• 200604_critique-4

    Par Mahon Nicola, 03/06/20



    Points et ligne sur pente

    Le constat à l’origine de l’énoncé théorique était que l’accélération sociale complique le rapport à l’habiter, en empêchant le logement de remplir son rôle d’espace de reconstitution et d’individuation. Le désir d’ouvrir la réflexion quant à un possible ralentissement de l’habiter au vivre-ensemble et la lecture du site ont orienté le projet vers un travail de l’espace public visant à questionner son habitabilité à l’échelle du quartier de la Pontaise, amené à subir de profondes transformations dans les années à venir. Les questions rythmiques sont donc traitées à deux échelles : celle de la vie–de l’individu–et celle de la ville.

    Le projet se compose d’une ligne : un mur de soutènement. Le long de celle-ci se dilate et se rétracte un espace appelant à une nouvelle réalité pour le quartier de la Pontaise. La ligne structure, facilite, réunit une série de points, interventions activant des espaces auparavant inexploités, et reconnecte longitudinalement la ville aux cycles naturels du Bois-Mermet et de la Louve, et transversalement le quartier de l’Ancien-Stand à la vallée de la Borde

    La ligne–le mur–est successivement banc, comme un dos d’âne, invitant à prendre un autre rythme, puis balcon, lieu d’oisiveté et de contemplation, ouverture replaçant l’intervention dans le contexte plus large du paysage lausannois, ensuite agora, témoignant de la vie du quartier, et enfin gradin, appelant à de nouveaux usages, de nouvelles activités, tout en invitant à découvrir la forêt voisine…

    S’appuyant sur cette ligne, les points aident à générer un espace public adressant la diversité d’intensités des rythmes de la ville et des rythmes de l’individu. Certaines invitent au partage et l’expérience collective, éléments fondamentaux dans le processus d’individuation, d’autres offrent la possibilité d’un repli, mais tous visent à créer des poches de ralentissement, pour définir un nouveau rythme de vie dans le quartier. La rotonde est réhabilitée en buvette. Elle opère la transition entre la ville et le projet, tirant parti d’une structure inutilisée auparavant. Non-loin, une cuisine collective permet de partager des moments conviviaux entre habitants du quartier. Une bibliothèque invite l’individu au repos et à l’introspection. La scène appelle à une nouvelle expression de l’appropriation de la ville et le bassin matérialise les cycles naturels à l’œuvre.

    Le layout révèle les deux échelles de développement du projet, celle de la ville et celle du quartier. Le plan de situation au 1:1000 montre l’enchaînement de l’intervention entre ville et forêt, entre deux topographies, et la volonté d’une lecture longitudinale et transversale du site. Les dessins au 1:200 montre les articulations plus précises, la granularité de l’espace public et les possibilités d’usage, tout en explicitant le contexte proche ou moins proche.





    Image Wed Jun 03 2020 22:30:16 GMT+0200 (CEST)


    1838



    Image Wed Jun 03 2020 22:30:16 GMT+0200 (CEST)


    1912



    Image Wed Jun 03 2020 22:30:16 GMT+0200 (CEST)


    1959



    Image Wed Jun 03 2020 22:30:16 GMT+0200 (CEST)


    1968



    Image Wed Jun 03 2020 22:30:16 GMT+0200 (CEST)


    2016





    Image Wed Jun 03 2020 22:30:16 GMT+0200 (CEST)
    Image Wed Jun 03 2020 22:30:16 GMT+0200 (CEST)

    Image Thu Jun 04 2020 10:28:14 GMT+0200 (CEST)
    Image Wed Jun 03 2020 22:30:16 GMT+0200 (CEST)
    Image Wed Jun 03 2020 22:30:16 GMT+0200 (CEST)


    Points





    Image Wed Jun 03 2020 23:28:13 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed Jun 03 2020 23:28:13 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed Jun 03 2020 23:28:13 GMT+0200 (CEST)


    Perspectives test





    Image Wed Jun 03 2020 23:28:13 GMT+0200 (CEST)
    Image Wed Jun 03 2020 22:30:16 GMT+0200 (CEST)


    Layout test



  • 200519_in-progress

    Par Mahon Nicola, 19/05/20



    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    1838


    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    1896


    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    1912


    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    1937


    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    1959


    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    1968


    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    2016


    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    20??



    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)



    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    Plan masse, 1:500


    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    Coupe longitudinale, 1:200


    Image Tue May 19 2020 01:09:15 GMT+0200 (CEST)

    Coupes transversales, 1:200


  • 200507_critique-3

    Par Mahon Nicola, 07/05/20


    Axes

    Suite aux dernières réflexions et aux remarques de la critique précédente, l’idée a été de développer le projet en empruntant trois axes découlant de la lecture du site choisi:

    - la mobilité, et la question de la place des différents modes de déplacement au sein de l’espace urbain public

    - le sol, et la question de la topographie, du contact avec le sol de la ville et de la place de la terre dans cet environnement

    - le programme, et la question de la place de l’individu dans un quartier de Lausanne appelé à se densifier et se transformer dans les années à venir

    L’accent a été mis en particulier sur le développement d’une méthode se basant sur des scénarios aidant à concevoir et représenter le projet.



