• Rooms, intériorité contrastée

    Par Deschenaux Dimitri, 02/03/20

    site du parking d'Onex, Genève.

    Cet endroit possède des caractéristiques intéressantes, qui vont guider mon projet.

    Premièrement, le regard de l'utilisateur est constamment attiré dans une direction horizontale, en raison de la circulation, de l'écoulement de l'Arve, etc. L'œil est malgré lui contraint à se diriger vers le sol au détriment des éléments placés en hauteur.

    Deuxièmement, les aspects d'ouverture et de facilité d'accès m'ont également frappé. Cette place large et sans obstacle spatial à l'accès donne une impression d'espace ouvert et sans restriction.

    Image Sun Mar 15 2020 14:34:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    C'est donc sur la base de ces intriguantes observations que j'ai imaginé mon projet. L'idée est de créer une "room" qui contrastera avec le site actuel de par ces deux aspects cités plus haut.

    L'accès à la pièce se fait à l'aide d'un escalier qui se resserre sur la longueur pour finir sur une entrée serrée. La manière d'entrée dans cette Room diffère fortement avec celle dont on entre sur le site du parking (accès plat et ouvert).

    Ensuite, une fois arrivé à l'intérieur de la Room, nous pouvons laisser notre regard se faire attire vers le haut grâce à l'effet visuel provoqué par les parois quelque peu atypiques.


    Dessins de perspective sur Rhino avec les prises de vue équivalente sur la maquette au 1:10

    Image Sun Mar 29 2020 22:09:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Lorsque l'entrée a été franchie, il est possible d'évoluer et d'explorer à l'intérieur de la Room, notamment le couloir fait des deux parois bien différentes des autres.

    L'intérieur de ce couloir, qui, visuellement, ressort beaucoup par rapport au reste de la Room, contraste en tout point avec la situation actuelle au parking. En effet, il est non seulement un espace très étroit, mais il est également fait pour attirer l'oeuil du visiteur vers le haut, notamment grâce à l'intriguant mariage entre mon projet et la protostructure que l'on peut observer depuis l'intérieur du couloir.


    Dessins de perspective avec Rhino, et prises de vue équivalente sur la modélisation Rhino et sur la maquette au 1:10

    Image Sun Mar 29 2020 15:12:59 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Une fois passé de l'autre côté du couloir, on y découvre enfin une paroi plus basse, qui laissera le visiteur observer à l'extérieur de la pièce

    Dessin de perspective avec Rhino; on y voit sur la gauche la paroi basse, puis le couloir, puis l'entrée.

    Image Sun Mar 29 2020 15:12:59 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Coupe traversant l'ensemble du projet

    Image Mon Mar 30 2020 09:23:54 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



    Voici enfin 4 prises de vue du projet dans son ensemble:

    Dessins Rhino; 2 élévations, un plan et une axonométrie


    Image Sun Mar 29 2020 22:09:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    lien avec la protostructure: mon projet se situe sur le coin nord-est de la protostructure (en haut à droite sur la photo). L'escalier qui permet d'y accéder passe sous la rampe faisant partie du projet de Vincent.


    Dessin Rhino de l'ensemble de la protostructure et positionnement sur le site (vue satellite)


    Image Mon Mar 30 2020 09:23:54 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    La construction à l'échelle réelle nécessite une attention particulière aux détails. Voici quelques détails constructifs auxquels il faut penser avant de réaliser la construction:

    La jonction entre une paroi en plâtre et une paroi en bois nécessite un travail précis de découpe: des espaces sont découpés dans la cloison en plâtre de manière à ce que le bois puisse s'y imbriquer:

    Jonction entre une paroi en bois et une paroi en plâtre; axonométrie et construction à l'échelle 1:1

    Image Sun Mar 15 2020 21:59:15 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




    Ces deux parois vont croiser un bras de la protostructure à leur sommet. Cette jonction aura pour effet de solidifier l'ensemble de la structure:

    jonction entre la paroi en bois, celle en plâtre et un bras de la protostructure (maquette au 1:10)

    Image Sun Mar 15 2020 14:34:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    une jonction entre deux parois en bois nécessite également un travail précis de découpe. L'idée est de tailler le bout des lambourdes dans le but de laisser les deux parois s'imbriquer ensembles à l'angle.

    Jonction entre deux parois en bois; construction au 1:1, découpe des lambourdes et dessin des détails

    Image Sun Mar 15 2020 21:59:15 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Les deux murs constituant le couloir doivent être construits en cloisons en plâtre Alba. Le tableau ci-dessous informe les principales caractéristiques du type de cloison idéal pour la situation. On peut y lire que ces cloisons peuvent être construites à une hauteur de 5 mètres sans nécessiter de montants (hauteur max dans le projet: 488cm). 

