• synthese scaffolding

    Par Cherkaoui Rim, Covantes Manuel, Essaoudi Aya, 24/12/19

    En continuité avec les travaux réalisés pour la phase PLANES, nous avons voulu revisiter l’ouverture auparavant réalisé dans le corridor. 

    Ainsi, le projet consiste en la construction d’une ouverture en bois, qui peut aider à solidifier la proto-structure. 

    Cette ouverture couvre la partie supérieure de la proto-structure. Elle permet aux spectateurs d’avoir une vue orientée vers le plâtre, support des proto-structures. Ses dimensions sont les suivantes : 30 mètre de largeur par .. d’hauteur. 

    Afin de mieux supporter la proto-structure mais aussi d’avoir une ouverture plus solide, nous avons décidé d’ajouter des pièces en bois reliant la construction à la proto-structure. 

    Nous avons longuement hésité au nombre d’ouverture que l’on souhaitait avoir. En construire 4 aurait engendré une vue moins ouverte et plus limité. Or l’idée était d’avoir une vue plus ouverte sur les constructions voisines à la nôtre. 

    En ce qui concerne l’espacement inexistant entre les différentes pièces du projet : il permet de créer une illusion d’ouverture de plus en plus dense. 

    Afin de mieux comprendre notre construction, nous avons réalisé un dessin du plan + élévation à une échelle .. qui nous a permis de mieux visualiser l’espace et de définir les espaces que l’on souhaitait avoir entre chaque bout de bois.

  • scaffolding

    Par Cherkaoui Rim, Covantes Manuel, Essaoudi Aya, 24/12/19

    maquette en bois dans la protostructure

    Image Tue Dec 24 2019 14:34:54 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Dec 24 2019 14:34:54 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Dec 24 2019 14:34:54 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Dec 24 2019 14:34:54 GMT+0100 (CET)

  • SCAFFOLDING - synthèse

    Par Sayed Hanya, Schluessel Noémie, 20/12/19

    Dans cette phase SCAFFOLDING, notre projet devait répondre à plusieurs instructions. Nous devions tout d'abord reprendre notre projet de la phase PLANES, celui-ci devait rigidifier la protostructure et enfin nous devions prendre en compte la topographie du sol et s'assurer de la verticalité et de l’horizontalité de la protostucture.

    La première chose que nous avons dû faire a été de choisir un emplacement pour notre projet sur la topographie créée par les anciens plâtres des autres phases. En observant l’espace dédié a notre studio sous les maquettes de la protostructure, nous avons été attirée par une cellule dont l’espace inférieur était délimité par des plâtres hauts sur trois côtes et par d'autres plus court sur la quatrième, ce qui pouvait représenter une entrée.

    Nous avons donc été inspirée par cet endroit et nous avons voulu le délimiter verticalement. Pour cela nous nous sommes appuyées sur notre projet de la phase PLANES qui consistait en deux plans courbes symétriques, et nous avons choisi de reprendre ce phénomène pour ce projet.

    Nous avons pris en compte les critiques de la review précédente sans oublier les nouvelles contraintes qui nous avaient étés présentées et nous avons mis en place cette courbe et sa symétrie sur la partie inférieure de la protostructure.

    Pour la rigidifier, nous avons commencé par mettre en place deux diagonales sur la partie inférieure où l'on voulait délimiter l’espace. Ces diagonales ont donc rigidifiées la protostructure d’un déplacement latéral. Ensuite, comme on l’avait remarqué dans la phase précédente, l’ajout des liteaux ont rigidifiés notre structure. Nous avons donc décidé de répéter ce phénomène mais en prenant comme base la protostructure. Nous avons donc pu voir la création de ce plan courbe sur les diagonales et l’arrière de la protostructure. Enfin pour nous assurer de la verticalité et de l’horizontalité de la structure avant de la rigidifier, nous avons utilisé plusieurs méthodes précises. Nous avons d’abord utilisé un niveau pour remettre en place la verticalité de la protostructure. Ensuite pour vérifier l’horizontalité du cadre sur lequel on allait poser notre structure et ses deux diagonales, nous avons donc d’abord calculé leur taille trigonométriquement car nous savions que nous les voulions au centre de la protostructure, à un angle de 45* et ensuite nous avons mesuré leur taille sur l’élévation.


  • Maquettes du projet SCAFFOLDING

    Par Sayed Hanya, Schluessel Noémie, 18/12/19


    Image Wed Dec 18 2019 10:04:26 GMT+0100 (CET)




    Image Wed Dec 18 2019 10:04:26 GMT+0100 (CET)




    Image Wed Dec 18 2019 10:04:26 GMT+0100 (CET)




    Image Wed Dec 18 2019 10:04:26 GMT+0100 (CET)




    Image Wed Dec 18 2019 10:04:26 GMT+0100 (CET)





  • Synthèse SCAFFOLDING - Week 14

    Par Benador Anna, Pachoud Aurélien, 17/12/19

    Pour ce workshop Scaffolding, l’objectif était de créer une structure interagissant avec une topographie et une protostructure, le tout en se basant sur les projets de la phase Planes.

    Tout d’abord, nous avons décidé de reprendre un des éléments principaux de notre projet précédent : une sphère suggérée par des ouvertures à l’intersection de deux plans.

    Ensuite nous avons observé et étudié la topographie afin d’y trouver une zone intéressante où y implanter notre projet. Nous avons tout de suite été attirés par une région dotée d’un mur vertical imposant, d’un sol légèrement incliné et d’un bloc ayant une face désaxée par rapport au mur vertical.

    Pour la création de notre projet, nous avons choisi de projeter ces trois différents plans formés par la topographie afin que ces derniers s’intersectent en un point. Ce point nous a permis de définir le centre de notre sphère, volume émergent de la rencontre de ces plans bidimensionnels.

    Pour la fabrication de la maquette, nous avons utilisé du carton blanc afin de faire écho aux différents plâtres qui forment la topographie. Notre structure est également traversée par la protostructure, ce qui apporte à cette dernière un moyen de rigidification ainsi qu’un soutien pour notre structure. Les différents plans ont également été entaillés afin de permettre une insertion facile de la structure au sein de la protostructure. Les plans en contact avec le sol suivent le relief de la topographie, permettant ainsi d’avoir des appuis stables pour notre structure.