• Investigations du groupe liaisons

    Par Kuenzi Elisa, Mokaddem Khalil, Pleines Felix, Suter Axelle, Takatch Valentina, Wasserfallen Benedict, 08/04/20

    Durant la phase précédente "ROOMS", des projets individuels ont été élaborés. Pour cette nouvelle phase "HOUSES" nous allons faire un projet de studio. Nous avons donc chacun choisi et relevé les points clés de nos projets que nous voulions garder pour ce nouveau projet. Ces derniers peuvent être constructifs, conceptuels, axés sur le terrain, sur les matériaux ou encore sur l'accès. De plus nous avons observé qu'une grande partie de nos projets personnels étaient axés sur le cheminement. Ce cheminement est le point de départ de notre projet commun.

    Le studio a été divisé en trois groupes afin de se répartir le travail et être plus efficaces. Chaque groupe est divisé en sous groupes. Chaque sous groupe travaille en commun avec les autres sous groupes des autres groupes. De cette manière une certaine homogénéité se crée. / Groupes: entrée, parcours et liaisons & Sous groupes: transversal et structurel

    Nous faisons partie du groupe liaisons. Nous sommes donc chargés de lier notre projet à ceux de nos voisins, à la protostructure et au site. Ces liaisons doivent impérativement offrir une cohérence entre tous les projets. Que ce soit d'un point de vue constructif ou conceptuel il est important qu'une certaine osmose se crée.

    Sur la planche de recherches ci-dessous nous avons donc tiré de nos projets précédents ce que nous trouvions le plus intéressant et le plus utile pour notre groupe.


    Image Wed Apr 08 2020 22:32:08 GMT+0200 (CEST)


    Pour compléter les différents mots-clés de la planche, ci-dessous de quoi vous éclairer : 

    En haut à gauche, deux axonométries vous expliquent que nous souhaitons garder une certaine efficacité sur le chantier en préfabriquant plusieurs parties du projet. De cette manière, en arrivant sur le chantier il nous suffit d'assembler les différents éléments et cela permet d'aller beaucoup plus vite. Il faut néanmoins prendre en compte le poids de ces derniers afin que toute personne puisse les transporter sans trop d'efforts.

    En bas à gauche, un zoom sur une manière d'assembler, qui peut être utilisé pour les matières textiles notamment. Dans ce cadre, la notion de tissage est une notion qui nous semble intéressante. Le mot tisser peut être traité de deux manières différentes. Tisser peut être admis au sens propre, comme l'action de tisser. Mais l'on peut aussi appréhender ce mot dans un autre sens, comme "tisser des liens". Allier ces deux significations pourrait être quelque chose à creuser. L'idée de l'économie de moyens, que nous exploitons depuis le début de l'année avec notre studio, reste un sujet clé dans notre travail. 

    En haut au milieu, un dessin qui nous explique à quel point il est important de garder une certaine cohérence et homogénéité entre les projets. Ce dernier nous fait également comprendre qu'il souhaite garder une liaison directe avec le Rhône. Enfin l'utilisation de la construction en amont est également intéressante à exploiter.

    En bas au milieu, une série d'axonométries qui nous parle de liaisons. Une première avec la protostructure et un élément réglable, ce dernier permettant de garder un lien entre la protostructure et le projet tout en offrant une flexibilité quant au positionnement du projet dans cette dernière. Une deuxième liaison se crée en renforçant la protostructure avec le projet. Enfin la dernière liaison est faite d'un système d'accroche. En effet, en s'accrochant au muret, le projet crée une liaison avec ce dernier. Le système proposé ici permet non seulement une accroche mais également un moyen d'accéder au Rhône à partir du muret. Un lien se crée entre le projet, le muret et l'eau.

    En haut à droite, à nouveau une volonté de préfabrication mais cette fois adaptable à une variété de situations différentes. De plus, une forte envie de guider les usagers vers certains endroits du site particulièrement intéressants.

    En bas à droite, une reprise de l'assemblage de la protostructure afin de rigidifier le projet tout en faisant attention de rester dans une optique d'économie de moyens.

  • Post commun fin de phase ROOMS

    Par Ackermann Remo, Bozon Ninon, Dujardin Solange, Gindroz David, Hoxhaj Fjolla, Ibrahimi Fidan, Immer Basile, Kuenzi Elisa, Mokaddem Khalil, Nguyen Huynh Maud, Pleines Felix, Schneider Mateo, Suter Axelle, Takatch Valentina, Udriot Cyril, Wasserfallen Benedict, 29/03/20

    Lors de cette phase, nous nous sommes intéressés au site de "la Mangrove", une berge sur le bord du Rhône, dans la commune de Genève. Ce site se caractérise par un havre de nature, au milieu de la vivante ville de Genève. Nous avons travaillés sur une rive accompagnée d'un mur pour éviter les inondations. Il y'a également une plateforme en béton avec un escalier. Le site est recouvert d'arbres dont la plupart sont des platanes. Il nous faut donc travailler avec respect pour ces derniers. Nous avons du également prendre en compte que l'accessibilité pour amener nos projets est quelque peu restreinte. 


