• Ebauche de réflexion par bagage et dialogue

    Par Nguyen Huynh Maud, 25/02/20


    P L A N  _Codex ROOMS ( étymologie; toit ) > _Bagage PLANES ( limite ) > _Bagage SCAFFOLGING ( dialogue et sensation ) >_Ouverture


    _ Codex ROOMS p.24 "Notons que son étymologie ne renvoie pas à un usage, mais à une forme. Chambre vient du latin camera qui signifie : << 1. Toit recourbé, vouté, plafond >>  et  << 2. Barque à toit vouté << 31." 

    Première intention : Un plan incliné à 7m du sol, selon les angles de construction classique 20% ou 40%.Ce site étant parallèle au bord du Rhône et au chemin menant à l'accotement, il est donc périmètre. En été ombragé par la canopée des arbres. En hiver d'avantage d'ouverture sur le ciel.  


    _ Bagage de PLANES  La notion de limite. L'observateur en voyant une ligne au sol fait une abstraction du plan. 

    Première intention : Le plan a un impact au sol de part son ombre et sa fonction d'abri d'évènements météorologiques. Passer sous c'est entrer dans l'espace qu'il révèle avec le sol. 

    Image Tue Feb 25 2020 17:40:04 GMT+0100 (CET)

     Ettore Sottass, Tu veux t’assoir au soleil... ou tu veux t’assoir à l’ombre?, 1973


    _ Bagage SCAFFOLDING  Un parcours s'établit entre les différents projets qui dialoguent. Travail sur les sensations à l'échelle 1/1.

    Première intention : Auvent pour des projets avoisinants. 

    La sensation de "plus en dedans" du site entre le sol, l'abri et les arbres environnants. De plus un projet (de Ninon Bozon) de rampe en hauteur passe sous le plan incliné. Une nouvelle sensation de "plus plus en dedans". Un second projet ( de Mateo Schneider) de plancher escalier travaille les hauteurs de la proto et offre une nouvelle expérience du site ainsi que de la relation d'abri avec le plan incliné.  

    Première intention :  schéma de réflexion

    Image Tue Feb 25 2020 19:14:21 GMT+0100 (CET)  

    _ Ouverture  Hypothèse lors de la visite du site puis lors du dialogue autour du plan commun. 

    Les deux éléments qui porte à réflexion sont le Rhône ainsi que le chemin au niveau de la seconde cellule de la proto. La supposition est que la majorité des projets se concentrerons donc en périphérie. 

    Comment amener de l'intérêt au centre de la protostucure?



  • ROOMS, Première esquisse

    Par Gindroz David, 25/02/20

    ROOMS; Première esquisse


    Emplacement et première intention

    Pour commencer cette phase, nous devions nous inspirer de la théorie de Semper qui énumère quatre éléments qui formerait l'habitat: le foyer, le sol, le toit et le revêtement. 



    Le site est composé d'un sol humide, sans beaucoup de monticule, il est donc difficile de se poser dans le lieu. La base de se projet s'articule donc dans l'idée de créer une place permettant de pouvoir s'y poser et créer une interaction avec. Dans la continuité de cette réflexion, je voulais créer un lieu de rencontre, que chacun pourrai habiter en gardant une relation avec d'autres humains. 

    Image Sun Mar 01 2020 14:29:20 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Ancien foyer à coté du de la proto-structure, les arbres sont utilisés pour s'asseoir


    Par rapport au site, la première chose que l'on veut y voir est le Rhône qui s'écoule juste à côté de la proto-structure, je me suis donc intéressé à une zone limitrophe, avec une volonté d'inclure celui-ci dans mon projet.  

    Le projet s'inspire ensuite du théâtre romain, car celui d'un côté est conçu pour la performance d'un spectacle, et de l'autre parce qu'il crée un lieu de rassemblement, autour d'un centre. Transposé dans mon projet, le spectacle devient alors la nature, mon projet permets de la mettre en scène et de l'inclure dans un lieu de rencontre


    Le lieu de rencontre nécessite alors deux choses, la première est qu'il soit au croisement d'autre projet, afin de créer un centre d'ou la rencontre est facilitée, et la deuxième chose et que l'on puisse habiter ce lieu, en s'asseyant, se couchant etc.

