matériaux utilisés. 

    Vous trouverez ci-dessous les dessins communs au studio Fauvel et au studio Marechal. Nous vous conseillons de télécharger les documents via le lien afin d'observer notre travail avec une qualité meilleure.

    https://wetransfer.com/downloads/21972dce6ad83f74004291ea71a5da9e20200330061420/ddfd33abfdb20caeca923a466ede01ce20200330061420/784066


                            Plan commun 1:33


          Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)






                         Elévation transversale 1 1:33

                       Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)


                     

                       Elévation transversale 2 1:33
                       Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)


                         Coupe 1 1:33


                        Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)



                        Coupe 2 1:33  

                               Image Mon Mar 30 2020 08:24:33 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)




     

                          Coupe 3 1:33


                   



        Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)



                       Coupe 4 1:33


                       Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST) 



                      Coupe 5 1:33


                      Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)




  • ROOMS, REVIEW

    Par Gindroz David, 26/03/20

    LIEN POUR AVOIR LES DESSINS ET IMAGES DE QUALITES

    https://drive.google.com/file/d/1yD7jLMpQNSg66LnT4lAJkc7DkQTHUWYw/view?usp=sharing

    Concept de base

    En partant des quatre éléments d'architecture de Semper, je me suis penché sur la question du foyer. En effet, le site de la mangrove présente un paysage idyllique, mais néanmoins pas de vrai point de rencontre. De plus le site contient quelques troncs utilisés par les passant pour s'asseoir, mais ces troncs se situent loin de berge du Rhône, et permettent difficilement d'avoir un point de vue dessus. 


    Image Thu Mar 26 2020 09:04:47 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Partant de là, deux sources d'inspirations se croisent dans mon projet, d'abord le théâtre romain, qui avec une organisation demi-sphérique permet une vue optimale sur un point, (qui est dans mon projet le Rhône), et de l'autre le travail de Rudolf Lutz, qui en plâtre fait un jeu de hauteurs entre différents cubes. Cette mise en spectacle de la nature est accentué par le fait que le soleil vient en direction du Rhône durant l'après-midi et début de soirée, on peut donc venir regarder le coucher du soleil à partir du projet. 



    Image Thu Mar 26 2020 09:21:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Structure du projet

    En partant de ces réflexions, j'ai crée différentes hauteurs avec des podiums de différentes hauteurs. Pour la structure des podiums, je me suis inspiré du projet de Peter Zunthor lors de l'exposition universelle de 2000. Il a empilé des poutres afin de créer des hauteurs, la structure tient grâce à des barres métalliques posé en haut, et qui mettent en compression la structure. 



    Image Thu Mar 26 2020 09:21:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Malheureusement, le poids des poutres n'est pas suffisant dans le projet pour s'affranchir des visses, j'ai donc utilisé des équerres en bois au croisement des poutres, clouées avec celle-ci afin de garantir une stabilité. J'ai essayé néanmoins d'en utilisé le moins possible, ainsi certains podiums comportent moins d'équerre car se portant sur d'autres podiums.



    Image Thu Mar 26 2020 09:21:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Organisation et dialogue

    Du coté de l'organisation interne, les différents volumes s'élèvent grâce à la proto-structure. Ces différents volumes se situent à égal distance d'un point centrale situé au milieu du projet. Afin de garantir au mieux un jeu avec les hauteurs et le muret, ainsi que l'utilisation minimale de bois, j'ai rajouté un étage à la proto-structure à 45 cm du sol (depuis le muret). Les différents volumes s'élèvent à partir de trois étages, celui du muret, de la proto-structure à 45cm et à 90cm. 



    Image Thu Mar 26 2020 09:21:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Thu Mar 26 2020 09:21:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    De plus, afin de libérer pleinement la vue, ainsi que l'accès au projet de Felix, j'ai coupé la proto-structure qui se situent entre le Rhône et le centre de mon projet, cela ne pose pas de problème statique, car le reste du projet vient suffisamment stabiliser.



    Image Thu Mar 26 2020 10:01:22 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Autour du projet pleins d'autres projets ont vu le jour, ainsi celui-ci permet non seulement d'être un foyer qui permet la contemplation du Rhône et un jeu interne avec différent volume, mais de plus il se retrouve être à la croisée de nombreux autres projets. Il joue ainsi le rôle d'un point de rencontre entre ces projets. On peut sans problème, qu'il soit alors un lieu de repos, où les promeneurs peuvent venir s'y reposer une fois qu'ils ont visité les autres projets. 