    Image Mon Mar 30 2020 00:54:34 GMT+0200 (CEST)                   Image Mon Mar 30 2020 00:54:34 GMT+0200 (CEST)



    Image Sun Mar 29 2020 23:04:37 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)                     Image Sun Mar 29 2020 23:04:37 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Pour ce projet, nous avons travaillé avec le studio Maréchal autour de la même proto-structure (quadrillage en 3 dimensions, qui sert autant de support à nos projets que de lignes directrices pour nous repérer). Cette dernière étant relativement petite nous avons rapidement étés amené à dialoguer et à trouver des points d'ententes. Dans chaque projet, l'idée d'articulation et de dialogue avec les autres se retrouve centrale.

    Notre réflexion s'est basée sur la théorie des quatre éléments d'architecture de Semper, à savoir le sol, la couverture, le foyer et le toit et également sur le Codex d'Alice de la phase ROOMS. Comment définir un intérieur? Un extérieur?Comment créer une sensation d'intériorité ? Qu'est-ce qu'une ROOM?

    Enfin nous avons dû nous pencher sur des détails de construction. Pour certains il a fallu relever le défi d'être en porte-à-faux, pour d'autres celui d'être en hauteur. Il a fallu également prendre un certain recul et faire au mieux pour que les projets s'aident les uns les autres structurellement parlant. Certaines personnes ont également décidé de créer un projet préfabricable mais dans l'ensemble nous avons tous fait attention à la quantité de bois et des autres matériaux utilisés. 

    Vous trouverez ci-dessous les dessins communs au studio Fauvel et au studio Marechal. Nous vous conseillons de télécharger les documents via le lien afin d'observer notre travail avec une qualité meilleure.

    https://wetransfer.com/downloads/21972dce6ad83f74004291ea71a5da9e20200330061420/ddfd33abfdb20caeca923a466ede01ce20200330061420/784066


                            Plan commun 1:33


          Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)






                         Elévation transversale 1 1:33

                       Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)


                     

                       Elévation transversale 2 1:33
                       Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)


                         Coupe 1 1:33


                        Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)



                        Coupe 2 1:33  

                               Image Mon Mar 30 2020 08:24:33 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)




     

                          Coupe 3 1:33


                   



        Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)



                       Coupe 4 1:33


                       Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST) 



                      Coupe 5 1:33


                      Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)




  • CONNECTION AND COMMUNICATION: THE INTERROOM

    Par Wasserfallen Benedict, 01/03/20

    APPROACH



    Room is a space that can be occupied or where something can be done.

    Rooms can be open. Or closed.

    Rooms can be right next to each other.

    Rooms can be natural. Or artificial.



    Image Sun Mar 01 2020 22:03:52 GMT+0100 (CET)


    La jonction, Genève.



    Two natural rooms, separated by manmade concrete.

    By the in-between.



    SITE



    Image Mon Mar 09 2020 13:40:08 GMT+0100 (CET)


    La Mangrove, Genève


    Again:

    The special space created by the wall between river and stream.

    I feel the need to guide people towards this place.

    Access, connection, communication.



    INSPIRATION



    Image Sun Mar 01 2020 22:03:52 GMT+0100 (CET)    

    (photo: depositphotos.com)



    Scandinavian trekking trails.

    Leading from one room to another.

    Room in between rooms.

    Fitting in with subtleness.

    Connecting with simplicity.



    Image Sun Mar 01 2020 22:03:52 GMT+0100 (CET)

    (photo: depositphotos.com)



    FIRST STEPS



    Image Sun Mar 01 2020 22:45:47 GMT+0100 (CET)



    Drawing footbridge prototypes.



    Image Tue Mar 17 2020 08:10:40 GMT+0100 (CET)Image Tue Mar 17 2020 08:10:40 GMT+0100 (CET)




    Reflecting on attachment systems.

    Thinking about embeddings.

    Noticing the problem of a 90 cm high obstacle,

    in the way of everyone wanting to access the protostructure.



    MATERIALISATION



    Image Sat Mar 21 2020 22:02:53 GMT+0100 (CET)



    90 degrees.

    A hint towards the hypergeometrical space it will be placed in.



    Image Sat Mar 21 2020 22:02:53 GMT+0100 (CET)



    L shaped.



    Image Sat Mar 21 2020 22:02:53 GMT+0100 (CET)



    Intersecting, thanks to an embedding system.



    Image Sat Mar 21 2020 22:02:53 GMT+0100 (CET)



    Simple assembly.



    Image Sat Mar 21 2020 22:02:53 GMT+0100 (CET)



    First try.



    Image Sat Mar 21 2020 22:02:53 GMT+0100 (CET)



    Taking precise measures of different lengths to prefabricate the whole system.

    Preconstructible and adaptable.