    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Amphithéâtre Romain d'Aphrodisias (Turquie)

    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Ensoleillement de la berge 26.06.20,

    l'emplacement choisi permets de recevoir beaucoup de lumière durant l'après midi/début de soirée

    Image Sun Mar 01 2020 15:54:26 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) 

    Vue sur le site de construction

    J'ai grandi dans la mer et la pauvreté m'a été fastueuse, puis j'ai perdu la mer, tous les luxes alors m'ont paru gris, la misère intolérable. Depuis, j'attends. J'attends les navires du retour, la maison des eaux, le jour limpide. Je patiente, je suis poli de toutes mes forces. On me voit passer dans de belles rues savantes, j'admire les paysages, j'applaudis comme tout le monde, je donne la main, ce n'est pas moi qui parle. On me loue, le rêve un peu, on m'offense, je m'étonne à peine. Puis j'oublie et souris à qui m'outrage, ou je salue trop courtoisement celui que j'aime. Que faire si je n'ai de mémoire que pour une seule image ? On me somme enfin de dire qui je suis. « Rien encore, rien encore... »

    (Albert Camus: Noces)

    Pour créer un lieu de rencontre, que l'on puisse s'approprier, j'ai donc surélever des plans, situer à égal distance d'un point centrale, qui sera donc le cœur de la place. Ces différents plans sont placés à différentes hauteurs, pour satisfaire différents besoins. 

    Le port est dominé par le jeu de cubes blancs de la Kasbah. Quand on est au niveau de l'eau, sur le fond blanc cru de la ville arabe, les corps déroulent une frise cuivrée.

    (Albert Camus: Noces)

    Image Fri Feb 28 2020 09:07:40 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Rudolf Lutz: Plaster Relief


    Fonctionnellement, ce lieu n'est ni indéterminé ni autodéterminé,

    mais ouvert à une détermination extérieur

    (Codex, ROOMS, p.12)


    Image Mon Mar 09 2020 09:26:35 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Lombart Odier, Laboratoire Alice, Agora




    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Pyramide de Vidy: Lausanne, construire durant l'exposition nationale de 1964

    Agencé autour d'une place centrale, c'est un espace souvent utilisé pour des événements, fêtes ou juste pour se retrouver entre amis


    Tristan vient lire un livre

    Jean-Paul vient pour dessiner

    Agnès vient travailler son dossier

    Albert vient s’y réfugie pour dormir

    Eliot et ses potes viennent faire la fête

    André et Mia viennent pour s’embrasser

    Thérèse vient regarder le Rhône s’écouler

    Louise et Carl viennent grimper aux cageots

    Louise et Zoé viennent s’asseoir pour discuter

    Mathieu vient s’y coucher pour profiter du soleil

    Christine vient manger durant sa pause de midi


    Image Tue Mar 17 2020 19:30:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Essais de forme par croquis




    Structure du Projet

    Image Sun Mar 01 2020 15:18:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Exposition universelle d'Hanovre en 2000, Peter Zunthor: Le système de superposition de poutre tient grâce à la compression, pour ce faire des barres métalliques viennent comprimer la structure par le haut.


    Afin de créer mes podiums, j'ai empiler des planches dans le sens de leur longueur, afin de gagner de la hauteur avec le moins de planches possible. La surface des podiums est aussi construite par empilement verticale, afin d'un coté de rester dans la même logique constructive et dans l'autre de pouvoir parfois prolonger la toiture d'un podium qui devient la couverture d'un autre podium. 


    Image Sun Mar 15 2020 11:22:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Maquette de la structure

    Traduction de la maquette en mock-up, afin de vérifier structurellement le projet, mais aussi pour constater différentes manières par laquelle on peut se l’approprier. 

    Ma première idée était de faire tenir la structure par une corde, malheureusement, il était impossible de garder une forme rectangulaire avec un tel système, j'ai donc insérer planche jouant le rôle d'équerre qui permet de garder la structure droite, les divers éléments sont cloué à ces quatre équerres, sauf la surface supérieur, car les planches sont directement clouées sur la planche inférieur. 

    Même si à première vue il semble moins logique d'avoir des planches verticales pour le plafond, cela permets de garder ma logique constructive (en mettant les planches de manière verticale, on a besoin de moins de planches pour aller plus haut), cette logique permets aussi parfois de prolonger les planches du plafond, qui deviennent alors la couverture d'une autre podium. 

    Image Thu Mar 12 2020 21:21:57 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Mock-up d'un podium



    Image Sat Mar 21 2020 19:58:07 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Exemple d'articulation entre toit d'un podium et couverture d'un autre. 


    Première version du projet que l'on retrouve sur dessin et maquette, est la construction de podium à partir du "premier étage" de la proto-structure (90 cm). Cette version comporte de nombreux points négatif, essentiellement le fait que les podiums sont obligés de monter trop haut pour créer un jeu de hauteur et que l'on soit obligé de créer des gardes corps par rapport à cette hauteur.