    Scénario

    En partant d’un diagramme programmatique réalisé de façon intuitive, je cherche une méthode de développement se basant sur l’imagination du projet comme lieu de potentialités multiples, parfois esquissées.

    L’idée n’est pas de surdéterminer les actions pouvant prendre place, mais de créer, avec l’intervention projetée, une possibilité de repenser l’usage de l’espace public sur le site de l’avenue du Vieux-Moulin.

    La démarche du scénario s’appuie sur des concepts et des événements potentiels. La combinaison de ceux-ci se base sur le principe de la law of the good neighbour (comme dans la Kulturwissenschaftliche Bibliothek Warburg par exemple) et reflète la subjectivité de l’auteur, tout comme induit la possibilité d’un continuel réarrangement et modification des scénarios.

    Pour l’instant, trois ébauches de scénario ont été réalisées, chacune regroupant un concept et des événements, mis en forme en s’inspirant des poèmes concrets.




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Traffic space is public space

    Stefan Bendiks, Aglaée Degros, 2019




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Tableau des potentiels




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Scénarios



    Mise en espace

    Des premiers essais de spatialisation de ces scénarios ont été réalisés. Ils se basent principalement sur des lieux et ressentis du site, afin d’en utiliser les caractéristiques, comme les percées et connexions visuelles ou la topographie particulière, comme outils des espaces publics générés.

    Ensuite, l’idée est d’utiliser ces scénarios comme espaces pour tester et représenter le projet.




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Scénario 1 - extraits




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Scénario 2 - extraits




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Scénario 3 - extraits



    Recadrage

    En parallèle, un recadrage a été effectué afin de replacer le site dans un contexte plus large. L’intérêt d’une amélioration de la traversabilité piétonne perpendiculaire à l’avenue du Vieux-Moulin a déjà été démontré (reconnexion le long de la pente, orientation vers la vallée). Le parcours longitudinal lui pourrait permettre de reconnecter la ville au Bois-Mermet, forêt maintenant totalement encerclée par la zone urbaine et recelant encore certains trésors, comme le dernier tronçon à l’air libre de la Louve avant son détournement.

    Ces réflexions ont été accompagnés de recherche approfondie sur le thème de la mobilité, la décision de remettre en question la place de la voiture en particulier sur l’avenue du Vieux-Moulin nécessitant au préalable une compréhension plus grande des différents flux de mobilité à l’oeuvre sur le site.

    L’avenue du Vieux-Moulin est une route cantonale de type traversée de localité, donc fait partie du squelette structurant le réseau routier lausannois et vaudois. En 2016, 17’000 véhicules y transitaient en moyenne chaque jour.

    Cependant, l’idée est qu’en changeant la vitesse et l’organisation du trafic automobile, la route puisse devenir plus agréable à tous ses utilisateurs. Le basculement rythmique s’y opérant ne cherche pas à séparer encore plus les flux, mais au contraire de créer une cohabitation fluide.

    Le relevé précis du gabarit de la chaussée et des normes en vigueur permet de commencer à entrevoir quels espaces peuvent se générer, se libérer, afin de convertir l’avenue du Vieux-Moulin.

    Le thème de la mobilité est traité à différentes échelles, de celle de la ville, avec donc l’idée de valoriser les cheminements piétons de la forêt bordant la Louve au nord du site, et d’améliorer les traversées d’ouest en est, d’amont en aval.




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Ville de Lausanne avec les routes cantonales de type traversée de localité




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Quartier de la Pontaise, 1:2500



    Mur et ...

    L’intervention se veut simple. Elle consiste en un mur de soutènement de 200m de long, sur le flanc ouest de l’avenue du Vieux-Moulin, et le réaménagement des espaces alentours.

    Le régime de l’avenue est changé, avec une réduction de la limite de la vitesse de circulation à 30km/h, et la création d’une chaussée partagée entre tous les acteurs de la mobilité.

    Le long du mur s’alternent gradins et plateformes, proposant une reconnexion du terrain des deux côtés de la paroi. L’alternance des différents éléments dépend du contexte immédiat et de la volonté de créer un espace public avec un gradient d’intimité: certaines zones sont pensées pour la communauté, d’autres pour de petits groupes et enfin certaines pour l’individu seul. Ceci est dans le but de répondre aux différents rythmes de la ville et des sujets la composant.

    Une couverture légère protège des intempéries et offre de l'ombre en été, afin de rendre possible et agréable une occupation soutenue de l'espace et donc participer à sa vocation publique.

    À l’entrée sud de la zone du projet se dresse une volière verticale, servant également de plateforme d’observation et de signal. Elle opère la transition des échelles verticales à l’horizontalité du mur.