    Image Sun Mar 29 2020 22:28:28 GMT+0200 (CEST)




    Image Sun Mar 29 2020 22:28:28 GMT+0200 (CEST)



    Image Sat Mar 21 2020 22:02:53 GMT+0100 (CET)



    A combination of 5 elements to connect 8 different projects. The creation of an INTER ROOM.

    Highlighting the importance of the in-between.

    The importance of communication, access and guidance.

    Making one large room out of the whole protostructure.

    A system adaptable to every corner of the proposed room, not only capable to connect after

    the creation of various projects but also during the building process.



    Image Sun Mar 29 2020 22:28:28 GMT+0200 (CEST)


    Rhino work. 2 and 3-dimensional modelling.

    Showcasing the simple and economic assembly of different pieces.



    Image Sun Mar 29 2020 22:28:28 GMT+0200 (CEST)




    rhino drawings link:

    https://drive.google.com/file/d/1MIc4n-duCMxSwkwPRhYRss1nol_smdxf/view?usp=sharing

  • Discours sur la démarche

    Par Ackermann Remo, Asoanya Jovita, Bozon Ninon, Dujardin Solange, Fauvel Camille, Freitas Beatriz, Gindroz David, Hoti Arta, Hoxhaj Fjolla, Ibrahimi Fidan, Immer Basile, Kuenzi Elisa, Maturo Laura, Mokaddem Khalil, Nguyen Huynh Maud, Pleines Felix, Schneider Mateo, Suter Axelle, Takatch Valentina, Udriot Cyril, Ugnivenko Doris, Wasserfallen Benedict, Weissbaum Zoé, 18/12/19

    Le but du workshop étant de prolonger la réflexion de la phase précédente, à savoir PLANES, nos premières spéculations tournent autour de notre ancien projet.

    Chaque binôme reprend l’essence de son projet afin d’en élaborer un nouveau.

    Nous continuons de travailler avec des plans. La révélation de différents espaces sur des plans horizontaux, verticaux ou encore obliques est le point-clé de chacune des trames du studio. Chaque plan créé révèle deux espaces, l’un au dessus et l’autre en dessous. Un jeu est ainsi créé, engendrant une réelle dynamique. On peut imaginer un parcours à travers les différents projets où l’on découvrirait plusieurs espaces, plans et niveaux distincts. Plusieurs éléments de différents projets peuvent entrer en contact avec les plans des autres projets et ainsi permettre un échange humain entre ces différents niveaux. Le dialogue entre nos projets se crée alors via un parcours pédestre.

    Un des points clés des projets s’est orienté sur la sensation que peuvent nous procurer les différents espaces. En effet se placer en dessus ou à l’inverse au dessous du même plan nous fait ressentir l’espace d’une manière différente. La taille, l’inclinaison et la hauteur des différents plans procurent différents ressentis.

    Ainsi, nous avons été attentifs à l’utilisation potentielle de nos projets par un être, l’idée étant  d’offrir des sensations nouvelles aux usagers. Les projets ont donc été pensés à l’échelle 1:10.

    Chaque cellule est unique et diffère des autres grâce à la topographie fictive. Le point de départ de chaque projet a donc été d’étudier le rapport au sol. Certains reportent la topographie en orientations de plan et certains jouent avec la création d’espaces au sol.

    De plus, il existe une alternance entre les projets de notre studio ; certains s’encrent directement au sol et stabilisent la protostructure. Alors que d’autres sont suspendus et utilisent la protostrcure comme élément de soutien. Sachant que la protostructure peut se porter elle-même en deçà d’une certaine limite. C’est grâce aux projets de consolidations que les projets suspendus peuvent exister. Les projets interagissent entre eux, et s’entraident.

    Cela crée une unité, qui permet de considérer l’ensemble des projets comme un projet global.

  • SCAFFOLDING: imitation du sol par des plans

    Par Udriot Cyril, Wasserfallen Benedict, 18/12/19


    Notre projet consiste en une série de plusieurs plans élevés à différents niveaux au-dessus du sol, que nous avons séparé en trois parties majeures. Nous avons voulu retranscrire la nature et la topologie de ce dernier en donnant à chacun de nos plans, construits en bois, la forme et l’inclinaison de la portion du sol au-dessus duquel ils se trouvent. 


    Ainsi, chaque plan constitue une sorte d’élévation du sol, ce qui nous a permis de proposer une nouvelle lecture de celui-ci ainsi que la création d’espace et de hauteur afin de connecter notre cellule aux projets adjacents. De plus, le plan central rigidifie fortement la protostructure de part la façon dont il y est rattaché. Les deux plateformes les plus basses sont, elles aussi, rattachées à la protostructure de différentes manières. 


    Notre projet trouve ainsi son utilité de rigidification et de prolongement de la démarche de notre studio, qui se veut être une sorte de parcours qu’un utilisateur lambda pourrait arpenter à l’échelle 1 :1.


    Cyril & Bénédict



    Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)




    Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)



    Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)



    Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)