    Image Sun Mar 01 2020 15:42:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Plan et coupe, échelle 1:33, axonométrie échelle 1:10 (mauvaise résolution du au format du blog) 


    Réflexion autour d'un ajout de plancher pour s'affranchir du besoin de garde corps, de plus cela permets de créer une place centre autour des podiums. Néanmoins cette option n'a pas été gardée, car cela créer un projet lourd qui ne joue que très peu avec les éléments autour, notamment le muret en pierre. 


    Image Mon Mar 09 2020 09:50:35 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Essai de maquette


    Suppression du plancher et ajout d'un étage à la proto-structure afin de permette un jeu de hauteur ne dépassant pas les un mètre et jouant avec la hauteur du muret. 

    Image Mon Mar 09 2020 13:37:23 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  Autres essais de Maquette


    Suppression de deux éléments de la proto-structure situé face au Rhône. Cette option permets de libérer la vue et l'accès au Rhône, ainsi qu'au projet de Félix. On retrouve la volonté du début de mettre en valeur (voir en spectacle) l'eau


    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Divers dessin du projet



    Maquette "finale", on ne retrouve malheureusement pas tous les projets qui devrait dialoguer avec celui-ci, le corona n'a pas laissé le temps au projet de se poser, mais on constate néanmoins un jeu avec quelques projets au abord.

    On remarque sur la photo en bas à droite à quel point l'emplacement et la hauteur des podiums permets de mettre en valeur le passage du Rhône (situé du côté de la feuille blanche.

    Image Sat Mar 21 2020 16:48:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Maquette du projet, qui se trouver au centre de nombreux autres projets


    Passage à Rhino, première prise en main du logiciel, par la reproduction du volume du projet, ainsi que sa relation avec le muret, puis création de la structure et sa relation avec la protostructure


    Image Sat Mar 21 2020 14:06:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Production des dessins sur Rhino, en plus du Mongue, on retrouve le développement du système d'assemblement, avec la pose des équerres en bois ainsi que l'assemblement d'un bloc. 


    Image Fri Mar 27 2020 09:08:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Perspective du projet face au Rhône, on retrouve les deux aspects centraux, à savoir la valorisation du site, ainsi que le dialogue avec d'autres projets, devenant ainsi un lieu de rencontre. 

    Image Fri Mar 27 2020 20:32:43 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


















  • Evolution du projet

    Par Dujardin Solange, 25/02/20

     Genève, espace habité ou délaissé ?


    Image Fri Mar 27 2020 19:17:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Fri Mar 27 2020 19:17:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Fri Mar 27 2020 19:17:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    immeubles-escaliers-route-ponts

    _urbanisme | présence humaine, lieu d’activité |

    Aménagement  favorisant le passage, les déplacements 

    _agitation


    Image Fri Mar 27 2020 19:19:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Fri Mar 27 2020 19:19:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Fri Mar 27 2020 19:19:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    arbre & fleuve

    _nature | présence limitée de l’homme, vagabondage |

    Conditions d’ensoleillements variables < jeu d'ombres et de lumières >

    Vent occasionnel

    _calme, repos, détente, rêverie


    Image Fri Mar 27 2020 19:21:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Fri Mar 27 2020 19:21:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Fri Mar 27 2020 19:21:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Parking-poubelles

    _ Lieu de travail ponctuel, occasionnel | présence limitée de l'homme |

    Déchets-détritus-saleté

    périphérie, marge, délabrement, délaissement



    Week 1 : choix intentionnel 


                     
    Image Tue Mar 03 2020 20:11:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Tue Mar 03 2020 20:11:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



                            

    Tadao Ando, maisom koshino, 1984, travail sur l'ombre et la lumière



                     

    Sensations : De la lumière à l'ombre

                                          

    La lumière, naissant à partir de rayons du soleil, ensuite reflétée par l'eau du Rhône


    Et puis...


    L’ombre 


    la notre a pour particularité de bouger, suivre le corps, changer de position, de forme, de se comporter presque comme un personnage animé


    et il y a celles des feuilles des arbres, qui produisent des formes mouvantes sur le sol,


    d'autres enfin, sont immobiles au moment où elles sont observées : celles qui sont filtrées par lattes de bois minces, mais qui se déplacent, lentement, doucement au sol, en suivant le trajet du soleil au cours de la journée


    La lumière du jour provient naturellement dans une pièce d'une ouverture, comme une fenêtre. Elle crée des ombres au sol qui se croisent et donnent naissance à des formes iréelles, sorties d'un rêve. L'homme a besoin d'ombre pour se reposer, se cacher, se laisser aller à ses rêveries. Les jeux d'ombre créent une expérience sensorielle, en même temps qu'ils permettent d'accéder à une forme d'intériorité.