    À l’autre extrémité du projet, un bassin retient les eaux d’écoulement afin de ne pas réduire l’empreinte du projet sur les canalisations en cas de fortes pluies, au vu de la topographie. Le bassin fait écho à la Louve, se trouvant à quelques encablures de là, au sein du Bois-Mermet, qui a façonné la vallée de la Borde avant d’être canalisée puis dernièrement détournée loin de son tracé initial.




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Plan masse, 1:1000




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Plan de l'intervention, 1:500




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Plan des flux, 1:500




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Coupes AA, BB, CC et DD, 1:200




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Mur et gradins, 1:100




    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Image Wed May 06 2020 23:34:49 GMT+0200 (CEST)


    Mur et volière, 1:100



  • Petit livre jaune

    Par Mahon Nicola, 24/04/20



    Image Fri Apr 24 2020 16:58:23 GMT+0200 (CEST)

    Traffic space is public space

    Stefan Bendiks, Aglaée Degros, 2019


    Image Fri Apr 24 2020 16:58:23 GMT+0200 (CEST)




  • 200420_in-progress

    Par Mahon Nicola, 20/04/20


    Ajustements

    Le choix de se concentrer sur un projet d’espace public, afin d’étudier les possibles rapports à l’habiter la ville sous les conditions rythmiques sociétales décrites lors de l’énoncé, est de plus en plus fixé.

    Pour développer le projet selon cette vision, la décision est d’emprunter trois axes découlant de la lecture du site choisi:

    - la mobilité, et la question de la place des différents modes de déplacement au sein de l’espace urbain public

    - le sol, et la question de la topographie, du contact avec le sol de la ville et de la place de la terre dans cet environnement

    - le programme, et la question de la place de l’individu dans un quartier de Lausanne appelé à se densifier et se transformer dans les années à venir

    Afin de récapituler la présentation en un document A4, les documents sont présentés sans respecter d’échelle. L’échelle indiquée correspond à celle à laquelle ils ont été dessinés. Pour des raisons de mise en page, il se peut que le cadrage des documents soit modifié.



    Mobilité

    La décision de remettre en question la place de la voiture en particulier sur l’avenue du Vieux-Moulin nécessite au préalable une compréhension plus grande des différents flux de mobilité à l’oeuvre sur le site.

    L’avenue du Vieux-Moulin est une route cantonale de type traversée de localité, donc fait partie du squelette structurant le réseau routier lausannois et vaudois. En 2016, 17’000 véhicules y transitaient en moyenne chaque jour.

    Cependant, l’idée est qu’en changeant la vitesse et l’organisation du trafic automobile, la route puisse devenir plus agréable à tous ses utilisateurs. Le basculement rythmique s’y opérant ne cherche pas à séparer encore plus les flux, mais au contraire de créer une cohabitation fluide.

    Le relevé précis du gabarit de la chaussée et des normes en vigueur permet de commencer à entrevoir quels espaces peuvent se générer, se libérer, afin de convertir l’avenue du Vieux-Moulin.

    Le thème de la mobilité est traité à différentes céhelles, de celle de la ville, avec notamment l’idée de valoriser les cheminements piétons de la forêt bordant la Louve au nord du site, et d’améliorer les traversées d’ouest en est, d’amont en aval.


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Ville de Lausanne avec les routes cantonales de type traversée de localité


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Quartier de la Pontaise, 1:2500


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Plan du réseau viaire, 1.500


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Coupe de la chaussée existante, 1:100


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Coupe de la chaussée réaménagée, 1:100



    Sol

    Dans un article d’archive des années 1950 sur la construction de l’avenue du Vieux-Moulin, il est mention de l’instabilité et la mauvaise qualité du sol qui rendirent le chantier difficile et coûteux. Au-delà du thème de la topographie développé depuis le début du semestre, ce nouveau facteur à étudier implique de traiter les rapports au sol avec attention.

    Les informations sur cette instabilité étant plutôt rares, un rapport d’un forage effectué il y a de cela quelques années dans le cadre du projet du M3 est l’unique source de renseignements précis quant à la morphologie du sol du site.


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Forage sur l'avenue du Vieux-Moulin, 2016



    Programme

    Les premières recherches quant au programme essaient d’établir une kyrielle de possibles événements et activités pouvant se dérouler dans le cadre du projet, avec toujours la question du rythme comme élément primordial.

    L’équilibre entre rythme de la ville et rythme de l’individu pose la question du gradient d’intimité des espaces proposés, la polyvalence des différentes composantes du projet et le floutage des limites entre espace au programme défini et vide urbain, entre espace de circulation et espace de détente.


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Inventaire incomplet des événements potentiels


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Portée des bâtiments sur l’espace public, 1:500


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Reconnexions d’amont en aval, 1:500


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Embouchure de forêt, 1:500


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Relations visuelles au paysage lausannois, 1:500


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Sanctuaires possibles d’intimité publique, 1:500


    Image Mon Apr 20 2020 11:44:47 GMT+0200 (CEST)

    Combinaison, 1:500