    (PS: LA QUALITE DES IMAGES A ETE ENDOMMAGEE PAR LE TRANSFERT PDF TO JPG, VEUILLEZ CONSULTER LE LIEN POUR AVOIR DES IMAGES DE BONNE QUALITES)

    Image Sun Mar 29 2020 17:50:50 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Image Sun Mar 29 2020 17:50:50 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    Image Sun Mar 29 2020 18:16:42 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
    https://drive.google.com/file/d/1yD7jLMpQNSg66LnT4lAJkc7DkQTHUWYw/view?usp=sharing

    Calcul du poids totale, le projet sera construit sur place, néanmoins le travail peut être déjà pré-fait en coupant au préalable les planches à la bonne longueur, il suffit ensuite d'assembler sur place le projet en le vissant. 

    Les planches font maximum 196 cm, elles sont donc transportables facilement par deux personnes. 

    Image Sun Mar 29 2020 10:58:32 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Image Mon Mar 30 2020 08:13:52 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

















  • ROOMS, Première esquisse

    Par Gindroz David, 25/02/20

    ROOMS; Première esquisse


    Emplacement et première intention

    Pour commencer cette phase, nous devions nous inspirer de la théorie de Semper qui énumère quatre éléments qui formerait l'habitat: le foyer, le sol, le toit et le revêtement. 



    Le site est composé d'un sol humide, sans beaucoup de monticule, il est donc difficile de se poser dans le lieu. La base de se projet s'articule donc dans l'idée de créer une place permettant de pouvoir s'y poser et créer une interaction avec. Dans la continuité de cette réflexion, je voulais créer un lieu de rencontre, que chacun pourrai habiter en gardant une relation avec d'autres humains. 

    Image Sun Mar 01 2020 14:29:20 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Ancien foyer à coté du de la proto-structure, les arbres sont utilisés pour s'asseoir


    Par rapport au site, la première chose que l'on veut y voir est le Rhône qui s'écoule juste à côté de la proto-structure, je me suis donc intéressé à une zone limitrophe, avec une volonté d'inclure celui-ci dans mon projet.  

    Le projet s'inspire ensuite du théâtre romain, car celui d'un côté est conçu pour la performance d'un spectacle, et de l'autre parce qu'il crée un lieu de rassemblement, autour d'un centre. Transposé dans mon projet, le spectacle devient alors la nature, mon projet permets de la mettre en scène et de l'inclure dans un lieu de rencontre


    Le lieu de rencontre nécessite alors deux choses, la première est qu'il soit au croisement d'autre projet, afin de créer un centre d'ou la rencontre est facilitée, et la deuxième chose et que l'on puisse habiter ce lieu, en s'asseyant, se couchant etc.

    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Amphithéâtre Romain d'Aphrodisias (Turquie)

    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Ensoleillement de la berge 26.06.20,

    l'emplacement choisi permets de recevoir beaucoup de lumière durant l'après midi/début de soirée

    Image Sun Mar 01 2020 15:54:26 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) 

    Vue sur le site de construction

    J'ai grandi dans la mer et la pauvreté m'a été fastueuse, puis j'ai perdu la mer, tous les luxes alors m'ont paru gris, la misère intolérable. Depuis, j'attends. J'attends les navires du retour, la maison des eaux, le jour limpide. Je patiente, je suis poli de toutes mes forces. On me voit passer dans de belles rues savantes, j'admire les paysages, j'applaudis comme tout le monde, je donne la main, ce n'est pas moi qui parle. On me loue, le rêve un peu, on m'offense, je m'étonne à peine. Puis j'oublie et souris à qui m'outrage, ou je salue trop courtoisement celui que j'aime. Que faire si je n'ai de mémoire que pour une seule image ? On me somme enfin de dire qui je suis. « Rien encore, rien encore... »

    (Albert Camus: Noces)

    Pour créer un lieu de rencontre, que l'on puisse s'approprier, j'ai donc surélever des plans, situer à égal distance d'un point centrale, qui sera donc le cœur de la place. Ces différents plans sont placés à différentes hauteurs, pour satisfaire différents besoins. 

    Le port est dominé par le jeu de cubes blancs de la Kasbah. Quand on est au niveau de l'eau, sur le fond blanc cru de la ville arabe, les corps déroulent une frise cuivrée.