    Image Sun Mar 29 2020 21:12:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    De plus, il est indiqué (à côté de l'inscription Alba) qu'il est possible d'y insérer des vis. Il sera donc adéquat de visser ces parois aux éléments en bois afin d'optimiser la solidité de la construction.


    Des contraintes venant de l'environnement extérieur telles que le vent pourraient fragiliser ces parois du fait de leur hauteur. Pour palier à ce problème, il est possible de construire des cadres qui seraient fixés à l'extrêmité libre de chaque paroi, et qui seraient ensuite fixés au deuxième étage ci-dessous. Du fait des caractéristiques des cloisons Alba citées plus haut, ces cadres ne seraient à priori pas indispensables. Cependant, les construire permettrait d'assurer une solidité à toute épreuve.

    Dessin Rhino; mise en évidence de système de cadres qui ajouteraient un apport structurel en cas de besoin

    Image Tue Mar 31 2020 11:44:32 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Le problème causé par ces cloisons est le poids. En effet, elles ne reposent pas directement sur le sol, et il sera donc indispensable d'ajouter des solives et des piliers sous chacune d'elles.

    Dessin sur Rhino; système de solives et de piliers à construire sous les cloisons Alba; élévation du système isolé et système installé dans le projet.


    Image Mon Mar 30 2020 09:54:06 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Les détails constructifs des escaliers:

    Dessin sur Rhino; 2 élévations et un plan des escaliers 1:20

    Image Sun Mar 29 2020 22:09:56 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    liste de matériel nécessaire à la construction:

    - Lambourdes 2,7 x 5 : 520 mètres

    - Plateaux 2,7 x 10 : 37 mètres

    - Carreaux en plâtre Alba 8 cm d'épaisseur : 15 m2

    Images de référence

    Cette image rapelle le parcours créé par les deux parois en plâtres placées parallèlement, qui créent un chemin escarpé qui débouche vers la seconde partie de la room.

    Image Sun Mar 15 2020 22:30:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Ici, le bâtiment est construit d'une manière à attirer notre regard vers le haut, tout comme mon projet. Ce qui est intéressant ici, c'est que cet effet est provoqué d'une manière différente dans cet édifice et dans ma room. Ici, on a une sorte de "pilier de vide" formé à la jonction entre les deux facades. Dans mon projet, ce sont les parois en elles-même qui sont fabriquées et disposées de manière à faire lever le regard.

    Image Sun Mar 15 2020 22:30:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Texte de synthèse:

    Mon projet consiste en la création d'un espace intérieur qui contraste avec le site du parking tel est actuellement à travers ses différents aspects. Le premier aspect est le fait que le regard du visiteur est constamment invité à suivre une direction horizontale du fait de l'activité qui y réside. Le second, plus spatial, est l'effet d'ouverture et d'accessibilité qui règne au parking. En effet, ce site est un large espace auquel on peut accéder de multiples manières sans contrainte spatiale.

    Dans le but de contraster avec ces aspects, j'ai créé une Room qui va attirer le regard du visiteur vers le haut, tout en créant des espaces restreints.


  • Scaffoldings

    Par Deschenaux Dimitri, Emery Lucien, 18/12/19

    Mardi 17 décembre, 13h

    La première itération de notre projet n'a pas été concluante. La seconde un peu plus mais il faut à nouveau tout recommencer. La maquette en elle même se présente sous la forme de longs panneaux noirs enveloppés de baguettes qui leur donnent la rigidité structurelle dont ils ont besoin. Les panneaux s'arrêtent à 8 cm du sol, contrairement aux baguettes qui reposent dessus. Ledit sol a été notre point de départ dans ce projet et la première étape a été de le cartographier.

    Image Wed Dec 18 2019 11:50:39 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    "carte" du sol

    Trois paramètres principaux ont guidé notre réflexion. Premièrement l'aspect topographique évoqué précédemment que l'interstice avec les panneaux cherche à mettre en valeur. Notre intervention au delà de son apparence un peu brutale et austère a pour racine cette topographie. Deuxièmement la volonté de créer une promenade dans le sens de la longueur où se met en place un jeu avec les volumes et également avec la lumière. Troisièmement, et c'est là que pêchait particulièrement notre toute première version du projet, le renforcement de la protostructure. Celle ci peut-être perçue comme un cadre dans lequel tout est permis mais nous avons mis en place un système d'assemblage qui visait à rendre à la structure ce qu'elle nous donnait notamment en termes de rigidité et de stabilité.

    Image Wed Dec 18 2019 11:50:39 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Wed Dec 18 2019 11:50:39 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Wed Dec 18 2019 11:50:39 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Wed Dec 18 2019 11:50:39 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Le haut de la structure contraste fortement avec le bas, l'apparent chaos qui règne au sol tranche avec l'aspect carré, géométrique et délimité de la partie supérieure. 