    Week 2 : première ébauche de projet 


    L’objectif de cette nouvelle phase est de se positionner dans l’espace et de créer une intériorité tout en prenant en compte le site, la proto-structure et les autres projets. La logique constructive s’organise autour du choix des matériaux pour construire les différents éléments de l’espace autour de l’économie de transport de matière.


    J'ai choisi de me placer sur le site de la Mangrove. Il se situe sur les bords du Rhône, réfléchissant la lumière du soleil. On y trouve aussi des platanes qui ombragent le lieu. J’ai décidé de jouer avec des ombres mouvantes et des ombres fixes, projetées au sol. Il nous a été expliqué que la présence de ces arbres devait être valorisée. Les ombres mouvantes sont celles des arbres et des humains tandis que les ombres fixes sont celles d’une façade, que j'ai placée sur une surface plane. La surface plane sert de sol et en même temps d’écran où sont projetées les ombres.


    La façade verticale est placée selon un angle de 45°,vers le Sud-Ouest, déterminé grâce au logiciel Suncalc. J'ai fait en sorte qu’elle soit un maximum éclairée au cours de la journée entre le 21 mai et 21 septembre.

    Par le dessin, la maquette j'ai réalisé des parois qui assemblées entre elles forment la façade. L'une d'elle est revêtue d'une paroi opaque, tamisant la lumière. Pour une autre, j'ai réfléchi à des motifs verticaux, horizontaux, et en biais afin de donner un jeu d'ombre intéressant. La dernière est une paroi mobile, que l'on peut bouger comme un paravent ou des volets, grâce à des charnières.

                                                     


     Image Mon Mar 09 2020 16:17:16 GMT+0100 (CET)



    étude des ombres projetées par différents types de parois


    J'ai aussi réalisé un premier plancher qui pourrait venir s'encrer sur la proto-structure facilitant le montage et le démontage de mon projet, grâce au même système en L que la proto.


     Image Tue Mar 03 2020 23:17:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                                                     




    Image Fri Mar 27 2020 18:51:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    étude du système d'encrage, identique à celui de la proto-structure, par la maquette et le dessin


    Week 3 : concrétisation du projet 


    Grâce à une discussion entre le studio Fauvel et Maréchal, de nouvelles pistes de réflexion ont été données. Il s'est révélé nécessaire de dialoguer le plus possible avec ses voisins pour développer notre projet pour l'aider à tenir structurellement. J'ai déplacé mon projet en hauteur où la lumière est plus abondante. Un des projets voisin, constitué de plateformes me sert d'accès. Ceux au dessus, réalisés avec des lattages me procurent de l'ombre, ainsi que deux arbres qui passent par mon plancher. 

    D'autre part les notions de contreventement et de garde corps ont été évoquées. J'ai modifié projet en prenant en ré-adaptant mes idées à ces nouvelles contraintes. La façade que j'avais imaginée s'est transformée en gardes corps, projetant des ombres au sol. Ceux-ci seraient réalisés formé de lattes horizontales et verticales ainsi que d'éléments en biais pour contreventer. J'ai imaginé un sytème de mini L pour faire tenir les solives de mon plancher à la protostructure.


    expérimentation spatiale : l'aboutissement d'une "promenade architecturale"

    -reprise de l'idée de promenade architecturale de Le Corbusier : "on suit un itinéraire et les perspectives se développent avec une grande variété, on joue avec l'afflux de la lumière éclairant les murs ou en créant des pénombres"

    Le but de mon projet est de faire bouger les gens grâce aux ombres, de leur faire expérimenter des sensations afin qu'ils se déplacent dans l'espace.



    Image Wed Apr 01 2020 19:19:38 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Image Wed Apr 01 2020 19:30:01 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    premières pistes d'exploration par le dessin


    Week 4 : choix finaux


    Après avoir longuement réfléchi au concept et au système constructif j'ai essayé de donner une mise en forme précise et cohérente à mon projet. J'ai décidé de m'étendre sur trois cellules pour inviter les gens à se déplacer sur mon plancher. J'ai pensé à relier mon plancher et mes gardes corps, pour former une continuité et j'ai décidé de me concentrer sur un motif en biais. J'ai aussi choisi de réaliser mes parois en plexis, matériau que j'ai étudié pour obtenir un jeu d'ombre intéressant.



    Image Mon Mar 30 2020 00:09:57 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    proposition de maquette - pièces désassemblées et préfabriquées


    Week 5 & Week 6 :


    Ces deux semaines ont été consacrées à l'utilisation du logiciel Rhino. J'ai aussi profité de ces deux semaines pour simplifier et approfondir mon projet.