    (Albert Camus: Noces)

    Image Fri Feb 28 2020 09:07:40 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Rudolf Lutz: Plaster Relief


    Fonctionnellement, ce lieu n'est ni indéterminé ni autodéterminé,

    mais ouvert à une détermination extérieur

    (Codex, ROOMS, p.12)


    Image Mon Mar 09 2020 09:26:35 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Lombart Odier, Laboratoire Alice, Agora




    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Pyramide de Vidy: Lausanne, construire durant l'exposition nationale de 1964

    Agencé autour d'une place centrale, c'est un espace souvent utilisé pour des événements, fêtes ou juste pour se retrouver entre amis


    Tristan vient lire un livre

    Jean-Paul vient pour dessiner

    Agnès vient travailler son dossier

    Albert vient s’y réfugie pour dormir

    Eliot et ses potes viennent faire la fête

    André et Mia viennent pour s’embrasser

    Thérèse vient regarder le Rhône s’écouler

    Louise et Carl viennent grimper aux cageots

    Louise et Zoé viennent s’asseoir pour discuter

    Mathieu vient s’y coucher pour profiter du soleil

    Christine vient manger durant sa pause de midi


    Image Tue Mar 17 2020 19:30:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Essais de forme par croquis




    Structure du Projet

    Image Sun Mar 01 2020 15:18:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Exposition universelle d'Hanovre en 2000, Peter Zunthor: Le système de superposition de poutre tient grâce à la compression, pour ce faire des barres métalliques viennent comprimer la structure par le haut.


    Afin de créer mes podiums, j'ai empiler des planches dans le sens de leur longueur, afin de gagner de la hauteur avec le moins de planches possible. La surface des podiums est aussi construite par empilement verticale, afin d'un coté de rester dans la même logique constructive et dans l'autre de pouvoir parfois prolonger la toiture d'un podium qui devient la couverture d'un autre podium. 


    Image Sun Mar 15 2020 11:22:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Maquette de la structure

    Traduction de la maquette en mock-up, afin de vérifier structurellement le projet, mais aussi pour constater différentes manières par laquelle on peut se l’approprier. 

    Ma première idée était de faire tenir la structure par une corde, malheureusement, il était impossible de garder une forme rectangulaire avec un tel système, j'ai donc insérer planche jouant le rôle d'équerre qui permet de garder la structure droite, les divers éléments sont cloué à ces quatre équerres, sauf la surface supérieur, car les planches sont directement clouées sur la planche inférieur. 

    Même si à première vue il semble moins logique d'avoir des planches verticales pour le plafond, cela permets de garder ma logique constructive (en mettant les planches de manière verticale, on a besoin de moins de planches pour aller plus haut), cette logique permets aussi parfois de prolonger les planches du plafond, qui deviennent alors la couverture d'une autre podium. 

    Image Thu Mar 12 2020 21:21:57 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Mock-up d'un podium



    Image Sat Mar 21 2020 19:58:07 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Exemple d'articulation entre toit d'un podium et couverture d'un autre. 


    Première version du projet que l'on retrouve sur dessin et maquette, est la construction de podium à partir du "premier étage" de la proto-structure (90 cm). Cette version comporte de nombreux points négatif, essentiellement le fait que les podiums sont obligés de monter trop haut pour créer un jeu de hauteur et que l'on soit obligé de créer des gardes corps par rapport à cette hauteur.

    Image Sun Mar 01 2020 15:42:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Plan et coupe, échelle 1:33, axonométrie échelle 1:10 (mauvaise résolution du au format du blog) 


    Réflexion autour d'un ajout de plancher pour s'affranchir du besoin de garde corps, de plus cela permets de créer une place centre autour des podiums. Néanmoins cette option n'a pas été gardée, car cela créer un projet lourd qui ne joue que très peu avec les éléments autour, notamment le muret en pierre. 


    Image Mon Mar 09 2020 09:50:35 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Essai de maquette


    Suppression du plancher et ajout d'un étage à la proto-structure afin de permette un jeu de hauteur ne dépassant pas les un mètre et jouant avec la hauteur du muret. 

    Image Mon Mar 09 2020 13:37:23 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  Autres essais de Maquette


    Suppression de deux éléments de la proto-structure situé face au Rhône. Cette option permets de libérer la vue et l'accès au Rhône, ainsi qu'au projet de Félix. On retrouve la volonté du début de mettre en valeur (voir en spectacle) l'eau


    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Divers dessin du projet



    Maquette "finale", on ne retrouve malheureusement pas tous les projets qui devrait dialoguer avec celui-ci, le corona n'a pas laissé le temps au projet de se poser, mais on constate néanmoins un jeu avec quelques projets au abord.