    Image Wed Dec 18 2019 11:50:39 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Richard Serra, Shift, 1970


  • PLANES_DRAWINGS_MAQUETTES_FINAL

    Par Deschenaux Dimitri, Emery Lucien, Michoud Darius, Perrin Raphaël, 30/11/19

    Through

    Le plan horizontal du Rolex Learning Center, alternant entre surfaces plates et pentes escarpées, est délimité très strictement par ses quatre façades perpendiculaires les unes aux autres. L'ondulation aurait cependant pu se poursuivre de façon indéterminée. Nous nous sommes donc intéressés à la dalle inférieure et avons cherché une façon de représenter de quelle façon cette dernière se prolongerait.

    Image Sat Nov 30 2019 13:41:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    La manière dont le plan nous surplombe et se trouve à la fois au niveau de nos pieds par endroits fait qu'on se retrouve à l'intérieur de celui ci et de sa prolongation sans possibilité de s'en extraire. Malgré ceci, le plan ne donne pas la sensation de vouloir nous emprisonner et en effet de nombreuses ouvertures jalonnent le bâtiment. L'oeil et le pas le traversent.

    Image Sat Nov 30 2019 13:41:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Le parti pris a été de faire apparaître la dalle inférieure "en négatif" afin d'exacerber l'illusion de légèreté qui s'en dégage lorsqu'on observe le bâtiment. 


    Image Sat Nov 30 2019 15:05:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sat Nov 30 2019 15:05:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    L’espacement prévu entre les panneaux en bois rappelle le questionnement sur ce qui est intérieur ou extérieur à la structure car il a été prévu pour qu’il soit possible de s’y immiscer entre et ainsi observer de « l’intérieur » un fragment de la courbe des voûtes de l'édifice mais crée également des contraintes de déplacement. La longueur de la pièce est fondamentalement ouverte à travers l'alignement des plans verticaux mais est infranchissable tandis que les poutres verticales semblent, à l'oeil, refermer la largeur mais n'obstruent en rien le déplacement dans cet axe.

    Image Sat Nov 30 2019 13:41:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    préparation de la structure à l'échelle 1:1 dans le hall du SG

    Image Sat Nov 30 2019 14:50:36 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    scène de théâtre d'Adolphe Appia pour Orphée de Glück, 1913


    Image Sun Dec 01 2019 19:23:39 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    la structure finale


    Dimitri, Darius, Raphaël et Lucien

  • PLANES_MAQUETTES

    Par Deschenaux Dimitri, Emery Lucien, Michoud Darius, Perrin Raphaël, 24/11/19

    Lundi 11 novembre, dans le froid, sans la pluie cette fois. Le groupe est rassemblé au pied du Rolex Learning Center pour en prendre les mesures nécessaires au bon déroulement de la phase qui va s'ensuivre. Les blagues fusent, les idées aussi, il est parfois difficile de différencier les unes des autres mais un consensus émerge rapidement. 

    Image Sun Nov 24 2019 13:00:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    La dalle du Rolex fait 85cm d'épaisseur

    Deux constats s'imposent à nous et vont nous servir de fil rouge. Le plan horizontal de l'ouvrage est loin d'être plat et si on imagine que ce dernier se prolonge dans l'espace, il devient pratiquement impossible de s'en extraire. Deuxièmement, de nombreuses ouvertures à travers ce dernier le jalonnent. Ainsi, même prisonnier du plan, le regard peut le traverser.


    Image Sun Nov 24 2019 13:00:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sun Nov 24 2019 13:00:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sun Nov 24 2019 13:00:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sun Nov 24 2019 13:00:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sun Nov 24 2019 13:00:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sun Nov 24 2019 13:00:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




    Image Sun Nov 24 2019 13:00:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Olafur Eliasson, the unspeakable Openness of things, 2018



  • Synthèse Planes

    Par Michoud Darius, Deschenaux Dimitri, Emery Lucien, Perrin Raphaël, 23/11/19

    23.11.2019

    Notre dernier projet, celui de la phase planes à deux liens très forts. premièrement le Rolex learning center qui est la composante horizontale de notre projet et nos derniers projets de la phase measures, qui donneront la composante horizontale de ce projet de la phase Planes. Après discussion avec nous avons décidé de reprendre les courbes du RLC et les espaces que ces dernières créent. Ceux particulièrement intéressants son  ceux qui sont sous le Rolex qui ne sont ni intérieurs ni extérieurs. Comme ligne directrice horizontale nous avons choisi la dalle de béton qui crée délimite ces espaces. Et comme ligne directrice verticale la quadrillage que la structure d'évian suivait. En inversant les espaces pleins et vides que la dalle de béton crée et en utilisant ces deux composantes nous voulions reproduirel'impression de fluidité entre les espaces que le RLC donne. 



    Image Sun Nov 24 2019 18:32:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)