    On remarque sur la photo en bas à droite à quel point l'emplacement et la hauteur des podiums permets de mettre en valeur le passage du Rhône (situé du côté de la feuille blanche.

    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Maquette du projet, qui se trouver au centre de nombreux autres projets


    Passage à Rhino, première prise en main du logiciel, par la reproduction du volume du projet, ainsi que sa relation avec le muret, puis création de la structure et sa relation avec la protostructure


    Image Sat Mar 21 2020 14:06:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Production des dessins sur Rhino, en plus du Mongue, on retrouve le développement du système d'assemblement, avec la pose des équerres en bois ainsi que l'assemblement d'un bloc. 


    Image Fri Mar 27 2020 09:08:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Perspective du projet face au Rhône, on retrouve les deux aspects centraux, à savoir la valorisation du site, ainsi que le dialogue avec d'autres projets, devenant ainsi un lieu de rencontre. 

    Image Fri Mar 27 2020 20:32:43 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


















  • Discours sur la démarche

    Par Ackermann Remo, Asoanya Jovita, Bozon Ninon, Dujardin Solange, Fauvel Camille, Freitas Beatriz, Gindroz David, Hoti Arta, Hoxhaj Fjolla, Ibrahimi Fidan, Immer Basile, Kuenzi Elisa, Maturo Laura, Mokaddem Khalil, Nguyen Huynh Maud, Pleines Felix, Schneider Mateo, Suter Axelle, Takatch Valentina, Udriot Cyril, Ugnivenko Doris, Wasserfallen Benedict, Weissbaum Zoé, 18/12/19

    Le but du workshop étant de prolonger la réflexion de la phase précédente, à savoir PLANES, nos premières spéculations tournent autour de notre ancien projet.

    Chaque binôme reprend l’essence de son projet afin d’en élaborer un nouveau.

    Nous continuons de travailler avec des plans. La révélation de différents espaces sur des plans horizontaux, verticaux ou encore obliques est le point-clé de chacune des trames du studio. Chaque plan créé révèle deux espaces, l’un au dessus et l’autre en dessous. Un jeu est ainsi créé, engendrant une réelle dynamique. On peut imaginer un parcours à travers les différents projets où l’on découvrirait plusieurs espaces, plans et niveaux distincts. Plusieurs éléments de différents projets peuvent entrer en contact avec les plans des autres projets et ainsi permettre un échange humain entre ces différents niveaux. Le dialogue entre nos projets se crée alors via un parcours pédestre.

    Un des points clés des projets s’est orienté sur la sensation que peuvent nous procurer les différents espaces. En effet se placer en dessus ou à l’inverse au dessous du même plan nous fait ressentir l’espace d’une manière différente. La taille, l’inclinaison et la hauteur des différents plans procurent différents ressentis.

    Ainsi, nous avons été attentifs à l’utilisation potentielle de nos projets par un être, l’idée étant  d’offrir des sensations nouvelles aux usagers. Les projets ont donc été pensés à l’échelle 1:10.

    Chaque cellule est unique et diffère des autres grâce à la topographie fictive. Le point de départ de chaque projet a donc été d’étudier le rapport au sol. Certains reportent la topographie en orientations de plan et certains jouent avec la création d’espaces au sol.

    De plus, il existe une alternance entre les projets de notre studio ; certains s’encrent directement au sol et stabilisent la protostructure. Alors que d’autres sont suspendus et utilisent la protostrcure comme élément de soutien. Sachant que la protostructure peut se porter elle-même en deçà d’une certaine limite. C’est grâce aux projets de consolidations que les projets suspendus peuvent exister. Les projets interagissent entre eux, et s’entraident.

    Cela crée une unité, qui permet de considérer l’ensemble des projets comme un projet global.

  • Entre 2 plans

    Par Asoanya Jovita, Gindroz David, 17/12/19

    Pour cette nouvelle phase SCAFFOLDING et en regard de la phase précédente PLANES, nous avons opté pour la relation au sol, la juxtaposition d'éléments structurels en bois. Et enfin notre intérêt s'est focalisé sur l'espace créé par 2 plans.

    Pour rappel, dans la phase PLANES, nous nous étions intéressés à ce qui caractérise l'espace intérieur vs extérieur en lien avec le Rolex Center. A la fin de ce projet, nous sommes arrivés à la production d'arcs (articulé ou non) reprenant la courbure du bâtiment du Rolex et s'inscrivant dans le sol devant de celui-ci. Les éléments structurels de l'arc étaient important de par leur capacité à montrer la malléabilité du bois, mais surtout le rappel à Philibert de Lorme.

    Avec SCAFFOLDING nous avions une "topographical fiction" (fiction topographique) avec une proto-structure à l'échelle 1:10. De là nous nous sommes installés sur un plan avec un dénivelé fluctuant.

    Image Wed Dec 18 2019 13:13:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Wed Dec 18 2019 13:13:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Plan et élévation de projet, échelle 1:10

    Image Wed Dec 18 2019 12:55:26 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Emboîtement de la proto-structure avec le projet au dessus

    Nous avons décidé de recréer un plan en bois étant une translation du plan induit par le sol. Ainsi la différence de matériau (bois vs platre) permet déjà de simuler deux états distincts. Se faisant, nous avons pris des éléments en bois de 3x5x46mm (échelle 1:10) juxtaposés les uns aux autres selon le concept de Philibert de Lorme afin d'épouser au mieux la pente. Nous avons considéré 3 trames; 2 parallèles aux extérieurs du plan formé par le sol et 1 parallèle à la trame horizontale de la proto-structure)

    Image Tue Dec 17 2019 22:26:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Relevé de la pente

    Image Tue Dec 17 2019 23:04:22 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Reproduction de la pente du sol

    Par ailleurs, nous avons mis sur les 3 trames et dans le sens de la largeur, des lattes de 3x10x200mm (échelle 1:10) dont les espacements sont déterminés par tout changement de dénivelé de la pente de 1mm (échelle 1:10).

    Image Tue Dec 17 2019 22:32:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Lattage 


    Image Wed Dec 18 2019 13:13:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Axonométrie des emboîtements

    Afin de remédier au déséquilibre induit par le positionnement des 3 trames, nous avons introduit des câbles porteurs en système d'haubans qui se rattachent à la proto-structure et permet d'assurer que le plan en bois ne rompt pas s'il venait à assumer une charge autre que son poids propre mais aussi qu'il soit stable horizontalement. 

    Image Tue Dec 17 2019 22:26:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Jonction des lattes et du câble

    Image Tue Dec 17 2019 22:26:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Jonction des lattes et du câble

    De plus, nous avons opté pour élever ce nouveau plan afin de créer un espace entre 2 plans. La hauteur de prédilection est de 190mm (échelle 1:10)

    Image Tue Dec 17 2019 23:19:03 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    translation du sol en plan

    Ce choix s'est fait dans le respect de la naissance d'un des nœuds de la proto-structure sur laquelle se pose la structure. De plus à l'échelle 1:1 (1,90m), on peut imaginer qu'une majorité de personnes puissent passer en dessous sans encombre. De plus cet espace, avec un plan en hauteur plutôt bas permet de créer un espace plus intime, l'accent est ainsi mis sur le ressenti, car l'humain se sent réellement entre deux plans, et a de plus la possibilité de toucher ses deux plans et en ressentir la pente.  

    Image Tue Dec 17 2019 22:26:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Espace en dessous du plan

    Les personnes peuvent alors expérimenter la pente de manière visuelle. En effet, la façon dont la lumière traverse les lattes est fonction des espacements imposés par le changement de dénivelé (1mm).



    Image Wed Dec 18 2019 11:26:31 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Lumière passant par les lattes et reprise par la pente

    Image Tue Dec 17 2019 22:32:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Translation du sol en plan surélevé, le lattage reprenant la pente

    En outre, les personnes pouvant avoir un contact physique avec le dessous de ce plan en bois peuvent alors aussi expérimenter la pente par le sens du toucher.

    Les projets environnant le soutenant, il est alors possible de monter sur la plateforme. Le rythme d'une potentielle marche est à nouveau déterminé par l'espacement entre chaque latte. La coordination que doit faire preuve l'usager, lui permet de vivre autrement cette même pente qui à première vue aurait pu être considérée comme insignifiante telle cette dernière est douce.


    En conclusion, nous avons un espace délimité par 2 plans et une pente qui nous permet des sensations diverses qui bien souvent sont banalisées au quotidiens de par leur discrétion.